Bourse. La place casablancaise termine l’année 2016 en beauté

Globalement, la hausse est générale à la Bourse de Casablanca et concerne la quasi-totalité des secteurs. Retour sur les importantes évolutions et faits marquants de l'année 2016.

Bourse. La place casablancaise termine l’année 2016 en beauté

Le 27 décembre 2016 à 18h15

Modifié 11 avril 2021 à 2h39

Globalement, la hausse est générale à la Bourse de Casablanca et concerne la quasi-totalité des secteurs. Retour sur les importantes évolutions et faits marquants de l'année 2016.

L’année 2016 a été particulièrement mouvementée pour le marché boursier, c’est le moins que l’on puisse dire. Le principal indice de la place casablancaise, le MASI, frôlait à un certain moment les 12.000 points, dépassant ainsi les 11.500 points atteints en 2012. Et à trois séances seulement du clap de fin de l’année, c’est plutôt un air d’enthousiasme qui règne sur le marché.  

Ainsi, en ce 27 décembre, le MASI affiche 11.649 points, et marque une variation de 30,52% par rapport au 31/12/2015. L’indice est à son summum depuis le début de l’année, période morose où il était sous la barre des 9.000 points.  

Source: Bourse de Casablanca

A la même date, le MADEX affiche 9.662 points, progressant ainsi de 31,72% sur la même période. Le FTSE 15, qui intègre les 15 plus grandes valeurs du marché, a progressé de plus de 43% depuis le 31/12/2015, dépassant ainsi l'évolution des autres indices.

Les opérations de window-dressing, ces allers et retours sur le marché en fin d’année, y sont certes pour quelque chose, car la montée en puissance du marché est surtout plus remarquable au niveau du mois de décembre.

En effet, l’indice a grimpé de plus de 1.000 points, rien qu’en ce mois, pour arriver à son niveau actuel. Comparée à l'évolution globale de l'indice, la contribution du mois de décembre à elle seule s’élève à plus du tiers de sa performance annuelle.

Tirant profit des volumes significatifs accompagnant le rallye boursier de fin d'année, la capitalisation boursière globale a dépassé, ce 27 décembre 584,2 MMDH. Par ventilation sectorielle, cette capitalisation est répartie comme suit:

Source: Bourse de Casablanca

En outre, l’année a été marquée par des variations assez brusques. Heureusement, celles-ci sont plutôt considérables au niveau des évolutions positives.

Le Top 5 des variations positives de 2016 est chapeauté par Alliances qui, à l’heure où nous mettons en ligne, affiche une progression annuelle de +126,83% par rapport au 31/12/2015. Elle est suivie par les valeurs ci-après:

2.Dari Couspate: +118,16%

3.Total Maroc: +105,33%

4.Snep: +97,96%

5.Cosumar: +94,13%.

Les variations négatives demeurent moins considérables, la plus importante étant toutefois celle de Centrale Danone, qui ne semble pas vouloir régulariser sa situation en Bourse et laisse ainsi les investisseurs dans le flou. Elle est suivie par les valeurs suivantes:

2.Taslif: -39,29%

3.Jet contractors: -19,77%

4.Timar: -17,63%

5.Involys: -17,38%

Au niveau sectoriel, c’est le vert foncé dans la quasi-totalité des branches, à l’exception du secteur «Ingénierie et biens d’équipements industriels», qui enregistre une légère régression de 1,46%.

Source: Bourse de Casablanca

L’embellie est donc généralisée, mais il faut dire que certains secteurs ont connu des événements marquants, qui ont joué en faveur de leur progression.

Au niveau du secteur «Bâtiment et matériaux de construction», par exemple, la fusion de Lafarge Ciments et Holcim Maroc pour créer LafargeHolcim Maroc, a hissé la société au rang de troisième plus grosse capitalisation boursière de la place casablancaise. Cette opération s’est soldée non seulement par l’augmentation du cours boursier, mais également par l’annonce de la distribution d’un dividende exceptionnel de 170 DH par action, suscitant ainsi l’engouement des investisseurs.

Par ailleurs, l’évolution très positive de l’indice Immobilier traduit une reprise de confiance dans les principales sociétés immobilières cotées et plus particulièrement envers leurs plans de redressement (Plan génération Cash pour Adohha et le plan de restructuration pour Alliances), à la suite de jours difficiles pour le secteur.

D’autre part, il faut dire que l’IPO de Marsa Maroc le 19 juillet dernier, avec une performance de plus de 81% sur moins de six mois, a apporté une bouffée d’optimisme et de dynamique sur la place. La Bourse casablancaise achève (ou presque) l’année 2016 en beauté, après un passage douloureux par une zone de turbulences.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Addoha : Communiqué trimestriel T2 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.