Visas Schengen, un sésame de plus en plus difficile à obtenir au Maroc

Depuis la reprise de la délivrance des visas Schengen, de nombreux citoyens marocains sont confrontés à des difficultés pour obtenir un visa, que ce soit pour un motif professionnel ou touristique. Médias24 a pu recueillir des explications auprès des parties concernées.

Visas Schengen, un sésame de plus en plus difficile à obtenir au Maroc

Le 23 novembre 2021 à 20h47

Modifié 23 novembre 2021 à 20h59

Depuis la reprise de la délivrance des visas Schengen, de nombreux citoyens marocains sont confrontés à des difficultés pour obtenir un visa, que ce soit pour un motif professionnel ou touristique. Médias24 a pu recueillir des explications auprès des parties concernées.

Avoir un rendez-vous pour un visa pour l’Espagne ou la France est désormais un vrai parcours du combattant. Les témoignages dans ce sens sont légion.

Selon l’un de nos lecteurs, qui se dit « consterné » par la situation d’octroi des visas Espagne à Casablanca, « il est quasiment impossible d’obtenir un rendez-vous. La société en charge de ces services (BLS International, NDLR) ne donne plus la main sur son site web aux usagers, une situation dramatique pour des centaines de personnes », déplore-t-il.

Il va même jusqu’à décrire l’installation d’un business parallèle profitant de la détresse des personnes, notamment celles qui cherchent désespérément des rendez-vous pour le regroupement familial.

« Les gens sont à présent obligés de débourser entre 1.500 et 5.000 DH (auprès d’intermédiaires, NDLR), un montant payé par des familles dans le cadre de regroupement familial, dont les papiers durement obtenus en Espagne expirent au bout de deux mois », accuse-t-il. Une accusation, que nous n’avons pas pu confirmer.

D’autres internautes sur les réseaux sociaux s’indignent pour leur part du nombre de visas refusés au niveau du canal TLS contact (France) depuis quelques mois. Médias24 a pu consulter de nombreux témoignages dans ce sens, entre autres sur les réseaux sociaux.

Comment expliquer cette situation ? Médias24 a contacté les différentes parties prenantes qui nous ont fourni des pistes d’explications.

Selon nos sources, ces difficultés sont dues, d’une part, au nouveau système mis en place dernièrement par TLS Contact Maroc (visas France) et BLS International (visas Espagne), qui consiste en l’ouverture de créneaux de rendez-vous sur des périodes déterminées et non durant toute l’année.

Visa Espagne : « En cas de souci, les demandeurs de visa professionnel doivent adresser une note au consulat »

Pour le cas de l’Espagne, Médias24 a tenté à plusieurs reprises de contacter BLS International  qui est resté injoignable.

Une source au sein du consulat d’Espagne à Rabat nous a, pour sa part, expliqué que « des rendez-vous sont ouverts régulièrement sur BLS international. Il faut simplement surveiller la plateforme pour pouvoir réserver une date ».

Et d’ajouter : « BLS n’ouvre plus les rendez-vous sur toute l’année, sinon on se retrouverait avec une indisponibilité jusqu’en été. La plateforme ouvre des créneaux sur chaque mois. Lorsque ceux-ci sont tous saturés, elle en ouvre sur le mois suivant et ainsi de suite. »

« Pour les visas tourisme, il faut donc simplement continuer à vérifier régulièrement la disponibilité des rendez-vous sur le site BLS, c’est le seul moyen d’en obtenir. En revanche, en ce qui concerne les voyages professionnels, en cas de souci, des notes doivent être adressées par les sociétés aux consulats, qui leur faciliteront la démarche d’obtention de visas. »

Médias 24 a tenté de réserver un rendez-vous sur BLS International, en vain. Toutes les dates étaient saturées jusqu’à fin novembre. La disponibilité pour le mois de décembre n’était pas visible.

Des rendez-vous ouverts par créneau sur la plateforme TLS

Pour le cas de la France, une source autorisée jointe par nos soins nous apporte quasiment les mêmes explications que pour l’Espagne. Elle fait savoir que pour le volet prise de rendez-vous, « il n’y a aucune restriction mise en place par la France sur les rendez-vous ».

