χ

Sahara : le Conseil de sécurité vote une résolution qui conforte le Maroc

Le Conseil de sécurité a adopté, ce vendredi 29 octobre 2021, sa résolution 2602 (2021) sur le mandat de la Minurso, considérée traditionnellement comme sa résolution périodique sur la situation au Sahara. Malgré le forcing algérien et russe, le texte du projet qui a circulé le mercredi 27 octobre a été maintenu sans modification.

Sahara : le Conseil de sécurité vote une résolution qui conforte le Maroc

Le 29 octobre 2021 à 15h51

Modifié 30 octobre 2021 à 15h12

Le Conseil de sécurité a adopté, ce vendredi 29 octobre 2021, sa résolution 2602 (2021) sur le mandat de la Minurso, considérée traditionnellement comme sa résolution périodique sur la situation au Sahara. Malgré le forcing algérien et russe, le texte du projet qui a circulé le mercredi 27 octobre a été maintenu sans modification.

Par la voix de l’ambassadeur Omar Hilale, le Maroc a rapidement réagi en se félicitant de l’adoption, par 13 voix pour et 2 abstentions, de la résolution qui renouvelle le mandat de la Minurso pour une année, jusqu’au 31 octobre 2022.

Les deux abstentions sont le fait de la Russie et… curieusement, de la Tunisie.

Le Conseil de sécurité a consacré pour la 4e année consécutive, le processus politique des tables rondes, cadre unique pour le processus politique.

Dans l’explication du vote, la Russie a réitéré sa position selon laquelle le texte est déséquilibré. Elle a déploré que le projet de résolution initial n’ait pas été changé.

La France et les États-Unis ont souligné que le plan marocain d’autonomie était sérieux, crédible et réaliste. « Il a le potentiel pour rejoindre cette aspiration internationale de solution définitive », a précisé le représentant américain.

 

 

 

 

« En adoptant la résolution 2602, le Conseil de sécurité a agi dans la continuité de ses quatre dernières résolutions. Il réaffirme la consécration du processus de tables rondes, avec ses quatre participants, le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le «polisario», et ses mêmes modalités, en tant que cadre unique pour le processus politique« , commente Omar Hilale.

 

 

La région attend, maintenant, l’arrivée du nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, nommé au cours de ce mois d’octobre 2021. Staffan de Mistura devrait reprendre le processus qui a été suspendu par la démission de Horst Köhler. Deux tables rondes avaient été tenues avec la participation de l’Algérie.

L’Algérie a annoncé, au cours des derniers jours, qu’elle s’opposait à une reprise des tables rondes. Si cela se confirme, le processus politique va être bloqué.

L’Algérie a mis tout son poids politique et diplomatique pour combattre la résolution avant son adoption, et pour obtenir des modifications. Sans succès.

Dans son rapport daté du 1er octobre 2021, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dresse comme à l’accoutumée un état des lieux, thème par thème, et liste les événements qui se sont déroulés depuis la réunion d’octobre 2020.

Dans ce rapport, nous retiendrons deux passages :

« Entre le 13 novembre 2020 et le 31 août 2021, l’Armée royale marocaine a signalé à la Minurso 1.099 incidents impliquant des tirs contre ses unités stationnées, le long du mur de sable ou à proximité, dont 83 % à Mahbas. Elle a également signalé à la Minurso 22 « tentatives d’infiltration » au travers du mur de sable et 724 vols de reconnaissance effectués par des drones utilisés par le Front Polisario, dont 88 % dans les zones de Mahbas et d’Auserd. »

Dans la partie « Observations et recommandations », le secrétaire général ajoute :

« Je reste persuadé qu’une solution est possible malgré l’important recul récemment subi. Aujourd’hui plus que jamais, pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable (…) il faudra que les parties et la communauté internationale fassent preuve d’une volonté politique forte. »

« Les États voisins ont un rôle essentiel à jouer dans la résolution de la question du Sahara occidental. À cet égard, la détérioration des relations entre le Maroc et l’Algérie est préoccupante. J’encourage les deux pays voisins à trouver le moyen de renouer leurs relations, notamment pour favoriser la coopération, la paix et la sécurité »

Documents

Le rapport du secrétaire général daté du 1er octobre 2021

La résolution 2548 (2020) du 30 octobre 2020

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CTM : Communiqué Financier T1 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.