Ce matin au Maroc

La réforme de l’enseignement reste le sujet du jour depuis le discours royal du 20 août. Après des discussions qui ont porté sur la forme, le débat va maintenant sur le fond : condition des enseignants, programmes, langue, infrastructure, méthodes pédagogiques… Médias 24 a publié hier un article très lu qui montre que si le pouvoir politique (ministre de l’Education, gouvernement), a marqué une rupture avec la précédente stratégie de réforme, une partie de la techno structure a continué à travailler dans cette optique. C’est pourquoi le français et l’anglais deviendront progressivement, au cours des deux prochaines rentrées, des langues d’enseignement et pas uniquement des langues enseignées. Si le Conseil supérieur de l’Enseignement ne met pas son véto… De son côté, le PJD, par la voix de deux de ses dirigeants dont le puissant Abdallah Baha, ministre d’Etat et confident de Benkirane, a loué le contenu du discours royal, dans une déclaration diffusée par 2M. Magistrats payés et au chômage. Le Club des magistrats du Maroc déplore que 297 magistrats fraichement formés, touchent leur salaire sans avoir reçu d’affectation et ce depuis le 26 juillet. 

Ce matin au Maroc

Le 23 août 2013 à 7h55

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

La réforme de l’enseignement reste le sujet du jour depuis le discours royal du 20 août. Après des discussions qui ont porté sur la forme, le débat va maintenant sur le fond : condition des enseignants, programmes, langue, infrastructure, méthodes pédagogiques… Médias 24 a publié hier un article très lu qui montre que si le pouvoir politique (ministre de l’Education, gouvernement), a marqué une rupture avec la précédente stratégie de réforme, une partie de la techno structure a continué à travailler dans cette optique. C’est pourquoi le français et l’anglais deviendront progressivement, au cours des deux prochaines rentrées, des langues d’enseignement et pas uniquement des langues enseignées. Si le Conseil supérieur de l’Enseignement ne met pas son véto… De son côté, le PJD, par la voix de deux de ses dirigeants dont le puissant Abdallah Baha, ministre d’Etat et confident de Benkirane, a loué le contenu du discours royal, dans une déclaration diffusée par 2M. Magistrats payés et au chômage. Le Club des magistrats du Maroc déplore que 297 magistrats fraichement formés, touchent leur salaire sans avoir reçu d’affectation et ce depuis le 26 juillet. 

Cette mise en garde figure dans un communiqué, publié par Lakome.

Le ministère de la Justice et des libertés dément.  Le ministère de Ramid a démenti les allégations relayées, mardi et mercredi, par la presse faisant état d'interrogatoire par des officiers des renseignements américains de deux détenus dans la prison de Tiflet, précisant qu'il s'agit plutôt d'une commission rogatoire exécutée par des officiers de la Brigade nationale de la Police judiciaire (BNPJ) en présence de deux représentants de l'autorité américaine en qualité d'observateurs.

Le ministère de la Justice et des libertés a relevé dans un communiqué, dont la MAP a reçu jeudi une copie, que le Département américain de la Justice avait demandé à son homologue marocain d'exécuter une commission rogatoire sollicitée par la justice américaine pour l'audition des deux détenus au sujet de leur lien avec un ressortissant marocain résidant aux Etats-Unis, et ce conformément aux dispositions de l'accord sur la coopération judiciaire en matière pénale, signé à Rabat le 17 octobre 1983 et promulgué par Dahir n 1.98.10 du 28 juin 2000.

La même source ajoute que cette commission rogatoire a été exécutée par des officiers de la BNPJ, suite à une demande adressée par le juge d'instruction compétent, et ce en présence de deux représentants de l'autorité américaine juste en qualité d'observateurs conformément aux dispositions de la loi.

Le ministère rappelle que l'article 715 du code de la procédure pénale stipule que le ministre de la justice est habilité à autoriser les représentants de l'autorité étrangère à prendre part à l'exécution des commissions rogatoires en tant qu'observateurs.

Eu égard aux accords bilatéraux fondés sur la réciprocité signés entre le Maroc et certains pays, des commissions rogatoires ont été exécutées en l'absence ou en présence des représentants de l'autorité étrangère. Dans ce dernier cas, les autorités judiciaires étrangères soumettent des questions écrites et après examen de leur conformité avec la loi marocaine, elles sont présentées à la partie judiciaire compétente pour exécution en vertu des dispositions de la loi nationale.

Le ministère des Transports réagit à l’hécatombe routière. Le Ministre de l'Equipement et du transport, Aziz Rabbah, a tenu, jeudi à Rabat, une réunion avec les instances représentatives des professionnels du transport routier de voyageurs par autocar et ce, suite aux accidents tragiques de la circulation qui ont été enregistrés durant le mois courant et dans lesquels ont été impliqués les autocars du transport public de voyageurs, indique un communiqué du ministère de l'Equipement et du transport.

Lors de cette réunion, l'accent a été mis sur les facteurs qui ont causé ces accidents mortels ainsi que les procédures et les mesures d'urgence à prendre afin de les éviter et d'épargner les pertes en vies humaines et les dégâts matériels.

L'ensemble des participants à cette réunion ont exprimé leur entière adhésion aux efforts déployés pour réduire le fléau des accidents de la circulation, ajoute le communiqué, relevant qu'ils "ont convenu à l'unanimité de la nécessité de mobiliser toutes les parties prenantes pour combattre ce phénomène considéré comme une responsabilité collective".

Selon le texte, parmi les mesures les plus importantes qui ont été convenues lors de cette réunion figurent l'élargissement du champ du contrôle routier et l'intensification des opérations de surveillance, le but étant d'inclure tous les autocars dans tout le réseau routier national, en particulier les sections de route qui connaissent un important trafic à l'occasion des vacances et du retour des membres de la communauté marocaine résidant à l'étranger.

Il s'agit également œuvrer pour déterminer les responsabilités concernant les personnes qui ont causé les accidents graves de la circulation, en vue de prendre les mesures nécessaires à leur encontre.

L'engagement à long terme des instances professionnelles afin de sensibiliser tous les intervenants dans le transport public de passagers, en particulier les employeurs et les chauffeurs, à l'obligation de respecter toutes les règles de la route sur les plans technique, professionnel, juridique, et réglementaire qui sont liées à la sécurité, fait partie aussi de ces mesures.

D'autre part, la réunion a abouti à un consensus sur la nécessité d'activer le programme de réhabilitation du secteur des transports de voyageurs, en particulier en ce qui concerne la formation des conducteurs professionnels, le renouvellement du parc, la modernisation du réseau des gares routières des voyageurs et du système de contrôle et son renforcement en équipements et en ressources humaines nécessaires ainsi que le traitement des points noirs sur le réseau routier.

Dans le même sillage, les participants ont jugé nécessaire d’œuvrer à éviter l'utilisation de pièces de rechange qui pourraient nuire à la sécurité des autocars, conclut le communiqué.

Egypte, retour à la case départ. La mise en liberté de Hosni Moubarak qui a quitté hier la prison est le dernier épisode d’une succession d’événements ayant abouti à un retour à la case départ.

Politique. La fin des vacances autorise la reprise des pourparlers PJD-RNI en vue de la formation d’un nouveau gouvernement. Un round de négociations est annoncé pour cette fin de semaine.

Le buzz marocain. Cette vidéo est en train de faire le tour de la planète. Elle montre présentant Lina Allouch, présentant le JT de Médi  tv, se faire surprendre par sa propre fille qui lui a remis son téléphone portable. La journaliste n’a pas perdu sa contenance. La chaîne n’a pas diffusé de communiqué explicatif.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Résultats annuels au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.