Les hôtels ont fait le plein pendant le long week-end de l’Aid Al Fitr

Au terme du long week-end de Aïd Al Fitr, le bilan est plutôt satisfaisant pour les hôteliers, du nord au sud, avec des arrivées de dernière minute des nationaux qui ont permis d’aboutir à un taux d'occupation moyen de 80%. Selon plusieurs opérateurs, cette dynamique se renforcera lors des week-ends prochains jusqu’à l’arrivée de la haute saison d’été.

Les hôtels ont fait le plein pendant le long week-end de l’Aid Al Fitr

Le 17 mai 2021 à 16h03

Modifié 17 mai 2021 à 18h30

Au terme du long week-end de Aïd Al Fitr, le bilan est plutôt satisfaisant pour les hôteliers, du nord au sud, avec des arrivées de dernière minute des nationaux qui ont permis d’aboutir à un taux d'occupation moyen de 80%. Selon plusieurs opérateurs, cette dynamique se renforcera lors des week-ends prochains jusqu’à l’arrivée de la haute saison d’été.

Après un mois de Ramadan qui n’a fait qu’aggraver la situation des hôteliers, déjà durement impactés par la fermeture des frontières et les restrictions des déplacements, le long week-end de l’Aïd a constitué un test pour savoir si les nationaux pourraient enclencher une dynamique de reprise.

A Marrakech, les restrictions de circulation n’ont pas plombé la fréquentation

Alors que ses confrères n’excluaient pas que l’interdiction des déplacements interurbains pourrait plomber la fréquentation touristique durant les jours fériés de l’Aïd, le chargé de communication du CRT de Marrakech, Abdellatif Abouricha nous a déclaré que les nombreuses arrivées de nationaux ont permis une reprise d’activité qui a redonné de l’espoir à la profession.

« Malgré les mesures restrictives de circulation qui ont limité les flux d’arrivées notamment pour ceux qui voulaient aller dans la vallée de l’Ourika ou dans les montagnes de la région d’El Haouz, dont certains ont été refoulés par des barrages de police ou de gendarmerie, c’est un très bon début.

« En effet, si le couvre-feu toujours valable de 20 heures à 6 heures du matin a certainement découragé les nombreux concitoyens qui viennent de loin pour séjourner dans une ville connue pour sa night-life, les hôtels classés qui sont toujours ouverts ont connu un taux d’occupation de 80% sans compter les clubs qui affichaient complets », s’est félicité le chargé de communication.

Agréablement surpris par la grande affluence de dernière minute des nationaux, Abouricha a aussi tenu à louer la réactivité des hôteliers qui ont su se montrer convaincants pour séduire la demande.

« Si la majorité des arrivées a eu lieu au dernier moment, jeudi ou vendredi, c’est notamment grâce aux hôteliers qui ont su faire preuve de flexibilité en acceptant d’enregistrer par téléphone des réservations sans dépôt préalable de sécurité et avec des tarifs attractifs pour les nationaux.

« En effet, la trentaine d’établissements hôteliers, dont une dizaine de clubs, qui proposaient des promotions et des réductions jusqu’à 50% sur le site VisitMarrakech ont eu d’excellents retours en étant pratiquement complets durant 3 ou même 4 nuitées (mercredi 12 mai au samedi 15 courant).

« Pas de reprise durable sans assouplissement des mesures restrictives »

« Au final, nous assistons à un vrai début de reprise mais celle-ci ne sera vraiment effective qu’après la publication d’un nouveau communiqué des autorités pour assouplir les mesures restrictives de circulation entre les villes et le couvre-feu nocturne qui devra être supprimé progressivement.

« Sachant que le tourisme domestique ne représente qu’un tiers des arrivées, il faut espérer une annonce rapide de réouverture des frontières pour permettre le retour de nos marchés émetteurs traditionnels », conclut Abouricha, pour qui le rythme actuel de vaccination encourage ce scénario.

Les hôtels classés du nord enregistrent le meilleur taux d’occupation du Maroc

Questionné à son tour sur le niveau d’activité de son établissement pendant la période de l’Aïd, Laurent Vigneron qui dirige le Sofitel Tamuda Bay s’est dit tout aussi satisfait et positif pour l’avenir.

« Durant les jours fériés de l’Aïd, nous avons connu un excellent taux de remplissage qui flirte avec les 90% et cette dynamique devrait se poursuivre grâce à l’engouement des touristes nationaux pour cette région du Maroc qui offre des températures très agréables et un littoral exceptionnel.

« Sachant que notre hôtel a été très sollicité en termes de réservations, depuis une quinzaine de jours et qu’il y a eu peu d’arrivées last-minute, notre taux d’occupation n’a pas vraiment été une surprise.

« Pour les prochaines semaines, le niveau de réservations confirme une dynamique de reprise qui devrait se renforcer, en attendant l’été qui constitue notre pic annuel de fréquentation », conclut le directeur général du Sofitel Tamuda Bay qui s’attend pour toute sa région à une reprise durable et à réaliser de meilleures performances que durant l’été 2020 qui étaient pourtant déjà excellentes par rapport aux autres villes touristiques du Maroc.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : indicateurs financiers du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.