RAM-atterrissage : un problème de communication

Le 10 janvier 2014 à 12h39

Modifié 10 janvier 2014 à 12h39

Interrogée par Médias 24, une source autorisée au sein de la compagnie apporte des précisions au sujet de l'atterrissage sans autorisation de la tour de contrôle d’un avion de la RAM à Londres-Gatwick le 7 janvier. « L’avion en question a bel et bien obtenu l’autorisation d’atterrir de la part de la tour de contrôle de l’aéroport Londres-Gatwick alors qu’il survolait le ciel de la ville anglaise à une altitude d’environ 500 mètres », précise-t-elle. Et d’ajouter : « ce n’est qu’au moment où l’avion survolait les environs de l’aéroport à une altitude de 50 mètres et que le dispositif d’atterrissage tout entier a été déclenché, que le contrôleur a demandé à l’équipage de remettre les gaz pour reprendre de l’altitude à une hauteur de 670 mètres, arguant que la piste était encore occupée ».

Toujours de même source, « l’instruction est arrivée un peu tard, créant une ambiguïté dans la communication entre les deux parties. Alors que l’équipage prenait connaissance du message, il s’est aperçu que la piste était dégagée et a alors finalisé l’atterrissage. »

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Avis de convocation à l’Assemblée Générale des obligataires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Colloque international sur  » L’identité arabo-judéo-amazighe » à Ifrane (Suite)