χ

Vaccination, pass sanitaire… Le ministère de la Santé répond aux questions des citoyens

Amina Barkat, membre du Comité scientifique national de vaccination anti-Covid, a mis en avant l’importance de la vaccination contre le coronavirus comme seule solution pour lutter contre ce virus. Elle a également répondu a plusieurs questions de citoyens.

Vaccination, pass sanitaire… Le ministère de la Santé répond aux questions des citoyens

Le 1 novembre 2021 à 13h12

Modifié 1 novembre 2021 à 15h08

Amina Barkat, membre du Comité scientifique national de vaccination anti-Covid, a mis en avant l’importance de la vaccination contre le coronavirus comme seule solution pour lutter contre ce virus. Elle a également répondu a plusieurs questions de citoyens.

S’exprimant lors d’une rencontre interactive, diffusée vendredi 29 octobre sur la page Facebook officielle du ministère de la Santé, le Pr Amina Barkat a rappelé que l’adoption du pass vaccinal vise à lutter contre la pandémie et à assurer un retour à la vie normale.

Elle a expliqué que « les seuls effets secondaires observés après la vaccination ne dépassent pas quelques signes considérés comme ordinaires, notamment de la fièvre et des rougeurs ».

Elle a relevé que le pourcentage de personnes vaccinées a atteint 77%, mettant l’accent sur la nécessité d’atteindre l’immunité collective à travers une vaccination globale et complète.

Voici quelques-unes des questions adressées à le Pr Amina Barkat et les réponses qu’elle a apportées.

Compte tenu du fait que la vaccination a atteint un tel taux, qu’est-ce qui a poussé les autorités à rendre obligatoire le pass sanitaire ?

« Nous avons besoin de vacciner les 5 ou 6 millions de personnes qui ne le sont pas encore pour atteindre l’immunité collective », a répondu le Pr Amina Barkat. Elle a souligné l’importance du vaccin dans la protection de la santé des citoyens, rappelant que les non-vaccinés ont 11% de risques en plus de décéder de la Covid-19 et 10% de risques en plus d’avoir besoin d’une réanimation en cas de contamination.

Y a-t-il des risques ou des cas d’expiration des vaccins ?

L’Etat a un programme de vaccination. Il ne peut acheter des vaccins sans maîtriser les dates d’expiration des vaccins ou d’autre variables. Tout est maîtrisé avant la réception des vaccins.

Que faut-il faire si on a été contaminé et qu’on ne peut toujours pas se faire vacciner ?

Le concerné doit se rendre dans un hôpital pour récupérer un justificatif expliquant sa situation. La personne doit attendre 4 semaines après la disparition de tous les symptômes.

Idem pour les personnes allergiques à un stade aigu ou ayant des maladies respiratoires et qui ne peuvent pas se faire vacciner : elles sont invitées à se diriger vers l’hôpital le plus proche pour récupérer un justificatif qui leur permettra de se déplacer sans vaccination.

Pourquoi vacciner les enfants ?

S’agissant de la vaccination des enfants, Amina Barkat a indiqué que leur ciblage est intervenu après plusieurs contaminations au sein de cette catégorie de personnes lors de la deuxième vague, en particulier après l’apparition du variant Delta.

D’autres pays ont commencé à administrer une quatrième dose. Est-ce prévu au Maroc ?

Il n’y a pas de données scientifiques disponibles actuellement concernant l’administration de la quatrième dose. Le Maroc ne se prépare donc pas à administrer une quatrième dose et s’arrête à la troisième.

« Non, l’Organisation mondiale de la santé n’a jamais interdit l’administration de la troisième dose », a ajouté Amina Barakat en réponse à une autre question.

Peut-on se faire injecter des doses de vaccins différents ?

Scientifiquement, rien n’empêche de se faire injecter deux doses émanant de deux vaccins différents. Les données disponibles actuellement préconisent plutôt une troisième dose à partir d’un vaccin différent de celui qui a servi aux deux premières doses.

Quand peut-on recevoir le vaccin contre la grippe après le vaccin anti-Covid ?

Un mois après la troisième dose anti-Covid, il est possible de se faire vacciner contre la grippe.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Banque populaire : Extrait de la notice d’information relative au programme de rachat d’actions BCP en vue de valoriser la liquidité et de les céder aux dirigeants Proposé à l’Assemblée Générale Ordinaire prévue le 24 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.