Maroc/CAN 2017. Un nul suffira pour une qualification espérée depuis 13 ans

Si le Maroc veut jouer les premières quarts de finale d’une Coupe d’Afrique, jamais atteint depuis 13 ans, il faudra décrocher au moins un match nul face à une équipe ivoirienne bien déterminée à défendre son sacre africain.

Maroc/CAN 2017. Un nul suffira pour une qualification espérée depuis 13 ans

Le 24 janvier 2017 à 12h20

Modifié 24 janvier 2017 à 12h20

Si le Maroc veut jouer les premières quarts de finale d’une Coupe d’Afrique, jamais atteint depuis 13 ans, il faudra décrocher au moins un match nul face à une équipe ivoirienne bien déterminée à défendre son sacre africain.

Après avoir relevé la tête en battant le Togo lors de la deuxième journée de la phase de poules en Coupe d’Afrique des Nations (CAN), le Maroc joue son destin ce mardi 24 janvier à 19H00 (heure marocaine), contre les Eléphants ivoiriens. C’est, donc, contre un très lourd adversaire que les Lions de l’Atlas joueront leur qualification au tour suivant, les quarts de finale.

La Côte d’Ivoire a été championne de la dernière édition, en 2015, et c’est Hervé Renard qui était sur le banc de touche pour remporter son deuxième sacre continental après celui de 2012. L’actuel sélectionneur national connaît très bien cette équipe et ses joueurs, pour lesquels il a une affection particulière, comme il le confiait. Sauf que cette fois-ci, ce sont les couleurs du Maroc qu’il défend et il n’hésite pas à le rappeler.

Une vieille connaissance

"C’est un match particulier, oui, mais il n’y a pas de cadeau à faire. Déjà, ils ne m’en feront pas et moi, je ne dois pas leur en faire. C’est le football. S'il y une seule équipe d'entre nous qui ira en quarts de finale, il vaut mieux que ce soit le Maroc", avait-il expliqué, lors d'une conférence de presse d’avant match. 

Effectivement, et même si tout peut encore arriver dans ce groupe C, le Maroc n’a besoin que d’un point pour jouer ses premiers quarts de finale depuis plus de 13 ans. En face, si les Ivoiriens veulent défendre leur titre, c’est une victoire qui leur faut.

Détrôner le champion en titre ne sera pas mission facile sur la pelouse du stade d’Oyem. La rage de vaincre, la pression médiatique, et l’honneur du champion feront que les Eléphants seront très combattifs et vont chercher à marquer rapidement. Hervé Renard sait très bien que son milieu de terrain aura beaucoup à faire ce mardi soir pour déjouer les attaques de l’adversaire.

Il faut être robuste

Il faut aussi rappeler que cette version des Eléphants reste bien moins vigoureuse que les anciennes générations qui cumulaient un nombre impressionnant de stars alignées par match. Claude Leroy, le sélectionneur togolais, a réussi à les désarmer avec une modeste formation pendant tout le match de la première journée de la CAN. Les amis d'Emmanuel Adebayor ont empêché les Eléphants de mettre en place leur jeu, en optant pour un pressing très haut et individuel.

Même si le portier Kossi Agassa n’était pas dans son meilleur jour, le Maroc a démontré face au Togo qu’il était capable de marquer des buts sur des balles arrêtées. Mais, en même temps, les Lions ont encaissé deux buts en autant de rencontres. Défensivement, le Maroc aura son premier test face à ces Ivoiriens déterminés.

"Notre schéma tactique est fait en fonction des joueurs disponibles, et aussi par rapport à l’adversaire du soir", avait expliqué Renard en conférence de presse. Le technicien français ne devrait rien changer dans sa tactique à 3 défenseurs, le seul changement pourrait intervenir au niveau du côté gauche de la défense. Et pour cause, la sélection ivoirienne compte un monstre sur son flanc droit en la personne de Serge Aurier, joueur du PSG. En face, Hamza Mendyl qui a montré beaucoup de faiblesse défensive, de placement notamment, risque d’avoir beaucoup de mal à le couvrir.

C’est une robustesse physique, mentale et tactique qu’il faut démontrer face aux Ivoiriens en ce 24 janvier. La dernière fois que le Maroc a joué contre les coéquipiers d'Aurier, il y a deux mois de cela, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, le match s’était soldé par un nul vierge. Espérons alors que les poulains de Hervé Renard finiront ce match décisif avec le même score.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Wafabail : Publication des comptes sociaux au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.