Affaire Khadija: de lourdes peines contre les 14 accusés de viol et séquestration

Le couperet est tombé dans l'affaire Khadija". Des peines allant de 1 an de prison avec sursis à 20 ans de réclusion, ont été prononcées par la chambre criminelle de Béni Mellal. Les 14 accusés ont été condamnés à verser, solidairement, 200.000 DH de dédommagement à la victime qui a renoncé à son désistement de plainte. Elle compte faire appel.

Affaire Khadija: de lourdes peines contre les 14 accusés de viol et séquestration

Le 22 septembre 2021 à 13h35

Modifié 22 septembre 2021 à 14h23

Le couperet est tombé dans l'affaire Khadija". Des peines allant de 1 an de prison avec sursis à 20 ans de réclusion, ont été prononcées par la chambre criminelle de Béni Mellal. Les 14 accusés ont été condamnés à verser, solidairement, 200.000 DH de dédommagement à la victime qui a renoncé à son désistement de plainte. Elle compte faire appel.

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Béni Mellal a rendu sa sentence, ce mardi 21 septembre, contre 14 accusés dans « l’affaire Khadija ».

Voici les détails des condamnations :

-Tarik Amhidra : 20 ans de réclusion ferme.
-Redouane Bouhras: 20 ans de réclusion ferme.
-Bilal Rajba: 20 ans de réclusion ferme.
-Abdelhadi Koukchen: 20 ans de réclusion ferme.
-Ayoub Jaafari: 20 ans de réclusion ferme.
-Hamza Lamaizi: 20 ans de réclusion ferme.
-Khalid Hassan: 20 ans de réclusion ferme.
-Mohamed Karkoub: 20 ans de réclusion ferme.
-Anas Khidoune: 20 ans de réclusion ferme.
-Miloud Hachad: 20 ans de réclusion ferme.
-Salah Assafahi: 20 ans de réclusion ferme.
-Mohamed Bouhras : 2 ans de prison ferme.
-Yassine Badri : 1 an de prison avec sursis et une amende de 1.000 DH.
-Un dernier accusé, mineur au moment des faits : 3 ans de prison ferme.

Les 14 accusés ont également été condamnés à verser solidairement, à la victime un dédommagement de 200.000 DH.

La charge de traite d’êtres humains n’a été retenue contre aucun des accusés. Selon Me Ibrahim Hachane, avocat de la jeune Khadija, « certains ont été condamnés pour viol, séquestration et kidnapping. D’autres pour non-dénonciation de crimes ».

« Onze d’entre eux, majeurs, ont été condamnés à vingt ans de réclusion ferme chacun. Deux autres ont été condamnés, respectivement, à un an de prison avec sursis et deux ans d’emprisonnement ferme. Le quatorzième accusé, mineur, a quant à lui été condamné à trois ans de prison ferme. Une peine qu’il a déjà purgé. Il a donc été libéré », précise-t-il.

Selon Me Hachane, la jeune Khadija qui avait, auparavant, retiré sa plainte contre certains des accusés, a déclaré, lors du procès, renoncer à ce désistement et « insisté pour que les accusés soient poursuivis ».

La partie civile compte faire appel, ajoute l’avocat. « Nous allons exercer notre droit en tant que partie civile, même si aucune somme ne pourra réparer les dommages psychologiques causés. Par ailleurs, nous réclamerons l’alourdissement des peines compte tenu de la gravité des actes ».

Les faits remontent à 2018 lorsque Khadija, mineure à l’époque, avait porté plainte pour séquestration et viol contre une dizaine d’agresseurs. La jeune fille déclarait en avoir été victime pendant deux mois à Oulad Ayad, dans la région de Béni Mellal.

Suite à ces événements dramatiques, la jeune fille a été placée sous les feux des projecteurs, les images de son corps avec tatouages et traces de cigarettes causés, selon elle, par ses agresseurs avaient ému et indigné le monde entier.

Poursuivis pour séquestration avec soumission de la victime à des tortures corporelles, association de malfaiteurs, viol sur mineur dont s’en est suivie une défloration, 10 des accusés ont été placés en détention préventive et le sont restés pendant trois ans.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Extrait du Prospectus visé par l’AMMC relatif à l’augmentation de capital d’Atlanta au titre de la fusion-absorption de Sanad.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Essaouira : Journée économique Maroc-France de la Chambre française de commerce et d’industrie