Marrakech. 3 ans et demi de prison ferme pour atteinte à la religion islamique

A Marrakech, 3 ans et demi de prison ferme pour atteinte à la religion islamique. L'intéressée, une maroco-italienne de 23 ans, avait posté une version parodique d'un verset coranique sur sa page Facebook.

Marrakech. 3 ans et demi de prison ferme pour atteinte à la religion islamique

Le 30 juin 2021 à 17h46

Modifié 1 juillet 2021 à 7h42

A Marrakech, 3 ans et demi de prison ferme pour atteinte à la religion islamique. L'intéressée, une maroco-italienne de 23 ans, avait posté une version parodique d'un verset coranique sur sa page Facebook.

Accusée d’avoir publié un texte parodiant des versets coraniques, une maroco-italienne a été condamnée  à 3 ans et demi de prison ferme. Le jugement a été rendu lundi 28 juin par le tribunal de première instance de Marrakech.

L’intéressée a été reconnue coupable « d’atteinte à la religion musulmane ». Elle a été poursuivie en état de détention à la demande du ministère public, après avoir partagé la publication sur le réseau social Facebook. La prévenue a également écopé d’une amende de 50.000 DH.

« La jeune femme est une maroco-italienne de 23 ans, née en Italie et étudiante en France », rapporte Omar Arbib, président de la section Marrakech-Section Ménara de l’Association marocaine des droits humains (AMDH).

« Elle a été interpellée dès son arrivée à l’aéroport de Rabat-Salé avant d’être transférée à Marrakech, lieu de résidence de son père », indique M. Arbib qui estime que le jugement prononcé à l’encontre de la jeune femme est « trop sévère« .

Selon lui, l’accusée nie être l’auteure de la publication qui « date de près de deux ans ».

« Elle déclare qu’une autre personne a partagé ce contenu sur son « mur » (compte Facebook, ndlr), mais cette information n’a pas été prise en considération. D’ailleurs, nous ne comprenons pas la rapidité avec laquelle l’affaire a été traitée. Nous demandons à ce qu’une enquête approfondie soit faite, surtout que la jeune fille est née et a grandi en Europe, comment peut-elle maîtriser la langue arabe ?« , poursuit la même source.

A noter que l’article 267-5 du code pénal prévoit une peine d’emprisonnement de six mois à deux ans et/ou une amende de 20.000 à 200.000 DH contre quiconque qui « porte atteinte à la religion islamique ».

Cette peine est portée à deux ans à cinq ans d’emprisonnement et une amende de 50.000 à 500.000 DH ou à l’une de ces deux peines seulement lorsque l’acte portant atteinte à la religion islamique a été commis par tout moyen remplissant la condition de publicité y compris par voie électronique, sur papier et par voie audiovisuelle.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – indicateurs financiers trimestriels au 31 mars 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.