« il y a des créneaux qui sont ouverts régulièrement sur le site TLS Contact. Sur ce volet, il ne devrait pas y avoir de difficultés. D’ailleurs, aucun problème particulier n’a été signalé à l’ambassade de France au Maroc ».

Elle explique: « les RDV ne sont pas ouverts d’un seul coup, pour éviter qu’ils ne soient réservés par les intermédiaires. Le but de cette démarche est que les demandeurs aient la possibilité de réserver eux-mêmes », explique notre interlocuteur

« Les personnes intéressées doivent donc simplement vérifier régulièrement la disponibilité sur le site TLS contact », nous explique-t-on.

Par contre, notre source concède « qu’il n’y a pas de dates fixes d’ouverture de rendez-vous » que les citoyens peuvent consulter à l’avance. C’est en quelque sorte aléatoire.

Une autre source sûre confirme. « Des créneaux sont libérés régulièrement à la demande des consulats et des gens arrivent bien à en réserver. Seulement, la demande est telle que tout le monde ne peut être servi au même moment. »

« Il y a également des rendez-vous qui se libèrent suite au non-paiement des frais de service dans les 72h suivant la demande sur le site », poursuit notre source, exhortant les gens « d’arrêter de se rendre chez les intermédiaires. Il faut simplement se rendre sur le site TLS, et vérifier la disponibilité deux à trois fois par jour, et en soirée. Les libérations se font de manière aléatoire, et personne ne dispose de cette information. »

En effet, Médias24 a effectué un essai et a pu obtenir aisément un rendez-vous pour le 26 novembre 2021 à 8h. Nous avons pu constater que d’autres créneaux étaient également disponibles.

Réduction du nombre de visas : les nouvelles précisions de la France

Pour le cas de la France, le problème des rendez-vous est amplifié par la décision française de la réduction de 50% du nombre de visas accordés aux Marocains. La France reproche au Maroc, à la Tunisie et à l’Algérie « des difficultés récurrentes en matière de réadmission des ressortissants en situation irrégulière en France ».

En représailles, la France a décidé de réduire délibérément le nombre de visa octroyés. Franck Riester, ministre français chargé du Commerce extérieur et de l’attractivité, a expliqué ce mardi 23 novembre lors d’une rencontre avec la presse, à l’issue de sa visite au Maroc, que « face à cette situation (problèmes de réadmission par le Maroc des ressortissants en situation irrégulière, ndlr), il a été décidé de réduire de moitié la délivrance des visas« . Cette décision est entrée en vigueur fin septembre dernier, après l’annonce de Gabrielle Attal, porte-parole du gouvernement français.

« La situation reviendra à la normale quand il y aura des résultats en matière de réadmission des personnes en situation irrégulière, c’est aussi simple que cela », affirme le ministre.

La déclaration de Franck Riester rejoint les propos tenus récemment par Attal, lors d’une nouvelle intervention télévisée sur CNews. Selon ce dernier, la réduction des visas a permis la reprise de discussions diplomatiques à très haut niveau. Des résultats commencent à être observés en Tunisie, où plusieurs centaines de laissez-passer consulaires ont été délivrés. « Cela reste compliqué avec l’Algérie et le Maroc, mais il y a un travail diplomatique qui se poursuit. Des rencontres sont prévues durant le mois prochain entre les responsables français et leurs homologues des deux pays. »

Quid du nombre de visas accordés par la France et l’Espagne aux Marocains ?

D’après les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur français, 98.627 visas ont été accordés aux Marocains en 2020, contre 346.032 en 2019, soit une baisse de 71.5%.

Contactée par nos soins, l’ambassade de France au Maroc s’est gardée de nous livrer les chiffres relatifs à 2021, sous prétexte qu’ils n’ont pas encore été publiés officiellement. Mais selon nos informations, en 2021, le nombre ne devrait pas dépasser 30.000 visas accordés au Maroc. Selon les chiffres de janvier à juillet 2021 révélés par le porte-parole du gouvernement français, sur 24.191 demandes déposées, 18.579 visas ont été accordés, soit 77%.

Pour ce qui est de l’Espagne, 84.899 visas ont été délivrés aux Marocains en 2020, soit une baisse de 60% par rapport à 2019.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Wafabail : indicateurs du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.