Covid-19: « Nous sommes dans une étape très dangereuse » de la pandémie (OMS)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a alerté, vendredi 2 juillet lors d'une conférence de presse, sur la propagation rapide du variant delta du Covid-19, présent désormais dans près de 100 pays, relevant que "nous sommes dans une étape très dangereuse de cette pandémie".

Covid-19: « Nous sommes dans une étape très dangereuse » de la pandémie (OMS)

Le 3 juillet 2021 à 9h17

Modifié 3 juillet 2021 à 12h04

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a alerté, vendredi 2 juillet lors d'une conférence de presse, sur la propagation rapide du variant delta du Covid-19, présent désormais dans près de 100 pays, relevant que "nous sommes dans une étape très dangereuse de cette pandémie".

Dans les pays avec une vaccination basse contre le coronavirus, des hôpitaux surchargés « deviennent à nouveau la norme », a déploré le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, appelant à une surveillance permanente des variants et à adapter la réponse à la pandémie.

M. Tedros souhaite davantage de partage de matériel de protection individuelle et, à nouveau, une accélération de la répartition de vaccins. Il y a quelques jours, une étude britannique a montré qu’une période jusqu’à 45 semaines entre deux doses d’AstraZeneca améliore l’efficacité de celui-ci.

De même, la combinaison de Pfizer/BioNTech et AstraZeneca semble protéger également contre le coronavirus. Ces études « sont rassurantes » pour les personnes et les gouvernements qui font face à des difficultés d’approvisionnement, a relevé la cheffe scientifique de l’OMS Soumya Swaminathan.

De son côté, le dispositif international Covax pour un accès équitable aux vaccins, qui s’appuie surtout sur AstraZeneca, manque pour le moment de doses pour atteindre l’objectif d’une immunisation de 30% de la population de chaque pays d’ici la fin de l’année.

Pour autant, l’OMS ne recommande pas d’élargir l’intervalle de 12 semaines entre deux doses qu’elle préconise pour AstraZeneca et ne souhaite pas que Covax soit adapté.

« Nous voulons que les personnes reçoivent cette seconde dose dans les délais pour être entièrement protégées, d’autant plus avec le variant delta », a ajouté Mme Swaminathan.

Selon elle, l’approvisionnement de Covax « ne devrait pas être un problème » dans les prochains mois après les annonces récentes de partage de doses.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Acquisition par la banque centrale populaire (BCP) de la participation de CIH Bank dans Maroc leasing et Maghreb titrisation

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.