Don du sang : les réserves nationales au plus bas, situation critique à Casablanca

Le stock de sang au Maroc permet à peiine de couvrir les besoins de 3 à 4 jours de consommation. A Casablanca, la situation reste critique, avec une réserve de seulement 24 heures.

Don du sang : les réserves nationales au plus bas, situation critique à Casablanca

Le 14 octobre 2021 à 11h07

Modifié 14 octobre 2021 à 15h54

Le stock de sang au Maroc permet à peiine de couvrir les besoins de 3 à 4 jours de consommation. A Casablanca, la situation reste critique, avec une réserve de seulement 24 heures.

« Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) dispose actuellement de 3.000 poches de sang« , nous confie sa directrice, Dr Khadija Lahjouji.

« Ce stock permet de couvrir les besoins de 3 à 4 jours de consommation. Il reste toutefois loin des 7 jours de sécurité recommandés par l’Organisation mondiale de la santé. » Il faut dire que cette recommandation n’a plus été réalisée au Maroc depuis le début de pandémie de Covid-19.

La situation des réserves dépend de la fréquence des dons, mais aussi de la taille de la zone urbaine. Les grandes villes, où la consommation est élevée, restent les plus touchées par la pénurie, contrairement aux petites villes qui, elles, parviennent à s’en sortir.

« A Casablanca, par exemple, où le besoin s’élève à 400 donneurs par jour, soit 400 poches de sang quotidiennes, le stock sanguin permet, à peine, de couvrir le besoin d’une seule journée. Ce qui signifie que le sang collecté est directement qualifié au niveau des laboratoires, pour être envoyé dans la même journée aux malades. » La situation dans la métropole est donc critique, d’autant qu’elle dispose de nombreux hôpitaux, cliniques et centres de soin et qu’elle accueille les patients des communes alentour et d’autres petites villes.

Selon la directrice du CNTS, cette baisse des réserves s’explique par deux facteurs : « les élections et le report de la rentrée scolaire ».

« Nous avons régulièrement des périodes critiques et celle-ci en fait partie. Les citoyens ne pensent jamais à donner leur sang lorsqu’ils sont préoccupés par d’autres événements », indique Dr Lahjouji.

La vaccination n’est pas une contre-indication au don de sang

« Dans le contexte actuel, marqué par la campagne nationale de vaccination anti-Covid et par l’administration de la 3ème dose, les citoyens sont un peu réticents à l’idée de donner leur sang après la vaccination.

Pour s’assurer de l’éligibilité au don de sang après la vaccination, le CNTS effectue, régulièrement, un benchmarking des recommandations des hautes institutions au niveau international, pour guider ses centres régionaux.

Dans une note (fac-similé ci-dessous) adressée récemment à ceux-ci, le centre national indique que le don du sang peut se faire 7 jours après n’importe quelle dose du vaccin anti-Covid et n’importe quel vaccin administré au Maroc, à savoir AstraZeneca, Pfizer, Janssen ou Sinopharm.

Si un citoyen souffre de quelques effets indésirables après l’injection du vaccin, il ne pourra donner son sang que 7 jours après la résolution complète de ces symptômes.

Les dons peuvent se faire dans les 18 centres régionaux et leurs unités mobiles

En cette période critique, Dr Lahjouji appelle tous les citoyens, âgés de 18 à 65 ans, à faire un don de sang dans les 18 centres régionaux relevant du Centre national de transfusion sanguine, ou au niveau de leurs unités mobiles.

« Notre politique actuelle est de rapprocher le service du citoyen, en multipliant les centres de prélèvement et en créant davantage d’unités mobiles et de maisons de don. »

Afin de rassurer les donneurs, notre source nous fait savoir que « lors du don, chaque personne fait l’objet d’une consultation médicale. Dans chaque centre, nous disposons d’un médecin qui décide de l’aptitude du donneur à donner son sang. Si ce dernier présente des contre-indications provisoires, telles que la fièvre ou la prise de certains médicaments, le don est reporté. En cas de contre-indications définitives, le don ne peut pas être effectué », précise Dr Lahjouji.

Note adressée par le CNTS aux centres régionaux de transfusion sanguine

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

BMCI : Communication financière – Résultats financiers au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.