RAM : la flotte clouée au sol coûte 2 milliards de DH annuellement

L'immobilisation de la majorité de la flotte de la compagnie Royal Air Maroc pourrait être maintenue à hauteur de 30% durant les prochaines années. Le trafic aérien ne devrait retrouver son niveau de 2019 qu'à partir de l'année 2024.

RAM : la flotte clouée au sol coûte 2 milliards de DH annuellement

Le 18 mai 2021 à 14h26

Modifié 18 mai 2021 à 14h57

L'immobilisation de la majorité de la flotte de la compagnie Royal Air Maroc pourrait être maintenue à hauteur de 30% durant les prochaines années. Le trafic aérien ne devrait retrouver son niveau de 2019 qu'à partir de l'année 2024.

Lourdement impacté par la crise sanitaire, le trafic aérien au niveau des aéroports marocains affiche une baisse de 70,16% par rapport à l’année 2020 et de 73,9% en comparaison avec 2019.

Selon les données présentées à la Chambre des représentants par la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali, au nom de la ministre du Tourisme, la baisse devrait persister jusqu’en 2023 et le trafic aérien ne devrait retrouver son niveau de 2019 qu’à partir de l’année 2024.

S’agissant de Royal Air Maroc, la majorité de la flotte d’avions a été clouée au sol, une immobilisation qui pourrait être maintenue à hauteur de 30% durant les prochains années. D’après les prévisions, 40% de l’activité du trafic aérien pourrait être exploitée cette année.

L’immobilisation coûte 2 milliards de DH annuellement. D’où l’adoption d’un plan de restructuration de la compagnie aérienne qui a bénéficié d’une subvention de 3,4 milliards DH pour maintenir la flotte nationale.

La baisse de l’activité touristique se poursuit

A fin mars dernier, 430.000 touristes ont visité le Maroc, en baisse de 78% par rapport à la même période de l’année précédente.

Les recettes touristiques se sont élevées, elles, à 5,3 milliards de DH durant les trois premiers mois de l’année, soit une baisse de 69% par rapport à la même période de l’année écoulée.

S’arrêtant sur le programme contractuel pour le soutien et la relance du secteur touristique 2020-2022, la présentation de la ministre de tutelle fait état de 5.518 entreprises touristiques ayant déposé leurs déclarations pour faire bénéficier leurs salariés de ce soutien qui concerne plus de 79.000 personnes. A fin avril 2021, plus de 3.000 guides touristiques ont été déclarés sur un total de 3.390 bénéficiaires.

Par ailleurs, des chèques-vacances ont été proposés en tant que mécanisme offert par l’employeur en vue d’encourager le tourisme interne. Le décret relatif à ce mécanisme est en cours d’approbation.

Le département de Nadia Fettah est également en cours d’élaboration d’études approfondies et de recherches sur le terrain, consacrées aux marchés externe et interne en prévision de la reprise de l’activité touristique.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – Communiqué des résultats au 30 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

URGENT Le pass vaccinal sera délivré dès la première dose, la D3 devient obligatoire (Ait Taleb)