Loin de Paris, Hollande reprend des couleurs

Devant la communauté française, le président français est apparu détendu et souriant. Très loin de la gravité dont il témoignait le matin même lors de son allocution télévisée.

Loin de Paris, Hollande reprend des couleurs

Le 3 avril 2013 à 22h53

Modifié 3 avril 2013 à 22h53

Devant la communauté française, le président français est apparu détendu et souriant. Très loin de la gravité dont il témoignait le matin même lors de son allocution télévisée.

C’est un autre Français Hollande que les Français de Casablanca ont découvert mercredi en fin d’après-midi. Autant le président apparaissait grave et déterminé le matin lors de son allocution télévisée au sujet de l’affaire Cahuzac, autant on aurait pu croire que ses soucis s’étaient mystérieusement envolés quelques heures plus tard.

Au lycée Lyautey, les Français qui avaient fait le déplacement parmi les 20 000 ressortissants de la capitale économique, ont réservé un accueil chaleureux au président, abondamment applaudi dès son arrivée. Calme, détendu et souriant, le président s’est même livré à un long bain de foule à l’issue de son allocution. De quoi se remonter le moral et se persuader qu’il bénéficie encore d’un vrai soutien populaire.

Au cours d’un discours évoquant la fois l’histoire du Maroc, l’avenir de la relation entre les deux pays et la présence française dans le royaume, Français Hollande en a profité pour ajouter sa touche personnelle.

Il a ainsi rendu un hommage appuyé au rôle des Marocains et des Français du Maroc qui se sont engagés au cours de XXe siècle dans les deux conflits mondiaux, et ont participé au combat aux côtés de la France. Au sujet du protectorat, le président a parlé « de contribution et d’apport » mais aussi « des agressions et des atteintes aux libertés. »

Autre sujet : l’économie. Alors que la situation peine à se redresser en Europe et en France, François Hollande a souligné l’importance de la « colocalisation » entre les deux pays qui « favorisera un courant d’échange favorable à l’emploi en France et au Maroc ». A ce sujet, le président français a cité l’exemple de l’aéropôle de Nouaceur où plusieurs dizaines d’entreprises française et marocaines se sont installées. 

L’idée de la visite présidentielle est aussi de trouver des terrains de coopération entre entreprises françaises et marocaines pour exporter, notamment en Afrique subsaharienne. Il faut rassembler « nos forces pour le développement du continent et travailler dans la même direction avec nos atouts respectifs pour conquérir de nouveaux marchés. »

Nouvelle ligne de conduite du gouvernement, la colocalisation est promue depuis plusieurs mois par les autorités françaises. Jean-Marc Ayrault, le premier ministre en a parlé déjà en décembre lors de sa venue au Maroc, et François Hollande en a vanté les mérites quelques jours plus tard à Alger.

Enfin, le président n’a pu s’empêcher de terminer par un brin d’humour. Saluant les nombreux humoristes français d’origine marocaine, François Hollande a estimé que c’est  « à croire que pour rire en France, il faudrait aller chercher au Maroc ! »

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CTM : Communiqué AGOA du 8 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.