χ

Nouvelle détérioration des relations maroco-françaises

Au Maroc, toute chose revêt sa symbolique. Il faut savoir lire entre les lignes. Cette fois-ci, ce n’est pas le ministre des Affaires étrangères qui convoque l’ambassadeur de France. C’est le patron de la DGED, Mohamed Yassine Mansouri. Le Maroc est excédé!

Nouvelle détérioration des relations maroco-françaises

Le 19 juin 2014 à 19h57

Modifié 19 juin 2014 à 19h57

Au Maroc, toute chose revêt sa symbolique. Il faut savoir lire entre les lignes. Cette fois-ci, ce n’est pas le ministre des Affaires étrangères qui convoque l’ambassadeur de France. C’est le patron de la DGED, Mohamed Yassine Mansouri. Le Maroc est excédé!

Voici le texte intégral de la dépêche diffusée par l’agence MAP :

"L'Ambassadeur de France au Maroc, M. Charles Fries a été reçu, jeudi à Rabat, par M. Mohamed Yassine Mansouri, Directeur Général de la Direction Générale d’Etudes et de Documentation DGED, pour lui faire part du vif mécontentement du Royaume à la suite de la lâche agression morale dont a été victime, la veille, le Général de Corps d'Armée Abdelaziz Bennani, dans sa chambre de l'hôpital parisien de Val-de-Grâce, de la part du dénommé Mustapha Adib.

"Cet acte inadmissible qui vient s'ajouter aux nombreux incidents qui ont émaillé, ces derniers mois, les relations maroco-françaises, risque de compliquer davantage le processus de normalisation des relations bilatérales.

"Par ailleurs et ce même jour, le Maroc, en la personne de son Ambassadeur à Paris, M. Chakib Benmoussa, a entrepris auprès du ministère français des Affaires étrangères une démarche de dénonciation du même acte. Un acte particulièrement grave par son caractère provocateur et injurieux envers une haute personnalité marocaine hospitalisée dans un hôpital militaire français.

"M. Benmoussa a, ainsi, exprimé des interrogations quant à la complaisance dont bénéficient certaines personnes connues pour leurs antécédents et qui ne peut qu'impacter négativement les relations maroco-françaises.

"En réaction, les autorités françaises ont exprimé leur sincère émotion par rapport à ce qui s'est produit et ont annoncé qu'une enquête sera diligentée par le Ministère de la Défense.

"Le Royaume du Maroc tient à rappeler son attachement à la qualité des relations historiques et profondes avec la République Française, qui prennent en compte les valeurs de respect mutuel et de dignité, et ne peut en aucun cas accepter de tels agissements incompatibles avec l'esprit d'amitié et de considération qui imprègne les relations bilatérales".

L'ex-capitaine Mustapha Adib s'est vanté sur sa page Facebook d'avoir rendu visite au général Bennani à l'hôpital Val de Grâce à Paris et de lui avoir laissé "le bouquet de fleurs le moins cher accompagné d'une lettre d'insultes".


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : les comptes sociaux au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.