Berlin II: Le Maroc prépare sa participation à la deuxième conférence internationale sur la Libye

Le ministre des Affaires étrangères a eu récemment un entretien téléphonique avec l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Jan Kubis, sur les préparatifs de la conférence de Berlin II, prévue le 23 juin prochain.

Berlin II: Le Maroc prépare sa participation à la deuxième conférence internationale sur la Libye

Le 14 juin 2021 à 12h40

Modifié 14 juin 2021 à 12h40

Le ministre des Affaires étrangères a eu récemment un entretien téléphonique avec l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Jan Kubis, sur les préparatifs de la conférence de Berlin II, prévue le 23 juin prochain.

Selon un communiqué de la Mission onusienne d’appui en Libye (Manul), ces discussions s’inscrivent dans le cadre d’une série de consultations que l’envoyé de l’ONU mène depuis plusieurs jours avec les « parties influentes aux niveaux national et international » dans le cadre des préparatifs de la Conférence de Berlin II sur la Libye.

On rappelle que le ministre, Nasser Bourita, avait décidé de ne pas se rendre à la réunion de Berlin sur la Libye, du 5 octobre 2020. Cette dernière à laquelle le Maroc était convié, s’est tenue dans le cadre du suivi de la conférence inaugurée en janvier 2020, parrainée par l’Allemagne, et dont le Maroc avait été écarté.

Lors de l’entrevue, les deux parties ont discuté des « efforts complémentaires pour aller de l’avant sur la voie de la mise en œuvre de la feuille de route, adoptée par le Forum de dialogue inter-libyen notamment les volets relatifs à la tenue des élections et la réalisation d’une avancée dans le choix des titulaires des postes de souveraineté », a précisé la même source.

D’après la même source, le chef de la Manul, lors de ses entrevues avec ces parties influentes en Libye et sur le plan international, a insisté sur l’impératif de la tenue d’élection présidentielle et parlementaire globale le 24 décembre prochain et l’entame de l’opération de retrait de la Libye des mercenaires et des forces étrangères.

Le responsable onusien a eu, dans ce sens, des entretiens avec le Premier ministre libyen, Abdulhamid Dabaiba et le commandant des « forces armées arabes libyennes », le maréchal Khalifa Haftar, ainsi qu’avec de hauts responsables allemands, émiratis, maltes, russes et turcs.

Dernièrement, l’ONU avait salué le « rôle constructif » du Maroc qui a contribué depuis le début de la crise libyenne aux efforts visant à parvenir à une résolution pacifique du conflit en Libye.

« Depuis le début de la crise libyenne, le Royaume du Maroc a joué un rôle constructif et a contribué aux efforts de l’ONU visant à parvenir à une résolution pacifique au conflit libyen », avait souligné Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations unies dans une récente déclaration à la presse.

« L’accord politique libyen signé en 2015 à Skhirat témoigne de l’engagement résolu du Maroc à trouver une solution à la crise libyenne aux côtés des Nations unies », a-t-il affirmé .

« Nous sommes convaincus que cette dernière initiative du Maroc aura un impact positif sur la facilitation par l’ONU du dialogue libyen », a encore dit le porte-parole.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, « soutient toutes les initiatives qui permettraient de faire progresser et de compléter les efforts de paix en cours » pour la résolution de la crise libyenne, a dit son porte-parole à New York en allusion au dialogue libyen tenu dernièrement à Bouznika entre les délégations du Parlement libyen et du Haut conseil d’Etat.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Wafabail : indicateurs du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.