La DGSN entamera en 2021 de nouveaux projets structurels pour la sécurité publique

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué qu'elle aspire à faire un nouveau départ en 2021 à travers la réalisation d’un ensemble de projets structurels à court et à moyen termes, ce qui aura un impact positif sur la sécurité publique.

La DGSN entamera en 2021 de nouveaux projets structurels pour la sécurité publique

Le 25 décembre 2020 à 11h21

Modifié 10 avril 2021 à 23h10

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué qu'elle aspire à faire un nouveau départ en 2021 à travers la réalisation d’un ensemble de projets structurels à court et à moyen termes, ce qui aura un impact positif sur la sécurité publique.

Dans un communiqué dressant son bilan au titre de l’année 2020, la DGSN a précisé qu’elle reste déterminée à poursuivre la généralisation des salles de commandement et de coordination, ainsi que des unités mobiles de la police de secours pour englober immédiatement la préfecture de police de Kénitra et les différents districts qui relèvent de la préfecture de police de Casablanca.

Il est aussi question de mettre en place de nouvelles brigades antigang au niveau des préfectures de police de Marrakech et Meknès, s’inspirant de la réussite de l’expérience et des résultats positifs atteints par ces équipes à Rabat, Salé, Fès, Tanger, Casablanca, Agadir, Kénitra et Oujda.

Il est également prévu, ajoute le communiqué, que l’année prochaine connaisse la généralisation des Brigades de renseignement criminel et d’appui technique dans plusieurs services décentralisés de la police judiciaire, dans le but de les appuyer dans le domaine des investigations et des recherches techniques.

La mise en place de deux écoles régionales est aussi prévue pour la formation du policier à Tanger et Marrakech, lesquelles viennent s’ajouter à celles déjà existantes à Fès, Oujda, Laâyoune, Kénitra et Ifrane, dont la création s’inscrit dans le sillage du plan de la DGSN visant à approcher les centres d’entraînements des candidates et candidats dans toutes les régions du Royaume.

Un cinquième district de Sûreté est également en cours d’instauration dans les préfectures de police de Rabat et Marrakech, pour hisser le niveau de la couverture sécuritaire dans les deux villes et approcher les services policiers des nouveaux quartiers et pôles urbains qui en relèvent, selon la même source.

Quant à l’appui des équipements et du matériel mis à la disposition des services de la Sûreté nationale, la DGSN a fait savoir qu’il est prévu qu’il connaisse, l’année prochaine, la réception des travaux du siège de la Brigade nationale de la police judiciaire et du laboratoire national de la police scientifique à Casablanca, qui sera doté d’équipements bureautiques et techniques nécessaires.

Le parc de la DGSN sera également renouvelé et doté de nouveaux véhicules pour les Brigades cyno-techniques et les groupes spécialisés relevant de la police judiciaire, récemment mis en place, ainsi que les services de la sécurité publique, notamment les unités de maintien de l’ordre et les brigades mixtes chargées de sécuriser les abords des établissements scolaires.

Les services techniques de la DGSN accompagneront également l’usage de la nouvelle CNIE par les organismes légalement habilités à certifier et diagnostiquer les personnes, et à soutenir et développer les mécanismes pour simplifier les services fournis aux citoyens, notamment la procédure d’obtention des fiches anthropométriques et les certificats de résidence, ainsi que la procédure d’obtention ou de renouvellement de la carte d’identité nationale électronique par les Marocains résidant à l’étranger.

Dans le domaine de la communication institutionnelle, le communiqué affirme que les services de le DGSN élaborent actuellement une mallette pédagogique mise à la disposition des élèves qui bénéficient de campagnes de sensibilisation en milieu scolaire.

Un nouveau livre sous forme de bandes dessinées a en effet été élaboré pour montrer, en couleurs et en dessins, les dangers du terrorisme et les mécanismes de lutte, définissant par ailleurs les phénomènes de l’hooliganisme et ses mauvaises répercussions.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS: indicateurs d’activité du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Colloque international sur  » L’identité arabo-judéo-amazighe » à Ifrane (Suite)