Gaz naturel: Sound Energy ambitionne de fournir 9% de la consommation nationale en 2025

Trois ans après avoir signé avec l’ONHYM un permis d’exploration du champ gazier de Tendrara, la société anglaise s’apprête à commercialiser les réserves confirmées des puits TE-5, TE-6 et TE-7. Selon une source fiable, la construction d’une usine de liquéfaction permettra de fournir dès 2025, 9% des besoins annuels de GNL du Maroc.

Gaz naturel: Sound Energy ambitionne de fournir 9% de la consommation nationale en 2025

Le 4 mai 2021 à 13h43

Modifié 4 mai 2021 à 14h43

Trois ans après avoir signé avec l’ONHYM un permis d’exploration du champ gazier de Tendrara, la société anglaise s’apprête à commercialiser les réserves confirmées des puits TE-5, TE-6 et TE-7. Selon une source fiable, la construction d’une usine de liquéfaction permettra de fournir dès 2025, 9% des besoins annuels de GNL du Maroc.

La signature du contrat d’exploration d’une durée de 25 ans entre Sound Energy et  l’ONHYM a eu lieu en 2018. Le démarrage de la commercialisation du gaz naturel liquéfié est prévu pour 2022 ou 2023. Une durée de 5 ans donc aura été nécessaire pour que la société anglaise arrive à exploiter le potentiel du champ de Tendrara.

Sachant que l’Algérie est pour l’instant l’unique fournisseur du Royaume en gaz. Sound Energy devrait donc devenir dans environ deux ans, le deuxième ravitailleur du marché national de GNL.

«Le gaz des puits forés est désormais prêt à être commercialisé»

Jointe par Médias24, une source informée revient, sous couvert d’anonymat, sur le processus qui permettra de répondre à une partie des besoins gaziers du Maroc sur la période 2025-2030.

« Après une phase d’exploration et de confirmation des réserves, Sound Energy va enfin pouvoir vendre le gaz du champ de la concession de Tendrara qui inclut les puits TE-5, TE-6 et TE-7 qui ont été forés ou développés depuis septembre 2018, date de signature du permis avec l’ONHYM.

« Dans le cadre de cette convention, Sound Energy a réalisé plusieurs études techniques et environnementales avant des forages de puits dont certains sont désormais prêts à produire du gaz naturel qui devra être liquéfié », explique l’expert.

Sur l’étape actuelle du processus de pré-commercialisation, notre interlocuteur commence par expliquer que tout devrait aller rapidement car Sound Energy a prouvé que le potentiel gazier de Tendrara est désormais commercialisable.

« Partant du fait que le gisement du permis Tendrara est fiable et donc commercialisable, Sound Energy a choisi dans une première étape de sécuriser l’approvisionnement en gaz des centrales électriques via le gazoduc qui traverse la région de l’oriental.

« L’objectif est de réduire la dépendance au gaz algérien »

« Sachant que 100% du gaz brûlé dans les centrales électriques du Maroc est algérien, le gisement a donc pour vocation essentielle de diversifier les sources d’approvisionnement de l’ONEE.

« Si techniquement le gaz consommé au Maroc est algérien, c’est en réalité l’Espagne et l’Algérie qui fournissent le Royaume en le rétribuant en nature pour régler le montant du transport par gazoduc.

« L’ONEE prioritaire suivi par des clients industriels »

 « Ainsi, le gaz de Tendrara permettra de diversifier la source d’approvisionnement de l’ONEE avec qui Sound Energy discute pour finaliser un contrat d’approvisionnement national et pas étranger.

« De plus, comme le champ gazier a suffisamment de potentiel, en termes de volume, pour fournir d’autres clients que l’ONEE, la société anglaise s’est aussi tournée vers le marché industriel qui s’est montré très intéressé.

« Au lieu d’exporter le reste, Sound Energy a privilégié la clientèle locale et notamment des industriels qui ont besoin de gaz naturel qui fera office de combustible ou d’énergie.

Le gaz liquéfié sera distribué par des camions de la société Afriquia

« Pour traiter le gaz naturel à l’état brut, la société anglaise a signé un contrat avec une entreprise italienne « Fluides Italie » qui prendra en charge le gaz naturel de Tendrara en le liquéfiant.

« En effet, comme il n’y a pas de gazoduc qui permettrait de le transporter à l’état gazeux dans différentes régions éloignées du Maroc, une usine de liquéfaction va être construite à proximité du champ de Tendrara pour pouvoir le livrer à une température de moins 160 degrés Celsius.

« Après avoir été traité, le gaz naturel liquéfié (GNL), pourra être transporté dans des camions de la société Afriquia avec qui Sound Energy vient de signer un contrat et de distribution.

« En 2025, Sound Energy couvrira 9% des besoins du Maroc »

« Sachant que les besoins annuels du Maroc sont estimés par le ministère de l’Energie et des mines à 1,1 milliard de mètres-cubes pour la période 2025-2030 (environ 600 millions M3 pour l’ONEE, 300 millions M3 pour l’industrie et 100 pour le transport), Sound Energy s’est engagé à fournir 100 millions M3/an d’ici 2025 soit 9% des besoins nationaux.

« Si Sound Energy ne pourra pas fournir 100% du marché national et que d’autres acteurs essayent de se positionner, il va sans doute falloir multiplier les forages pour tâcher de subvenir aux besoins nationaux qui devraient passer à 1,7 milliard de mètres-cubes de gaz en 2030 et 3 milliards en 2040.

« Après la construction de l’usine de liquéfaction, elle devrait commencer à fournir assez rapidement du gaz liquéfié à ses clients », conclut notre interlocuteur qui avance l’an 2022 ou 2023 au plus tard.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente Invest : Erratum

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.