RMB (Rand Merchant Bank), une société de gestion de portefeuille et de services financiers diversifiés sud-africaine, a récemment publié son classement d'attractivité des investissements en Afrique, "Where to invest in Africa 2020". Le Maroc gagne un rang et se retrouve ainsi, 2e alors que l'Egypte maintient sa place en tête du classement.

L'objectif de ce classement est de fournir des données et des analyses facilement digestibles, aux entreprises qui envisagent d'investir en Afrique, et de signaler de nouvelles opportunités à celles qui sont déjà implantées dans le continent. Le classement RMB de l'attractivité des investissements se fait en superposant les fondamentaux macroéconomiques aux aspects pratiques des affaires sur le continent.

Selon le classement et le rapport de RMB, la Guinée, le Mozambique et Djibouti ont enregistré les gains les plus importants, avec des avancées notables dans certains aspects de leurs environnements d'exploitation. 

L'Afrique du Sud, l'Ethiopie et la Tanzanie sont parmi les pays les plus importants à avoir reculé. 

L'Afrique du Nord reste dominante, le Maroc supplantant l'Afrique du Sud au classement, se classant deuxième derrière l'Egypte. Des aspects tels que la simplification du processus d'enregistrement d'une entreprise, l'amélioration des soumissions électroniques et le traitement des documents d'exportation, ainsi que l'augmentation de l'efficacité du service des douanes ont aidé le Maroc à passer au deuxième rang.

Toutefois, RMB souligne que "le Maroc restera dépendant de l'Europe, grâce au tourisme, aux investissements directs étrangers (IDE) et aux envois de fonds. Cependant, il n'y a aucune menace immédiate à sa position dans nos classements."

Ainsi, les pays les plus attractifs en Afrique sont l'Egypte, le Maroc et l'Afrique du Sud. Ces derniers sont suivis du Kenya (4e), du Rwanda (5e) et du Ghana (6e).

En parallèle, les pays à la fin du classement sont le Burundi (52e), la Somalie (53e) et enfin, la Guinée Equatoriale (54e). 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?
legende_dimage_a_la_une

RMB (Rand Merchant Bank), une société de gestion de portefeuille et de services financiers diversifiés sud-africaine, a récemment publié son classement d'attractivité des investissements en Afrique, "Where to invest in Africa 2020". Le Maroc gagne un rang et se retrouve ainsi, 2e alors que l'Egypte maintient sa place en tête du classement.

L'objectif de ce classement est de fournir des données et des analyses facilement digestibles, aux entreprises qui envisagent d'investir en Afrique, et de signaler de nouvelles opportunités à celles qui sont déjà implantées dans le continent. Le classement RMB de l'attractivité des investissements se fait en superposant les fondamentaux macroéconomiques aux aspects pratiques des affaires sur le continent.

Selon le classement et le rapport de RMB, la Guinée, le Mozambique et Djibouti ont enregistré les gains les plus importants, avec des avancées notables dans certains aspects de leurs environnements d'exploitation. 

L'Afrique du Sud, l'Ethiopie et la Tanzanie sont parmi les pays les plus importants à avoir reculé. 

L'Afrique du Nord reste dominante, le Maroc supplantant l'Afrique du Sud au classement, se classant deuxième derrière l'Egypte. Des aspects tels que la simplification du processus d'enregistrement d'une entreprise, l'amélioration des soumissions électroniques et le traitement des documents d'exportation, ainsi que l'augmentation de l'efficacité du service des douanes ont aidé le Maroc à passer au deuxième rang.

Toutefois, RMB souligne que "le Maroc restera dépendant de l'Europe, grâce au tourisme, aux investissements directs étrangers (IDE) et aux envois de fonds. Cependant, il n'y a aucune menace immédiate à sa position dans nos classements."

Ainsi, les pays les plus attractifs en Afrique sont l'Egypte, le Maroc et l'Afrique du Sud. Ces derniers sont suivis du Kenya (4e), du Rwanda (5e) et du Ghana (6e).

En parallèle, les pays à la fin du classement sont le Burundi (52e), la Somalie (53e) et enfin, la Guinée Equatoriale (54e). 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

commentaires

FORM_HEADER