χ

PLF 2022 : voici les principaux amendements adoptés par les députés

Les députés de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants ont apporté quelques modifications au PLF 2022. Ils portent notamment sur le taux de l'IS des entreprises industrielles, et sur le champ d’application et le barème de la contribution sociale de solidarité.

PLF 2022 : voici les principaux amendements adoptés par les députés

Le 10 novembre 2021 à 10h41

Modifié 30 novembre 2021 à 19h37

Les députés de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants ont apporté quelques modifications au PLF 2022. Ils portent notamment sur le taux de l'IS des entreprises industrielles, et sur le champ d’application et le barème de la contribution sociale de solidarité.

Les propositions d’amendement de la première partie du PLF 2022 (dispositions fiscales et douanières) ont été déposées lundi 8 novembre. Mardi 9 novembre, la commission des finances et du développement économique s’est réunie pour examiner et voter les propositions d’amendement. Voici les changements apportés.

1- La première mouture du PLF proposait la baisse de l’IS d’un point pour les sociétés industrielles, de 28% à 27%:

Article 19-I-A-9 du Code général des impôts :
Pour les sociétés exerçant une activité industrielle, à l’exclusion de celles dont le bénéfice net est égal ou supérieur à cent millions (100.000.000) de dirhams, le taux du barème de 31% est ramené à 27% (au lieu de 28% précédemment).

L’activité industrielle s’entend de toute activité qui consiste à fabriquer ou à transformer directement des biens meubles corporels moyennant des installations techniques, matériels et outillages dont le rôle est prépondérant.

Amendement accepté ce mardi 9 novembre 2021 par la commission des finances à la Chambre des représentants :

La baisse sera de deux points, c’est-à-dire que le taux du barème IS pour les entreprises industrielles est ramené à 26% au lieu de 28%.

 

2- Dans la première mouture du PLF, la contribution sociale de solidarité (CSS) sur les revenus est supprimée. Elle devait persister uniquement pour les bénéfices, donc sur l’IS (article 6 du PLF 2022) avec le barème suivant: 

– bénéfices de 1.000.000 à 5.000.000 de dirhams : 2%

– bénéfices de 5.000.001 à 40.000.000 de dirhams : 3%

– bénéfices supérieurs à 40.000.000 de dirhams : 5%

Amendement accepté ce mardi 9 novembre 2021 par la commission des finances à la Chambre des représentants. Il comprend deux points :

– élargissement du champ d’application des contributeurs en intégrant les contribuables personnes physiques soumises au régime du résultat net réel (comptabilité)

réaménagement du barème initialement prévu dans le projet de loi de Finances :

Montant du bénéfice ou revenu imposable Taux de la CSS
De 1.000.000 DH à moins de 5.000.000 DH 1,5%
De 5.000.000 DH à moins de 10.000.000 DH 2,5%
De 10.000.000 DH à moins de 40.000.000 DH 3,5%
Supérieur ou égal à 40.000.000 DH 5%

 

3- Dans sa première mouture, le PLF 2022 a proposé la réduction du taux de la cotisation minimale de 0,50% à 0,45% pour les entreprises bénéficiaires.

Actuellement, les entreprises déficitaires bénéficient de l’exonération de la cotisation minimale durant les trois premières années de leur début d’exploitation. Après expiration de cette période, ces entreprises s’acquittent de la cotisation minimale au taux de 0,50%.

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’objectif fondamental prioritaire, prévu par l’article 4 de la loi-cadre portant réforme fiscale, visant la baisse progressive des taux de la cotisation minimale, il est proposé de réduire le taux de la cotisation minimale, applicable en matière d’impôt sur les sociétés et d’impôt sur le revenu, de 0,50% à 0,45% pour les entreprises dont le résultat courant hors amortissement est déclaré positif.

Amendement accepté ce mardi 9 novembre 2021 par la commission des finances à la Chambre des représentants : le nouveau taux sera de 0,40% au lieu de 0,45%.

 

4- Changement concernant la CPU (contribution professionnelle unique)

La loi de Finances pour l’année budgétaire 2021 avait institué le régime de la contribution professionnelle unique (CPU), en remplacement du régime du bénéfice forfaitaire. Ce nouveau régime permet aux contribuables de déterminer leur base imposable et de payer spontanément l’impôt correspondant, et ce, par application au chiffre d’affaires qu’ils ont réalisé d’un coefficient fixé pour chaque profession, conformément au tableau annexé au Code général des impôts (CGI).

Toutefois, il a été constaté, après une année de mise en œuvre de ce nouveau régime, que les contribuables rencontrent des difficultés dans l’application du coefficient de marge correspondant à leur activité.

En vue d’améliorer ce nouveau régime de la CPU, notamment en ce qui concerne les modalités de sa liquidation, il est proposé de réviser les coefficients de marge appliqués au chiffre d’affaires déclaré, en procédant au regroupement des activités de même nature ; de clarifier le mode d’imposition du revenu professionnel déterminé selon le régime de la CPU dans le cas de l’exercice de plusieurs activités par un seul contribuable.

