Ce matin au Maroc

Incendie d’Amskroud. Le Roi suit les efforts de lutte contre l’incendie de la forêt d’Amskroud, à 50 km à l’est d’Agadir, qui menace les douars avoisinants. Le ministre de l’Intérieur Mohand Laenser a fait état de la mobilisation d'importants moyens humains à pied d' œuvre, dont plus de 550 personnes représentant la protection civile, les forces auxiliaires, la gendarmerie royale, les autorités locales, les militaires et les eaux et forêts, outre les rotations de cinq avions en permanence entre Canadairs et turbo trush, ainsi que l’arrivée de deux Canadair espagnols. 900 hectares de forêt ont déjà été ravagés. L’Espagne entend peser de tout son poids pour une adoption rapide et complète de l’accord de pêche par les instances européennes. Le ministre espagnol de l'Agriculture, Miguel Arias Cañete, a dévoilé une partie du plan d’action de Madrid pour faire adopter au plus vite cet «accord vital», qui est une «priorité politique cet automne». Au cours d’une rencontre avec le secteur de la pêche à Cadix, le ministre a déclaré qu'il a l'intention de lancer une "campagne forte" afin de mobiliser les députés de tous les groupes politiques.

Ce matin au Maroc

Le 15 août 2013 à 7h49

Modifié 15 août 2013 à 7h49

Incendie d’Amskroud. Le Roi suit les efforts de lutte contre l’incendie de la forêt d’Amskroud, à 50 km à l’est d’Agadir, qui menace les douars avoisinants. Le ministre de l’Intérieur Mohand Laenser a fait état de la mobilisation d'importants moyens humains à pied d' œuvre, dont plus de 550 personnes représentant la protection civile, les forces auxiliaires, la gendarmerie royale, les autorités locales, les militaires et les eaux et forêts, outre les rotations de cinq avions en permanence entre Canadairs et turbo trush, ainsi que l’arrivée de deux Canadair espagnols. 900 hectares de forêt ont déjà été ravagés. L’Espagne entend peser de tout son poids pour une adoption rapide et complète de l’accord de pêche par les instances européennes. Le ministre espagnol de l'Agriculture, Miguel Arias Cañete, a dévoilé une partie du plan d’action de Madrid pour faire adopter au plus vite cet «accord vital», qui est une «priorité politique cet automne». Au cours d’une rencontre avec le secteur de la pêche à Cadix, le ministre a déclaré qu'il a l'intention de lancer une "campagne forte" afin de mobiliser les députés de tous les groupes politiques.

L'objectif est d'obtenir du Parlement européen «le plus grand soutien à cet accord, ce qui est fondamental pour l'Espagne ".Pour que l’accord prenne effet, il doit être approuvé par le Conseil des ministres de l'UE – Commission de la pêche – à la majorité qualifiée et ainsi que par le parlement européen.

 «Nous commençons en septembre, lorsque le rapport du Parlement européen sera rédigé avec un rapporteur espagnol, Carmen Fraga, et nous voulons que le président de la commission de la pêche, qui est espagnol, nous aidera à faire face à ce problème très rapidement", a-t-il souligné.

Puis au niveau du parlement européen, le gouvernement espagnol entend sensibiliser tous les gouvernements ainsi que tous les groupes parlementaires pour que cet accord soit ratifié.

Le détenu espagnol en faveur duquel le Roi Juan Carlos était intervenu, a enfin été transféré en Espagne. Vidriel Garcia a été arrêté au Maroc le 13 Avril 2012, au volant d’un camion qui transportait 8,9 tonnes de haschich dissimulés dans des pastèques et doit purger une peine de quatre ans se terminant le 13 Avril 2016 .

Vidriel Garcia a passé la nuit en prison à Algeciras et est «très heureux de fouler Espagne et l'Andalousie" et de quitter la prison Tanger. "Au moins, il a vu un médecin, est très heureux", a déclaré son fils, faisant allusion aux conditions de détention dans les prisons marocaines.

 La transfert a pris du retard en raison des formalités prévues par l’accord de coopération judiciaire maroco-espagnol.

Aucune université marocaine dans le top 500 mondial. Le classement de Shanghai des universités mondiales, très attendu mais décrié car centré sur la recherche plus que sur l'enseignement, confirme à nouveau la suprématie des universités américaines, la France plaçant 4 établissements dans le top 100 et 20 dans le top 500.

Pour ce qui concerne l’Afrique, seules l’Egypte (une seule université) et l’Afrique du sud (3 universités) se placent dans le top 500. Au Proche Orient, la Turquie place 1 université, l’Arabie saoudite 4 universités et Israël, 7 universités !

Comme tous les ans depuis la publication en 2003 du premier classement établi par l'université Jiaotong de Shanghai, les prestigieuses universités américaines se taillent la part du lion, avec le tiercé gagnant composé de Harvard, Stanford et Berkeley.

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) est classé à la quatrième place et l'université britannique de Cambridge, premier établissement non-américain du classement, à la cinquième.

Cette année, comme en 2012, les universités américaines écrasent la concurrence et s'arrogent dix-sept des vingt premières places.

Le premier établissement français, l'Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) est classé à la 37ème place, suivi de Paris Sud (XI) à la 39ème, de l'Ecole normale supérieure (ENS-Ulm) à la 71ème et de Strasbourg à la 97ème. L'Ecole Polytechnique figure quant à elle à la 211ème place !!

En Egypte, un scénario à l’algérienne? L’Egypte est au bord de la guerre civile. La dispersion des sit-ins pro-Morsi mercredi matin au Caire a fait selon les sources, entre 149 et plusieurs centaines de morts. Trois églises ont été incendiées et de nombreux postes de police attaqués. Le couvre-feu ainsi que l’état d’urgence ont été instaurés.

Une partie des courants islamistes a d’une manière explicite, opté pour la résistance armée. Une autre partie, inaudible pour le moment, a opté pour la voie pacifique et démocratique.

Les nouvelles autorités égyptiennes ont annoncé qu’aucun nouveau sit-in ne serait toléré.

Tunisie, l’impasse est totale, l’économie flanche. Tout est bloqué en Tunisie, rédaction de la constitution, processus politique, négociations entre partis, réformes économiques…

Mardi, le pays célébrait la fête de la femme, qui commémore la promulgation du code du statut personnel, en 1956. Deux manifestations rivales étaient pour l’occasion organisées : celle du gouvernement a réuni quelques centaines de participants. Celle de l’opposition a réuni 40.000 personnes selon Reuters. Pour l’opposition tunisienne, le code du statut personnel est la vraie constitution de la Tunisie.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Communiqué Post AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD