La justice tunisienne a condamné, samedi 9 février, sept accusés à la prison à vie dans les procès des attentats du Bardo et de Sousse en 2015, après une dizaine d'audiences réparties sur un an et demi, apportant des réponses incomplètes sur les responsabilités.

D'autres accusés ont été condamnés à des peines allant de 16 ans à 6 mois de prison, 27 accusés ont bénéficié d'un acquittement et aucune condamnation à mort n'a été prononcée, a indiqué le porte-parole du Parquet Sofiène Sliti.

Le parquet a décidé de faire appel, a-t-il ajouté.

Pour le procès de l'attaque contre le musée du Bardo, trois accusés ont été condamnés à la prison à vie pour "homicide volontaire", "participation dans un homicide volontaire", et "agression visant le changement de l'aspect civil de l'Etat".

Dans ce même procès, des peines d'emprisonnement allant de 16 ans à un an ont été prononcées et une dizaine d'accusés ont été acquittés, selon la même source.

Au total 25 accusés ont été poursuivis dans le cadre de l'attentat contre le musée du Bardo, 22 en détention et trois en liberté. L'attaque avait fait 22 morts le 18 mars 2015: un agent de sécurité tunisien et 21 touristes parmi lesquels, quatre Français, quatre Italiens, trois Japonaises et deux Espagnols.

(Avec AFP)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

La justice tunisienne a condamné, samedi 9 février, sept accusés à la prison à vie dans les procès des attentats du Bardo et de Sousse en 2015, après une dizaine d'audiences réparties sur un an et demi, apportant des réponses incomplètes sur les responsabilités.

 

D'autres accusés ont été condamnés à des peines allant de 16 ans à 6 mois de prison, 27 accusés ont bénéficié d'un acquittement et aucune condamnation à mort n'a été prononcée, a indiqué le porte-parole du Parquet Sofiène Sliti.

Le parquet a décidé de faire appel, a-t-il ajouté.

Pour le procès de l'attaque contre le musée du Bardo, trois accusés ont été condamnés à la prison à vie pour "homicide volontaire", "participation dans un homicide volontaire", et "agression visant le changement de l'aspect civil de l'Etat".

Dans ce même procès, des peines d'emprisonnement allant de 16 ans à un an ont été prononcées et une dizaine d'accusés ont été acquittés, selon la même source.

Au total 25 accusés ont été poursuivis dans le cadre de l'attentat contre le musée du Bardo, 22 en détention et trois en liberté. L'attaque avait fait 22 morts le 18 mars 2015: un agent de sécurité tunisien et 21 touristes parmi lesquels, quatre Français, quatre Italiens, trois Japonaises et deux Espagnols.

(Avec AFP)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?