L’affaire Cahuzac fait une percée à Rabat

A la conférence de presse de jeudi soir, François Hollande a parlé de son séjour dans le Royaume. Mais il n’a pas pu se dérober aux questions concernant l’actualité franco-française.

L’affaire Cahuzac fait une percée à Rabat

Le 4 avril 2013 à 21h20

Modifié 4 avril 2013 à 21h20

A la conférence de presse de jeudi soir, François Hollande a parlé de son séjour dans le Royaume. Mais il n’a pas pu se dérober aux questions concernant l’actualité franco-française.

François Hollande est apparu grave et soucieux face à la presse marocaine et française jeudi en fin de journée. Ni sourire, ni trait d’humour comme on avait pu le constater la veille. Pour sa conférence de presse clôturant sa visite d’Etat, le président français n’a pu se soustraire aux questions pressantes concernant les suites de l’affaire Cahuzac.

Jeudi matin, la détention par son ancien directeur de campagne de parts dans une société basée dans un paradis fiscal est venue s’ajouter aux mauvaises nouvelles.

En réponse, le président a souligné que le gouvernement n’était en aucun cas en cause. Et que les comptes de sa campagne électorale avaient été jugés conformes à la loi. Il a tenu à rappeler que toutes les mesures préventives et repressives seraient prises pour éviter à l’avenir ces affaires qui salissent les politiques depuis des années.

Celui qui s’était fait le défenseur de la république irréprochable face à Nicolas Sarkozy au cours de la campagne électorale de 2012 joue son avenir politique. Sa côte de popularité est descendue aux alentours des 30 à 35% selon les instituts de sondage.

Si les médias français semblaient préoccupés par les affaires intérieurs françaises, les questions de la presse marocaines ont porté sur le séjour du présdient au Maroc.

Sur le Sahara, il a renouvelé son soutien au plan de paix marocain, qualifié de sérieux et crédible. Sur le lien entre Polisario et terrorisme au Sahel, il a indiqué que tout les conflits non-réglés pouvaient alimenter la chaîne du terrorisme. Il a rappelé aussi que le Maroc et la France étaient sur la même ligne de conduite quant à l’intervention au Mali et au sujet de la crise syrienne.

Sur le printemps arabe, François Hollande a souligné que le Maroc a anticipé la vague de contestation, que le pays a entammé un processus long, engagé de longue date, et se gardant de toute comparaison, a rappelé que chaque pays a sa spécificité.

Enfin, au sujet de la liberté d’expression, le chef de l’Etat français a souligné qu’il s’agissait selon lui d’un principe fondamental de la démocratie.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de convocation des actionnaires LafargeHolcim Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.