Programme WIA 54 : Imad Haddour (Inetum), mentor d’une entrepreneuse Tech

WIA 54 est un programme de mentorat étalé sur 6 mois qui va permettre à huit jeunes lauréates marocaines de bénéficier de l’aide de mentors de haut niveau. Zoom sur le duo Mentor/Mentee Imad Haddour, Africa Area General Manager d’Inetum et Yasmine Jtioui, fondatrice de Jobwinwin, une solution qui digitalise le processus de recrutement.

Programme WIA 54 : Imad Haddour (Inetum), mentor d’une entrepreneuse Tech

Le 13 janvier 2022 à 10h11

Modifié 13 janvier 2022 à 10h11

WIA 54 est un programme de mentorat étalé sur 6 mois qui va permettre à huit jeunes lauréates marocaines de bénéficier de l’aide de mentors de haut niveau. Zoom sur le duo Mentor/Mentee Imad Haddour, Africa Area General Manager d’Inetum et Yasmine Jtioui, fondatrice de Jobwinwin, une solution qui digitalise le processus de recrutement.

L’aventure entrepreneuriale est ponctuée de plusieurs défis et problématiques mais également de solutions associées, comme le mentorat, qui offre un regard d’expert, une vision, des méthodes, de nouvelles perspectives et un réseau.

Pour célébrer la 5ème année de son existence, l’association Women In Africa (WIA) a lancé son premier programme de mentorat qui débute officiellement ce mois de janvier 2022, auquel participent huit entrepreneuses de la Tech et de l’innovation, dont Yasmine Jtioui qui a développé une application de recrutement baptisée Jobwinwin. Son mentor est Imad Haddour, directeur Afrique d’Inetum, une entreprise de services numériques (ESN) leader des services et des solutions digitales en Afrique. Le programme de mentorat se fixe une double mission : aider les entrepreneuses à se lancer sur le marché et les accompagner à la levée de fonds.

Quel est le modèle de Jobwinwin ?

Jobwinwin a pour objectif de réduire le temps de sourcing pour le recruteur et de recherche d’emploi pour le candidat. Le principe est similaire à celui d’une application de rencontre : un simple like signifiant que le recruteur et le candidat sont mutuellement intéressés. Cette étape permet de valider leur intérêt commun avant d’engager le process de recrutement. « Si le like est unilatéral, il n’y aura pas de suite dans la relation », précise la fondatrice dans un entretien accordé à Médias24, et de poursuivre : « Nous facilitons la prise de contact entre candidats et recruteurs en épargnant l’étape de réception, sélection et tri de CV pour le recruteur, ainsi que l’envoi de candidatures et le délai de réponse pour le candidat. Ce dernier peut insérer une vidéo de présentation, passer un test de softskills et exprimer ses valeurs pour une présentation plus complète de son profil ».

Comment Imad Haddour va mentorer Yasmine Jtioui ?

Après avoir bénéficié d’un accompagnement auprès de l’accélérateur Hseven pour mieux ajuster sa proposition de valeur aux besoins de ses clients (entreprises, cabinets de recrutements ou chasseurs de têtes) et potentiels investisseurs, Yasmine Jtioui s’appuiera cette fois sur son nouveau mentor, Imad Haddour. Capable de la soutenir dans sa réflexion entrepreneuriale et de lui faire profiter de son expertise dans le domaine du digital, Imad Haddour voit en ce programme un levier capital pour l’émancipation des femmes entrepreneuses et, à travers sa casquette de mentor, souhaite investir de son temps pour les entrepreneuses de demain et leur permettre d’éviter les erreurs cruciales des débuts.

Auréolé de son expertise dans la digitalisation, Imad Haddour apporte sa pierre à l’édifice pour accélérer le lancement de Jobwinwin, « un projet vertueux et créateur de valeur qui nous a intéressé à plusieurs titres : en plus d’être innovant, simple et créateur d’emplois, il est en ligne avec notre activité, car il se base sur un développement, un algorithme et une innovation technologique qui s’inscrit dans une approche de digital flow », nous explique-t-il. Le mentorat étant avant tout une aventure humaine basée sur le partage, Imad Haddour affirme que Yasmine dispose d’une grande capacité d’écoute et d’agilité ainsi que d’un fort esprit d’initiative et d’une grande détermination, qualités qu’il juge clés dans le cheminement entrepreneurial et qu’il a ressenti dès la phase de sélection.

Il nous confie par ailleurs avoir d’ores et déjà initié un diagnostic préliminaire de la solution avec elle et entamé des pistes de réflexion sur des thématiques comme l’accélération de la digitalisation, la consolidation des acquis, le renforcement des capacités et le développement de son projet. « Ensemble, nous avons défini une feuille de route de départ et listé des objectifs clairs et les moyens de les atteindre », souligne-t-il. Et ce, en respectant la charte de mentorat établie par WIA qui fera du follow-up durant toute la durée du programme.

Par ailleurs, Yasmine aura également accès au FabLab de l’entreprise, situé à Casablanca. «Les FabLab sont nos lieux dédiés à l’innovation où, lors de sessions de cocréation, nous inventons avec nos clients et partenaires les solutions de demain, à la fois originales et différenciantes et qui répondent aux besoins d’un monde dont l’évolution est constante», affirme Imad Haddour. Et de renchérir : «Cet accès lui permettra d’avoir une plateforme de travail, d’enrichir son offre, améliorer ses fonctionnalités et échanger avec nos experts et les différentes parties prenantes de l’écosystème. Cet accompagnement témoigne de notre volonté à accompagner l’intégration des nouvelles technologies qui constituent le moteur de l’économie africaine dans sa globalité ».

Pour Yasmine Jtioui, ce rapprochement l’aidera à parfaire sa maîtrise du pitch et à accompagner son travail sur le go-to-market, sous un angle à la fois stratégique, technique et humain. « Être accompagnée par un mentor comme Imad Haddour peut s’apprécier sous différents angles : techniques, métiers et personnels grâce à sa vaste expérience et sa puissante expertise dans le secteur du numérique et de l’innovation. Je suis convaincue que je serai bien armée lors des rencontres qui seront organisées avec les investisseurs potentiels à l’issue du programme », estime-t-elle.

Consciente de l’importance du réseau, la fondatrice multiplie les possibilités d’échange et de réseautage. En tant que membre du Club des Femmes DRH au Maroc, elle estime « avoir la chance d’être soutenue par des femmes expertes, alertes et sensibles aux enjeux du marché du recrutement et à la digitalisation des process RH ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : communiqué post assemblée générale ordinaire & extraordinaire des actionnaires, tenue le 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.