χ

Covid. Décélération de la vague Omicron à Casablanca

Selon le Dr Mouad Merabet, le pic des contaminations a 'a priori' été atteint durant la semaine du 17 au 23 janvier. Casablanca-Settat est passée, cette semaine, du niveau très élevé au niveau élevé, et la vague Omicron a entamé sa phase descendante dans la région.

Covid. Décélération de la vague Omicron à Casablanca

Le 24 janvier 2022 à 15h37

Modifié 24 janvier 2022 à 16h49

Selon le Dr Mouad Merabet, le pic des contaminations a 'a priori' été atteint durant la semaine du 17 au 23 janvier. Casablanca-Settat est passée, cette semaine, du niveau très élevé au niveau élevé, et la vague Omicron a entamé sa phase descendante dans la région.

Dans son désormais traditionnel commentaire sur la situation épidémiologique relatif au Covid, le coordonnateur du Centre national d’opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé explique que le « pic des contaminations est a priori atteint, sauf surprise, cette semaine du 17 au 23 janvier 2022 ».

Il apporte les éclairages suivants :

Le taux de positivité au niveau national stagne pour la deuxième semaine consécutive à 24.4% ; une baisse a été observée dans les régions de Casablanca-Settat, Marrakech-Safi et Souss-Massa.

Le taux de reproduction du SARS-CoV-2 est de 0.98. Cet indicateur était supérieur à 1 depuis le 21/11/2021, soit 62 jours.

– Les nouveaux cas n’ont augmenté que de 7%.

« Le niveau de transmission du SARS-CoV-2 est élevé sur l’ensemble du territoire national », indique le Dr Merabet. Il précise que « toutes les régions sont au niveau rouge », notant « que Casablanca-Settat passe cette semaine du niveau très élevé au niveau élevé. La phase descendante a déjà commencé dans la région ».

Cela dit, le Dr Merabet souligne que « le risque d’attraper la maladie est élevé ». Le pic probable observé cette semaine « sera suivi d’une augmentation de la covidose grave et des décès malheureusement : au moins deux semaines difficiles nous attendent, en termes de cas sévères-critiques et de mortalité », précise-t-il. On constate, en effet, toujours un décalage entre les contaminations et la gravité.

« Cette semaine, le nombre de la covidose grave a augmenté de 36.2% et les décès ont été multipliés par 2.4. On relève 730 nouvelles admissions en réanimation et soins intensifs et 464 malades ont quitté lesdits services après amélioration de leur état de santé », confie le coordonnateur du Centre national d’opérations d’urgence de santé publique.

« Les données nationales de veille et de surveillance de Covid-19 concordent avec les données internationales : Omicron est moins grave que le Delta, mais en aucun cas il n’est de gravité nulle. Attention, malheureusement la vague actuelle est sous-estimée », alerte-t-il.

« Faites attention et mettez vos masques en continu, veillez à l’hygiène de vos mains, évitez les rassemblements et respectez la distance de sécurité avec les autres. »

Dans ce sens, le Dr Merabet explique que certaines erreurs mortelles ont conduit des malades en réanimation, qui pour certains sont décédés. Il cite notamment :

– la prise de corticoïdes durant la phase précoce de la maladie ;

– la pratique du sport ;

– le manque d’hydratation ou le fait de ne pas boire suffisamment d’eau ;

– le fait de ne pas respecter le protocole thérapeutique ;

– l’automédication.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis – Résultats Annuels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.