Le Maroc a un déficit de 97.566 professionnels de santé (Ait Taleb)

A la Chambre des représentants, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a livré davantage de détails sur la réforme du système de santé, tout en s'arrêtant sur les limites du système actuel.

Le Maroc a un déficit de 97.566 professionnels de santé (Ait Taleb)

Le 26 avril 2021 à 16h53

Modifié 27 avril 2021 à 14h45

A la Chambre des représentants, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a livré davantage de détails sur la réforme du système de santé, tout en s'arrêtant sur les limites du système actuel.

Le diagnostic de l’actuel système de santé a révélé une saturation à l’issue de la succession d’un ensemble de réformes qui n’ont occasionné aucun changement réel dans le secteur, a affirmé le ministre, ce lundi 26 avril.

Le diagnostic souligne, également, un financement insuffisant du secteur, basé essentiellement sur les contributions directes des familles qui s’élèvent à 50,7% ( contre 25% selon les normes internationales). S’y ajoute un faible financement des assurances et des mutuelles, qui ne dépasse pas 25%, en plus d’un budget limité alloué au secteur de la santé, qui ne dépasse pas 6% du budget général de l’Etat (contre un taux de 12% recommandé par l’OMS).

Manque « cruel » en ressources humaines

Le système national de santé souffre d’un manque cruel en ressources humaines et d’un déséquilibre régional dans leur répartition.

En effet, le ministre de tutelle a fait état d’un besoin s’élevant à 97.566 professionnels, dont 32.522 médecins et 65.044 infirmiers. La densité actuelle ne dépasse pas 1,7 par 1.000 habitants, ce qui signifie un besoin de 2,75 par 1.000 habitants.

Le taux d’occupation des postes (médecins, infirmiers et techniciens), lui, ne dépasse pas 30%.

Parmi les fondements principaux de la réforme actuellement en cours, figure ainsi la valorisation des ressources humaines. La réforme prévoit, entre autres, la levée des obstacles imposés par la loi 131.13, sur la pratique des médecins étrangers au Maroc.

4 fondements de la réforme

Khalid Ait Taleb a énuméré quatre principaux fondements de la réforme du système de santé.

>la valorisation des ressources humaines à travers:

-la levée des obstacles imposés sur la pratique des médecins étrangers au Maroc,

-la création d’un statut de la fonction publique de santé,

-l’amélioration de l’attractivité du secteur public,

-la motivation du capital humain et la réforme de la formation.

>la réhabilitation de l’offre de santé régionale, à travers:

-l’élaboration d’une carte sanitaire régionale,

-l’opérationnalisation du programme de santé régionale,

-l’adoption d’une nouvelle approche de réhabilitation des établissements de santé,

-l’obligation du respect du circuit de traitement,

-le renforcement de l’investissement étranger.

>la consolidation de la gouvernance hospitalière et la planification territoriale;

>la création d’un système d’information intégré qui permet:

-la collecte, le traitement et l’exploitation de toutes les informations de base relatives au système de santé, y compris le secteur privé,

-la gestion du dossier médical commun,

-l’amélioration du système de facturation dans les établissements hospitaliers.

La mise en œuvre de la réforme du système de santé nécessite l’accélération de la promulgation des textes législatifs et décrets d’application y afférents, ainsi que la révision des textes existants, a estimé le ministre.

Dans ce contexte, il a rappelé les efforts consentis jusqu’à présent, malgré les contraintes liées à la crise de Covid-19, pour doter le système de santé des moyens et renforcer les capacités de son fonctionnement afin de le préparer à toutes les éventualités.

Il s’agit aussi de l’accélération des travaux de construction de plusieurs hôpitaux pour garantir leur entrée en service en 2021, ce qui augmentera la capacité litières de 2475 lits supplémentaires, la préparation d’un programme ambitieux au cours de l’année 2021 pour réhabiliter environ 1.500 unités de santé de base.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : indicateurs financiers du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Colloque international sur  » L’identité arabo-judéo-amazighe » à Ifrane (Suite)