Bourse: Ce que dit Marsa Maroc de son IPO

Suite au visa de son introduction en Bourse par l’Autorité marocaine du marché des capitaux, Marsa Maroc entame son opération de séduction auprès des investisseurs. La période de souscription commence le 20 juin prochain. La première cotation de la valeur est prévue pour le 19 juillet.

Bourse: Ce que dit Marsa Maroc de son IPO

Le 15 juin 2016 à 17h03

Modifié 15 juin 2016 à 17h03

Suite au visa de son introduction en Bourse par l’Autorité marocaine du marché des capitaux, Marsa Maroc entame son opération de séduction auprès des investisseurs. La période de souscription commence le 20 juin prochain. La première cotation de la valeur est prévue pour le 19 juillet.

Marsa Maroc ouvre 40% de son capital. Pour l’assister, il y a un groupement composé d’Attijari Finances Corp en tant que conseiller financier et coordinateur global, ainsi que le cabinet de consulting Roland Berger et le cabinet d’expertise juridique Norton Rose Fulbright.

A travers cet IPO, Marsa Maroc affiche diverses ambitions, selon les dires de son top management. La société veut ainsi institutionnaliser son capital, ainsi que renforcer sa gouvernance et sa politique de transparence en se conformant aux obligations exigées pour les sociétés cotées. De plus, elle veut faciliter le recours à des financements externes grâce à un accès direct aux marchés financiers.

Rappelons-le, l’offre de Marsa Maroc porte sur la cession de 40% des actions de son capital à un prix de 65 DH l’action, pour une valeur globale de 4,77 MMDH. C'est une décote de 5,1%, puisque la valorisation de la société ressort à 5 MMDH (68,5 l’action).

L’offre de Marsa Maroc est structurée en 5 types d’ordres:

*Type d’ordre 1: 1.656.636 actions (5,6% du nombre total des actions proposées et 2,3% du capital). Ce type d’ordre est réservé aux salariés permanents titulaires et aux retraités de Marsa Maroc.

*Type d’ordre 2: 9.247.846 actions (31,5% des actions proposées et 12,6% du capital). Réservé aux personnes physiques et morales n’appartenant pas aux catégories d’investisseurs habilités à souscrire aux autres types d’ordre. Une décote additionnelle de 5% sera proposée aux personnes physiques pour les 250 premières actions souscrites, soit un prix de souscription décoté de 61,75 dhs.

*Type d’ordre 3: 4.948.968 actions, soit 16,9% du nombre total des actions proposées et 6,7% du capital. Ce type d’ordre est réservé aux OPCVM actions et diversifiés (hors OPCVM monétaires, obligataires et contractuels).

*Type d’ordre 4: 6.165.230 actions, soit 21% du nombre total des actions proposées et 8,4% du capital. Il est réservé aux investisseurs qualifiés de droit marocain, hors OPCVM, ainsi qu’aux investisseurs étrangers.

*Type d’ordre 5: 7.339.560 actions (25% du total des actions proposées et 10% du capital de Marsa Maroc). Réservé aux investisseurs qualifiés marocains liés avec l’Etat par un pacte d’actionnaires. Les souscriptions à ce type d’ordre se feront au prix de 71,5 dhs.

Nombreux sont ceux qui perçoivent l’introduction en Bourse de Marsa Maroc comme étant un véritable coup de pouce à la place casablancaise. La proportion de capital introduite est supérieure à la moyenne des dernières introductions. L’opération, qui s’élève à 1,9 MMDH, est la plus importante introduction en Bourse qu’ait connu le marché depuis 2009. La première cotation du titre est prévue pour le 19 juillet.

La société

C’est la réforme du secteur portuaire de 2006, apportant la dissolution de l’Office d’exploitation des ports (ODEP), qui a permis de créer, outre l’Agence nationale des ports (ANP) en tant qu’autorité portuaire, la Société d’exploitation des ports (SODEP) connue sous son nom commercial comme Marsa Maroc.

Marsa Maroc est depuis sa création le leader national des opérations portuaires au Maroc, avec une part de marché de 44% du trafic national en 2015. Son résultat net s’est situé, pour la même année, à 375 MDH contre 329 MDH une année auparavant.

Présente dans les 10 ports stratégiques du royaume, Marsa Maroc offre des services de manutention, de stockage et de logistique portuaire, ainsi que des services aux navires. Elle est gouvernée par un conseil de surveillance présidé par le ministère de l’Equipement, des Transports et de la Logistique; ainsi qu’un directoire.

En 2015, les activités de manutention et de stockage de marchandises entre le navire et le quai ont compté pour 91% du chiffre d’affaires global de la société. Les services aux navires ainsi que les services annexes ont représenté respectivement 7% et 2%.

Ceci dit, les performances de Marsa Maroc ont été affectées par la baisse du trafic manutentionné, en raison de la régression du trafic des hydrocarbures au port de Mohammédia, suite à l’arrêt de l’activité de la Samir depuis août dernier. Le recul d’importations de céréales et des aliments de bétail, en conséquence d’une bonne année agricole, ont également impacté la croissance annuelle moyenne de la société, qui s’est située à -0,7% sur la période 2012-2015.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Afric Industries: convocation de l’assemblée générale ordinaire annuelle

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.