Déficit du Trésor de 22,9 MMDH à fin mars 2013

Le Trésor a enregistré un déficit de 22,9 milliards de DH à fin mars 2013, compte tenu d'un solde positif de 1,1 milliards de DH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST), contre un déficit de 2,7 milliards de DH à fin mars 2012, selon la Trésorerie générale du Royaume (TGR), relevant du ministère de l'Economie et des finances.  

Déficit du Trésor de 22,9 MMDH à fin mars 2013

Le 22 avril 2013 à 16h26

Modifié 22 avril 2013 à 16h26

Le Trésor a enregistré un déficit de 22,9 milliards de DH à fin mars 2013, compte tenu d'un solde positif de 1,1 milliards de DH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST), contre un déficit de 2,7 milliards de DH à fin mars 2012, selon la Trésorerie générale du Royaume (TGR), relevant du ministère de l'Economie et des finances.  

La situation des charges et ressources du Trésor, arrêtée à fin mars dernier, laisse apparaître une régression des recettes ordinaires de 3,6% et une augmentation des dépenses ordinaires de 19,1% par rapport à la même période de l'année précédente, dégageant ainsi un solde ordinaire négatif de 11,4 milliards de DH contre un solde positif de 224,2 millions de DH à fin mars 2012, indique la TGR dans son dernier bulletin mensuel de statistiques des finances publiques.

Les recettes ordinaires se sont établies à 49,52 milliards de DH, en baisse de 3,6% par rapport à leur niveau de fin mars de l'année précédente, en raison de la régression de 5,7% des recettes fiscales et de la hausse de 30,4% des recettes non fiscales et de 99,2% des recettes de certains CST, précise la même source.

Concernant les dépenses du budget général, elles ont atteint 78,8 milliards de DH à fin mars dernier, en hausse de 14,7%, en glissement annuel, relève le bulletin qui explique cette augmentation par une hausse de 19,8% des dépenses de fonctionnement et de 41,9% des dépenses d'investissement conjuguée à une baisse de 20,2% des charges de la dette budgétisée.

Les dépenses de fonctionnement se sont établies à 55,3 milliards de DH, dont 26,1 milliards de DH ont concerné les traitements et salaires. Les dépenses de matériel se sont élevées à 9,8 milliards de DH contre 7,8 à fin mars 2012, soit une hausse de 24,6%. Cependant, les charges de compensation ont augmenté de 50,3%, s'établissant à 16,5 milliards de DH contre 11 milliards de DH un an auparavant.

Quant aux dépenses d'investissement du budget général, elles se sont établies à 12,6 milliards de DH à fin mars contre 8,9 milliards de DH une année auparavant, soit une augmentation de 41,9%. Ces dépenses tiennent compte du versement aux comptes spéciaux du trésor d'un montant de 6,8 milliards de DH.

Compte tenu d'un besoin de financement de 28 milliards de DH et d'un flux net négatif du financement extérieur de 2,3 milliards de DH, le Trésor a eu recours au financement intérieur pour un montant de 30,3 milliards de DH, ajoute la même source.

A cet effet, l'encours de la dette intérieure qui s'est établi à 380,2 milliards de DH à fin mars dernier est en augmentation de 6,1% par rapport à son niveau à fin décembre 2012, suite au recours du Trésor au marché des adjudications pour un montant net de 19 milliards de DH.

Par ailleurs, les dépôts du Trésor ont atteint 44,2 milliards de DH à fin mars, en diminution de 5 milliards de DH par rapport à leur niveau à fin décembre dernier, tandis que ses disponibilités auprès de Bank Al-Maghrib ont été de 823 millions de DH contre 2,9 milliards de DH en début de l'exercice.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata – Indicateurs et états financiers semestriels S1 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.