Monde rural: Les promesses de Salaheddine Mezouar

Le monde rural a occupé une place de choix dans la tournée électorale du parti du Rassemblement national des indépendants. Santé, enseignement, désenclavement, accélération du plan national des routes rurales… le patron du parti de la colombe a placé haut la barre,  en termes de promesses.

Monde rural: Les promesses de Salaheddine Mezouar

Le 6 octobre 2016 à 13h18

Modifié 6 octobre 2016 à 13h18

Le monde rural a occupé une place de choix dans la tournée électorale du parti du Rassemblement national des indépendants. Santé, enseignement, désenclavement, accélération du plan national des routes rurales… le patron du parti de la colombe a placé haut la barre,  en termes de promesses.

Après une première tournée dans le centre et le sud-est, les dirigeants du RNI ont sillonné les régions du Moyen-Atlas et du Gharb, à la rencontre de la population rurale.

Salaheddine Mezouar et d’autres dirigeants, dont la ministre de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire, Fatema Marouane, ont été bien accueillis par une population qui semblait attentive à leur discours et surtout aux promesses formulées par le patron du RNI.

Mezouar s’est engagé devant cette population à introduire plusieurs changements, si le RNI entre dans le prochain gouvernement.

Il a promis le désenclavement du monde rural, la réouverture des 300 centres de santé existants mais fermés actuellement, la création des centres de dialyse, la généralisation du programme Tayssir pour l’encouragement de la scolarité et la  lutte contre l’abandon scolaire, l’accélération du plan national des routes rurales, l’aide aux démunis, la création des espaces de divertissement pour les jeunes, l’amélioration du quotidien des habitants du monde rural, le développement de l’agriculture…

Lors de sa visite à la commune rurale de Benmansour (circonscription de Kénitra), Mezouar a lancé: “Je n’ai pas assisté uniquement à des meetings qui ont regroupé plus de 20.000 personnes, mais je suis allé dans tous les meetings organisés et plus spécialement  dans le monde rural et les villages montagneux les plus éloignés. Notre conviction est de communiquer avec le monde rural, surtout que les habitants de certaines régions continuent toujours de vivre de façon primitive et dans la précarité. Ces gens manquent de tout“.

Durant cette rencontre, des familles se sont plaintes que leurs enfants ne bénéficient pas du programme Tayssir alors qu’ils sont dans le besoin.  Mezouar leur a promis de le généraliser, une fois arrivé au gouvernement. “On savait que 35.000 élèves abandonnent l’école chaque année, dont la majorité sont issus du monde rural.  C’est pour cela que le plan Tayssir a été mis en place quand j’étais ministre des Finances, afin de scolariser le maximum d’enfants et de combattre l’abandon scolaire“, a-t-il déclaré devant l’audience. Et d’ajouter: “Je suis très surpris en apprenant que certains enfants n’en bénéficient pas. Je vous promets d'y remédier, si nous sommes au gouvernement“.

Outre l’enseignement, le patron du RNI  a également évoqué d’autres chantiers visés par son parti, en l’occurrence le développement de l’agriculture, de la santé et des routes rurales.

“Le Maroc se développe à grande vitesse, le monde rural doit suivre. Il est temps pour que ce dernier soit au cœur de nos politiques de développement durant les dix années à venir“, a-t-il souligné.

Lors de sa présence dans la commune rurale de Sidi Kacem, Salaheddine Mezouar a insisté: «pour que le Maroc puisse aller de l’avant, il ne faut pas lésiner sur les moyens pour développer le monde rural. Au sein de notre parti, nous disposons de cadres performants capables de concrétiser toutes nos promesses. Nous savons que vous manquez des centres de dialyse et que vos malades se déplacent très loin pour les soins. Nous vous promettons d’en créer plusieurs et d’aider aussi les personnes handicapées et les personnes âgées qui sont dans le besoin“.

Salaheddine Mezouar a réitéré la même promesse sur la réouverture des centres de santé, cette fois, devant les habitants de la commune rurale Mohamed Benlahmar, de la circonscription de Kénitra. «Les jeunes aussi sont dans nos priorités. Nous savons qu’ils manquent d’espaces de divertissement. Notre parti fera en sorte de subvenir aux besoins des différentes catégories d'habitants», a-t-il promis.

Pour ce qui est du désenclavement du monde rural, le patron du parti de la colombe a affirmé que «le Maroc est un pays en pleine évolution et les quelques kilomètres de route dans le monde rural, c’est une affaire simple à réaliser».

Ces promesses seront-elles tenues par le parti de la colombe, une fois au gouvernement? Mezouar semblait sincère, mais nous le saurons après le 7 octobre.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata : Communiqué post-Assemblée Générale Ordinaire, exercice 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD