Baisse de 11% des affaires liées aux violences faites aux femmes en 2020 (DGSN)

La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) a indiqué, mercredi 9 juin, que ses services ont enregistré en 2020 une baisse de 11% des affaires liées à la violence faite aux femmes.

Baisse de 11% des affaires liées aux violences faites aux femmes en 2020 (DGSN)

Le 10 juin 2021 à 11h57

Modifié 10 juin 2021 à 11h57

La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) a indiqué, mercredi 9 juin, que ses services ont enregistré en 2020 une baisse de 11% des affaires liées à la violence faite aux femmes.

Intervenant lors d’une journée de sensibilisation organisée autour du thème « Les défis et enjeux de la prise en charge des femmes et des filles victimes de violence », le directeur de la Sécurité publique à la DGSN, Zaitouni Alhayel, a souligné que les services de la direction ont recensé 50.844 affaires concernant 47.033 victimes, dont 9% concernent des mineurs.

Les services de la police ont traité 44.212 affaires, soit un taux de 94% d’affaires résolues, a rappelé M. Alhayel, ajoutant que 15.806 suspects ont été traduits en justice.

La violence physique arrive en tête des actes de violences enregistrés avec 44%, suivie de la violence économique (26%), la violence psychologique (20%), la violence sexuelle (9%) et la violence commise par des moyens de la technologie moderne (1%), a-t-il précisé.

Les services de la direction ont recensé en 2019 un total de 57.255 affaires de violences faites aux femmes concernant 58.142 victimes, dont 8% concernent des mineurs, tout en relevant que les efforts déployés dans ce cadre ont permis de traiter 54.965 affaires, soit un taux de 96% d’affaires résolues, et de déférer devant la justice 19.664 suspects.

Par ailleurs, M. Alhayel a rappelé que l’adoption de la loi 103.13 relative aux violences faites aux femmes, qui modifie et complète le Code pénal et le Code de procédure pénale, crée de nouvelles incriminations, comme le mariage forcé ou le harcèlement sexuel, ainsi que de nouvelles procédures pénales, et institutionnalise les services d’accueil et d’écoute des femmes victimes de violence, outre des mécanismes centraux et territoriaux de coordination intersectorielle.

Depuis le 24 décembre 2020, les efforts déployés par la DGSN ont abouti à la création d’un formulaire standard pour la collecte de données sur les femmes et les filles victimes de violence, le but étant d’évaluer l’ampleur de ce phénomène, de soutenir la mise en place de mécanismes appropriés de prévention et de répression et de garantir les libertés et les droits fondamentaux des femmes ciblées, a poursuivi M. Alhayel.

(Avec MAP)

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : les comptes sociaux au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Le président de la RAM, Abdelhamid Addou organise un point de presse sur la nouvelle tarification