Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes, dimanche 13 octobre, en Tunisie pour le second tour de l'élection présidentielle anticipée, opposant le président du parti "Qalb Tounès", Nabil Karoui à l’indépendant Kaiss Said.

A l’étranger, le vote pour ce tour de la présidentielle anticipée a commencé vendredi pour prendre fin dimanche.

Jusqu'à samedi à 16h, le taux de participation des Tunisiens à l'étranger était de 9,3%, soit 35.820 votants avec une légère hausse par rapport au premier tour de la présidentielle et aux législatives à la même heure.

Selon les résultats annoncés par l'Instance supérieure indépendante des élections (ISIE), le candidat indépendant Kais Said est arrivé en tête du premier tour du scrutin avec 18,4% des voix, suivi de Nabil Karoui qui a obtenu 15,6%.

En détention depuis le 23 août dernier pour soupçon de blanchiment d'argent et d'évasion fiscale, Karoui a été libéré mercredi dernier. Son incarcération a suscité une polémique sur l'application du principe de l'égalité des chances entre les candidats.

La Cour de cassation a ordonné sa libération immédiate ainsi que l’annulation de la décision de la chambre d’accusation près la Cour d’appel laquelle avait, le 2 octobre, refusé la remise en liberté du propriétaire de la chaîne de télévision "Nesma" et considéré "la procédure nulle et non avenue". La demande de libération de Nabil Karoui, présentée par ses avocats, a été rejetée à trois reprises.

En réaction à l'incarcération de Nabil Karoui, le candidat Kaies Said avait annoncé sa décision de ne pas mener une campagne électorale pour des raisons morales et pour lever toute ambiguïté concernant la question de l'égalité des chances entre les candidats du 2e tour.

Le collectif de défense de Karoui a intenté, mardi 8 octobre courant, un procès auprès du Tribunal administratif pour reporter la date de la présidentielle, qui a été rejeté par la justice.

Sur cette demande du report de cette échéance électorale, le président de l'ISIE, Nabil Baffoun, a souligné l'engagement de la Tunisie à respecter les délais constitutionnels de l'élection d'un président devant succéder au président de la République par intérim, Mohamed Ennaceur, investi de ses fonctions suite au décès de Béji Caid Essebsi le mois de juillet dernier.

Lors d’une conférence de presse samedi, Baffoun a fait savoir que l’annonce des résultats préliminaires du deuxième tour de ce scrutin sera faite ce lundi ou au maximum mardi.

(Avec agences)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?
legende_dimage_a_la_une

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes, dimanche 13 octobre, en Tunisie pour le second tour de l'élection présidentielle anticipée, opposant le président du parti "Qalb Tounès", Nabil Karoui à l’indépendant Kaiss Said.

A l’étranger, le vote pour ce tour de la présidentielle anticipée a commencé vendredi pour prendre fin dimanche.

Jusqu'à samedi à 16h, le taux de participation des Tunisiens à l'étranger était de 9,3%, soit 35.820 votants avec une légère hausse par rapport au premier tour de la présidentielle et aux législatives à la même heure.

Selon les résultats annoncés par l'Instance supérieure indépendante des élections (ISIE), le candidat indépendant Kais Said est arrivé en tête du premier tour du scrutin avec 18,4% des voix, suivi de Nabil Karoui qui a obtenu 15,6%.

En détention depuis le 23 août dernier pour soupçon de blanchiment d'argent et d'évasion fiscale, Karoui a été libéré mercredi dernier. Son incarcération a suscité une polémique sur l'application du principe de l'égalité des chances entre les candidats.

La Cour de cassation a ordonné sa libération immédiate ainsi que l’annulation de la décision de la chambre d’accusation près la Cour d’appel laquelle avait, le 2 octobre, refusé la remise en liberté du propriétaire de la chaîne de télévision "Nesma" et considéré "la procédure nulle et non avenue". La demande de libération de Nabil Karoui, présentée par ses avocats, a été rejetée à trois reprises.

En réaction à l'incarcération de Nabil Karoui, le candidat Kaies Said avait annoncé sa décision de ne pas mener une campagne électorale pour des raisons morales et pour lever toute ambiguïté concernant la question de l'égalité des chances entre les candidats du 2e tour.

Le collectif de défense de Karoui a intenté, mardi 8 octobre courant, un procès auprès du Tribunal administratif pour reporter la date de la présidentielle, qui a été rejeté par la justice.

Sur cette demande du report de cette échéance électorale, le président de l'ISIE, Nabil Baffoun, a souligné l'engagement de la Tunisie à respecter les délais constitutionnels de l'élection d'un président devant succéder au président de la République par intérim, Mohamed Ennaceur, investi de ses fonctions suite au décès de Béji Caid Essebsi le mois de juillet dernier.

Lors d’une conférence de presse samedi, Baffoun a fait savoir que l’annonce des résultats préliminaires du deuxième tour de ce scrutin sera faite ce lundi ou au maximum mardi.

(Avec agences)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

commentaires