Etats-Unis: le marché de l’emploi stagne

Le marché de l'emploi américain semble donner des signes de ralentissement et le taux de chômage officiel des Etats-Unis devrait apparaître encore très élevé vendredi

Etats-Unis: le marché de l’emploi stagne

Le 5 avril 2013 à 14h42

Modifié 5 avril 2013 à 14h42

Le marché de l'emploi américain semble donner des signes de ralentissement et le taux de chômage officiel des Etats-Unis devrait apparaître encore très élevé vendredi

Le rythme des embauches dans le secteur privé a fortement ralenti en mars, selon l'enquête mensuelle sur l'emploi publiée mercredi par la société de services informatiques ADP, deux jours avant la publication du rapport officiel sur la situation générale du marché du travail. Le  gouvernement devrait annoncer vendredi un maintien du taux de chômage à 7,7% et un recul des embauches de l'emploi public et privé hors secteur agricole de 19% sur un mois en mars, à 192.000 créations de postes nettes.

 

 Après la parution de l'enquête ADP et la publication, lundi et mercredi, des indicateurs ISM, tous témoignant d'un ralentissement de l'économie américaine en mars, plusieurs économistes estiment néanmoins que les chiffres officiels de vendredi risquent fort de s'avérer plus mauvais que ce sur quoi ils tablent. Et ce d'autant plus que la composante emploi de l'indice ISM services est apparue mercredi en nette baisse, ce qui semble confirmer un net ralentissement des embauches dans la grande majorité des secteurs d'activité de l'économie du pays.

 La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a confirmé le 20 mars son soutien à plein régime à la reprise économique américaine, avertissant que celle-ci risquait fort de ralentir rapidement. Son président, Ben Bernanke, avait alors prédit que la rigueur budgétaire à laquelle l'Amérique s'astreint depuis janvier (hausse des impôts), et plus encore depuis le début du mois (baisse drastique et progressive des dépenses publiques) devrait tôt ou tard se faire sentir durement sur « la croissance économique et les créations d'emplois ». Paul Edelstein, économiste du cabinet IHS Global Insight, craint que la baisse des indices ISM n'annonce la répétition du scénario de 2012, « où les bons résultats économiques du début d'année (avaient fait) place à un affaiblissement de la croissance au printemps ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : indicateurs financiers du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.