χ

Le test MAScIR de diagnostic moléculaire ciblera les cancers du sein HER2

Cet outil de lutte contre le cancer a obtenu l’enregistrement et l’autorisation de production, délivrés par le ministère de la Santé.

Le test MAScIR de diagnostic moléculaire ciblera les cancers du sein HER2

Le 1 novembre 2021 à 10h33

Modifié 1 novembre 2021 à 12h46

Cet outil de lutte contre le cancer a obtenu l’enregistrement et l’autorisation de production, délivrés par le ministère de la Santé.

Les équipes de la Fondation MAScIR ont présenté, vendredi 29 octobre, le premier test 100% marocain de diagnostic moléculaire du cancer du sein, mis au point et validé biologiquement au Maroc et à l’international.

Ce test est spécifique au cancer du sein HER2 positif. Au total, 15% à 20% des cancers du sein sont de type HER2. Le fait de savoir que telle patiente est porteuse d’un cancer du sein de ce type, permet de lui faire bénéficier d’une thérapie ciblée, et donc beaucoup plus efficace. La recherche du statut HER2 est, aujourd’hui, systématique dans les pays développés auprès des femmes atteintes d’un cancer du sein.

Ce nouveau test marocain sera « bientôt en vente », selon la Fondation MAScIR. Il est destiné aux professionnels de santé qui y auront recours, après un diagnostic de cancer du sein. Le test est appliqué sur un prélèvement tissulaire de la tumeur maligne.

Ce test permet le diagnostic et la quantification de l’ARNm qui code pour la protéine HER2 en utilisant la technique RT-qPCR.

Ce diagnostic et cette quantification permettent d’identifier le type de cancer détecté (statut HER2), étape indispensable à la prise d’une décision thérapeutique adaptée, a précisé Abdeladim Moumen, directeur du Centre kits et dispositifs de diagnostic de la Fondation MAScIR, également directeur scientifique de la start-up Moldiag.

Le test a obtenu l’enregistrement et l’autorisation de production, délivrés par le ministère de la Santé, ajoute la même source.

Intervenant lors de cette conférence de presse, Raja Aghzadi, professeure de chirurgie, présidente-fondatrice de l’Association marocaine de lutte contre le cancer du sein et membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement, a indiqué qu’actuellement, chaque cas est traité différemment, selon le profil biologique de la tumeur.

Le kit développé par l’équipe de la Fondation MAScIR est d’une extrême importance, puisqu’il est abordable pour le citoyen marocain. « Nous encourageons d’ailleurs les produits made in Morocco », a-t-elle souligné au passage.

De son côté, le Pr Souha Sahraoui, radiothérapeute, oncologue et chef de service du Centre Mohammed VI pour le traitement des cancers, a estimé que la prise en charge a beaucoup évolué grâce, notamment, à ce type de kit qui permettra de donner un traitement spécifique à chaque malade.

Au Maroc, une femme sur huit risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie. Avec près de 10.500 femmes diagnostiquées chaque année, le Maroc est particulièrement concerné par cette pathologie, caractérisée par l’incidence la plus élevée de tous les cancers sur le plan national, soit 36% des cancers et 28% des décès dus aux cancers chez la femme.

Depuis 2010, le ministère de la santé implémente un Plan national de prévention et de contrôle des cancers. Ce plan inscrit le dépistage et la détection précoce des cancers du sein en tant que priorité nationale.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Crédit du Maroc : Résultats Consolidés

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.