Voici le nouveau barème d’imposition proposé dans la mouture initiale du PLF 2022 (le précédent barème était effectivement très complexe et trop détaillé) :

Article 40.1 du Code général des impôts (détermination de la Base imposable dans le cadre du CPU)

Catégories de professions Coefficient
Commerce Alimentation générale 6%
Autres produits alimentaires 8%
Matières premières

Matériaux de construction

8%
Produits chimiques et engrais 10%
Autres produits non alimentaires 12%
Prestation de services Restauration légère ou rapide 10%
Exploitant de restaurant et débitant de boissons 20%
Transport de personnes et de marchandises 15%
Activités d’entretien 15%
Location de biens meubles 20%
Autres activités de location et de gestion 25%
Coiffure et esthétique

Mécanicien réparateur

Réparateur d’appareils électroniques

Activités artistiques et de divertissement

Exploitant de moulin

30%
Autres artisans de services 12%
Courtiers 45%
Autres prestations 20%
Fabrication Produits alimentaires

Produits non alimentaires

10%
Commerces et activités spécifiques Marchand de tabac 4%
Marchand de gaz comprimé, liquéfié et dissous 4,5%
Marchand de farine, fécules, semoules ou son 5%
Armateur, adjudicataire ou fermier (pêche) 7%
Boulanger 8%

 

Amendement accepté ce mardi 9 novembre 2021 par la commission des finances à la Chambre des représentants :  réaménagements des coefficients de bénéfices de certaines activités en matière de contribution professionnelle unique CPU :

Activité Coefficient prévu initialement Coefficient retenu
Coiffure pour hommes et/ou femmes 30% 20%
Vente de tabac 4% 3%
Chevillard 4%

 

Par ailleurs, la suppression de la progressivité des taux du barème actuel d’IS a été maintenue par les députés de la première chambre. Voici le barème de l’IS (article 19-I-A du Code général des impôts) :

Montant du bénéfice net (DH)       Taux
Inférieur ou égal à 300 000      10%
de 300 001 à 1 000 000      20%
Supérieur à 1 000 000      31%

Le même barème est conservé, mais selon la proposition du PLF-2022, il sera dorénavant appliqué au taux proportionnel au lieu d’être progressif. Cela signifie, par exemple, que, entre 300.000 et 1 million de DH de bénéfice net, le taux de 20% est appliqué à la totalité du bénéfice (et non pas 10% sur la première tranche du bénéfice et 20% sur la deuxième tranche). Actuellement, l’impôt sur les sociétés est calculé selon des taux progressifs, avec un plafonnement de taux pour certaines entreprises.

En ce qui concerne les dispositions du Code des douanes et impôts indirects, des changements ont été apportés aux barèmes des deux nouvelles TIC à caractère écologique appliquées sur certains produits électroménagers et électroniques. 

1- Changement de la TIC sur les produits électriques de grande consommation (Réfrigérateurs, congélateurs, climatiseurs, lave-linge, sèche-linge et lave-vaisselle): 

– Classe énergétique A :  aucune taxe.

– Classe énergétique B et C : 100 DH l’unité.

– Classe énergétique D et E : 200 DH l’unité.

– Classe énergétique F et G : 500 DH l’unité.

 

Amendement accepté ce mardi 9 novembre 2021 par la commission des finances à la Chambre des représentants :  réaménagement du barème comme suit  :

– Classe énergétique A et B :   aucune taxe.

– Classe énergétique C et D : 100 DH l’unité.

– Classe énergétique D et F :  200 DH l’unité.

– Classe énergétique G : 500 DH l’unité.

 

2- Changement dans la TIC sur les produits et équipements électroniques : 

– Téléviseurs : 100 DH l’unité.

– Ordinateurs portables : 150 DH l’unité.

– Autres ordinateurs de bureau avec écran : 200 DH l’unité.

– Autres ordinateurs de bureau sans écran : 150 DH l’unité.

– Écrans d’ordinateurs : 50 DH l’unité.

– Tablettes : 200 DH l’unité.

– Téléphones portables : 50 DH l’unité.

– Batteries pour véhicules : 50 DH l’unité.

 

Amendement accepté ce mardi 9 novembre 2021 par la commission des finances à la Chambre des représentants :  réaménagement du barème comme suit  :

– Téléviseurs 32 pouces et moins : 50 DH

– Téléviseurs de plus de 32 pouces : 100 DH l’unité.

– Ordinateurs portables :  50 DH l’unité.

– Autres ordinateurs de bureau avec écran : 50 DH l’unité.

– Autres ordinateurs de bureau sans écran : 30 DH l’unité.

– Écrans d’ordinateurs : 20 DH l’unité.

– Tablettes : 30 DH l’unité.

– Téléphones :

* Smartphones :  50 DH l’unité.

* Téléphones basiques: 20 DH l’unité.

– Batteries pour véhicules (à l’exception des fauteuils roulants, motos, motos électriques, tricycles)   : 50 DH l’unité.

Les dispositions fiscales du PLF 2022 : les entreprises vont-elles sauver le budget ?

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IB Maroc : Communication financière au 31-12-2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.