χ

Khalid Ait Taleb présente les comptes de la lutte contre le coronavirus

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le ministre de la Santé publique a exposé les dépenses de ce département dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Le ministère avait reçu 2 milliards de DH prélevés sur le Fonds Covid, pour couvrir ses dépenses.

Khalid Ait Taleb présente les comptes de la lutte contre le coronavirus

Le 17 septembre 2020 à 20h31

Modifié 11 avril 2021 à 2h48

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le ministre de la Santé publique a exposé les dépenses de ce département dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Le ministère avait reçu 2 milliards de DH prélevés sur le Fonds Covid, pour couvrir ses dépenses.

C’est la première fois que l’on voit Khalid Aït Taleb dans une posture de débat contradictoire. Et quel débat. La séance en commission parlementaire des secteurs sociaux, ce jeudi 17 septembre, a duré près de 6 heures en continu. A la fin, la fatigue était visible.

Le ministre n’a pas été épargné par les critiques et de mémoire de journaliste, nous n’avions jamais vu une telle mise en cause collective contre un secteur. Deux députés seulement ont pris la défense du ministre de la Santé. Tout y est passé ou presque: les marchés, les ressources humaines, l’utilisation des fonds Covid, la situation épidémiologique à Marrakech, Casablanca ou Errachidia, etc. Le tout sur un ton souvent très critique.

Le ministre s’en est globalement très bien sorti, montrant qu’il maîtrise ses dossiers dans le détail, canalisant les réponses vers ses points forts. Il a montré que l’on peut être très politique à ce poste tout en étant très récent dans le staff gouvernemental.

Il faut dire aussi à sa décharge que la pandémie est arrivée au Maroc 5 mois après sa nomination.

A l’issue du débat, sur lequel nous reviendrons, tout n’était pas encore clair, plusieurs questions subsistaient, et l’on gardait l’impression que le ministre avait réponse à tout, sauf sur le manque d’anticipation dont son département a fait preuve, ainsi que sur la lenteur de prise de décision, de la transmission et de l’application des décisions, sur la lenteur de diagnostic et de démarrage des traitements…

Ci-dessous, nous nous focalisons sur les dépenses liées au Covid.

Sur les 2 milliards de DH affectés par le Fonds Covid-19, le ministère de la Santé publique a utilisé près de 1,9 milliard de DH. Grosso modo, 45% de ces crédits ont été consacrés aux bio-équipements et 55% aux médicaments et consommables médicaux.

Au total, 247 marchés ont été passés avec 98 sociétés. 

Par déduction, on a compris lors de l’exposé du ministre, que le Maroc avait acheté une grande quantité de tests sérologiques qui arrivaient à péremption fin août. Le ministre a eu la présence d’esprit d’en utiliser la majorité écrasante pour réaliser une investigation de séroprévalence sur 85.000 donneurs de sang, entre mars et fin août, permettant au Maroc d’obtenir sa première enquête de ce genre. L’enquête a montré une prévalence de 0,7%. Les autres tests sérologiques acquis n’arrivent à péremption qu’en avril 2021.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank : indicateurs financiers trimestriels au 30 septembre 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.