CAN 2017. Le Maroc ne rêve que de passer le premier tour

Le Gabon organise cette année la Coupe d’Afrique des Nations du 14 janvier au 5 février, avec la présence de notre équipe nationale qui a hérité d’un groupe relevé. Les blessures successives ont marqué cette période de préparation, mais Hervé Renard reste confiant.     

CAN 2017. Le Maroc ne rêve que de passer le premier tour

Le 13 janvier 2017 à 13h45

Modifié 13 janvier 2017 à 13h45

Le Gabon organise cette année la Coupe d’Afrique des Nations du 14 janvier au 5 février, avec la présence de notre équipe nationale qui a hérité d’un groupe relevé. Les blessures successives ont marqué cette période de préparation, mais Hervé Renard reste confiant.     

La grand-messe du football africain commencera ce samedi 14 janvier, au Gabon et continuera durant les trois semaines suivantes. Après avoir été exclu de l'édition 2015, pour ne pas avoir voulu organiser la CAN à cause de la menace du virus Ebola, l’équipe nationale du Maroc revient cette année. Le public marocain nourrit de grands espoirs sur les poulains d'Hervé Renard pour redorer le blason de la sélection nationale. Pour rappel, les Lions de l'Atlas peinent à franchir le cap du premier tour de la compétition depuis la finale perdue en 2004.

Le Maroc, l’une des toutes premières nations à avoir décroché son billet pour la CAN 2017, avec 5 victoires et 1 nul, a hérité d’un groupe relevé. Dans le groupe C, nous retrouverons alors la République Démocratique du Congo, le Togo et le champion d’Afrique en titre la Côte d’Ivoire.

Succession des forfaits

La tâche ne sera pas des plus faciles pour le technicien français Hervé Renard, qui a déjà remporté la CAN deux fois avec la Zambie et la Côte d'Ivoire. Depuis qu’il a annoncé, le 22 décembre dernier, la liste des 26 joueurs qui allaient participer à un stage de préparation aux Émirats arabes unis, les mauvaises nouvelles se sont enchaînées.

À commencer par le forfait du métronome Youness Belhanda qui a réalisé un début de saison très satisfaisant avec le leader du championnat français, l’OGC Nice. Quelques jours plus tard, c’était au tour d'Oussama Tannane, le milieu de terrain de Saint-Étienne. Et pour couronner le tout, Noureddine Amrabat, l’attaquant de Watford, et Soufiane Boufal, joueur de Southampton en Angleterre, ne seront pas au Gabon en raison de leur blessure.

Une infirmerie blindée qui a poussé le sélectionneur national à rappeler Aziz Bouhaddouz, attaquant du Sankt Pauli en Allemagne, et Fayçal Rherras défenseur du Heart of Midlothian. Néanmoins, Hervé Renard n’a jamais voulu passer un coup de fil à Hakim Ziyech, le prodige de l’Ajax Amsterdam. "J’ai confiance en mes joueurs. Nous serons prêts pour la compétition", avait lancé le Français, lors d’une rencontre avec la presse aux Emirats arabes unis.

Une préparation légèrement entachée

Nostalgique et superstitieux, le sélectionneur national a emmené ses troupes aux Emirats arabes unis, où il avait préparé la CAN 2015 remportée par la Côte d’Ivoire. C’est exactement dans la ville d’Al Ain, qui bénéficie d’une infrastructure sportive très développée, que les Lions de l’Atlas ont posé leurs bagages. Au programme, Hervé Renard avait prévu plusieurs séances d’entraînement sur le volet technique mais aussi physique en plus de deux matchs amicaux, contre l’Iran et la Finlande.

Finalement, après le désistement de l’Iran pour des raisons logistiques, le stage de préparation s'est terminé par un seul match amical. C’est très peu. D’autant plus que lundi 9 janvier, les Lions de l’Atlas se sont inclinés, par 1 but à zéro, face à une très faible équipe scandinave. Une rencontre qui a semé le doute dans les esprits des marocains et dans la capacité de créer du jeu en l’absence des joueurs blessés.

C’est donc avec une ligne d’attaque décimée que les Lions de l’Atlas sont arrivés jeudi 12 janvier, sur les terres gabonaises. Les 23 nationaux en plus du staff technique et médical sont installés à Bitam, dans l’un des meilleurs hôtels du pays. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a choisi cet endroit pour des raisons de logistique avant tout. L’hôtel est à quelques kilomètres du stade d'Oyem qui abritera toutes les rencontres du Maroc au premier tour.

Le sélectionneur a prévu une série de séances d’entraînement ce week-end, mais qu’il a préféré faire dans la plus grande discrétion. Dans plusieurs de ses déclarations, Hervé Renard a précisé sa volonté de garder son groupe concentré avant l’entame de la compétition.

Rendez-vous le 16 janvier

En tout cas, les Marocains auront tous, ou presque, les yeux rivés sur le Gabon et espèrent que les poulains d'Hervé Renard réalisent une belle performance. Il faut dire aussi que la sélection nationale ne part pas comme favorie du groupe C, même si ça reste un objectif atteignable. Car si en attaque la sélection éprouve quelques difficultés, l’assise défensive semble bien solide avec à sa tête le capitaine Mehdi Benatia.

L’aventure africaine commencera pour les Lions de l’Atlas le lundi 16 janvier prochain, sur la pelouse du stade d'Oyem contre la République Démocratique du Congo. C’est à ce moment-là que nous découvrirons tous le visage de cette sélection "made by" Hervé Renard. Quatre jours plus tard, le 20 janvier, viendra le tour du Togo et le 24 janvier prochain l’équipe nationale retrouvera les éléphants ivoiriens. Bon vent aux Lions de l’Atlas!

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

JAIDA : Publication des comptes annuels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.