χ

Réouverture des frontières : rappel des conditions d’entrée dans des pays européens et américains

A la veille de la réouverture des frontières, de nombreux Marocains et étrangers encore bloqués au Maroc, depuis fin novembre dernier, se préparent à quitter le territoire national. Voici une mise à jour des conditions à respecter pour être admis dans un ensemble de pays européens et d’Amérique.

Réouverture des frontières : rappel des conditions d’entrée dans des pays européens et américains

Le 29 janvier 2022 à 10h06

Modifié 31 janvier 2022 à 16h48

A la veille de la réouverture des frontières, de nombreux Marocains et étrangers encore bloqués au Maroc, depuis fin novembre dernier, se préparent à quitter le territoire national. Voici une mise à jour des conditions à respecter pour être admis dans un ensemble de pays européens et d’Amérique.

[Mise à jour le 28 janvier 2022] Le Maroc a annoncé, jeudi 27 janvier dans la soirée, la réouverture des frontières à partir du 7 février 2022 . Une nouvelle qui vient soulager de nombreux étrangers encore bloqués au Royaume depuis la suspension des lignes maritimes et aériennes le 29 novembre 2021, ainsi que les Marocains résidant à l’étranger ou souhaitant s’y rendre pour tourisme, affaires ou autres.

Rappelons que pour quitter le territoire national, les voyageurs sont confrontés à deux étapes : la sortie du Maroc et l’entrée dans un pays étranger. Ci-dessous les conditions à respecter lors de chacune d’entre elles.

Quitter le territoire national

Pour quitter le territoire national, le gouvernement exige depuis le 21 octobre dernier la présentation d’un pass vaccinal ou d’une autorisation d’exemption de la vaccination. Notons qu’après l’annonce de la réouverture des frontières ce 7 février, d’autres mesures pourront être exigées par le gouvernement. Aucune annonce officielle n’a encore été faite dans ce sens au moment de la mise en ligne de cet article.

Rappelons que le pass vaccinal marocain est considéré valide par les autorités marocaines à partir de deux semaines après la dernière dose du vaccin, c’est-à-dire la 2e pour les vaccins à double dose (Sinopharm, AstraZeneca et Pfizer), ou la seule et unique dose pour Janssen.

Par ailleurs, dans un article précédent, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, avait confié à Médias24 que le pass vaccinal deviendra invalide 6 mois après la seconde dose.

Les personnes pouvant ainsi quitter le territoire national, à ce jour, sont donc :

– Les personnes disposant d’un pass vaccinal prouvant l’injection de deux doses de Sinopharm, AstraZeneca ou Pfizer, ou d’une seule et unique dose de Janssen, il y a moins de 6 mois. Ce document n’est valide que 14 jours après la dernière dose ;

– OU celles ayant effectué la troisième dose de rappel ;

– OU celles disposant d’une autorisation exemptant de la vaccination.

Notons toutefois que les MRE et les touristes de passage au Maroc peuvent retourner chez eux sans pass vaccinal ni autorisation préalable, à condition de se conformer aux exigences des pays de destination.

Voyager en Europe : les conditions exigées par les différents pays

L’Union européenne a annoncé en septembre dernier accepter le pass vaccinal marocain, sans toutefois changer les conditions d’accès à son territoire. Les Marocains doivent ainsi se conformer aux conditions de chaque pays européen de destination, notamment en ce qui concerne le vaccin.

A ce jour, les vaccins autorisés en Europe par l’Agence européenne des médicaments (EMA) sont Pfizer/Comirnaty, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield et Janssen. Chaque pays européen a toutefois le droit d’autoriser d’autres vaccins, notamment ceux reconnus par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans cet article, nous allons donner l’exemple de la France, de l’Espagne, de la Belgique et de l’Italie.

> Maroc-France

Le Maroc est toujours classé comme « pays orange » par la France. Ce qui signifie que la circulation du virus y est active, mais dans des proportions maîtrisées. Voici donc les conditions d’entrée en France pour les personnes venant du Maroc :

Si vous êtes vacciné Pfizer/BioNTech/Comirnaty, Moderna, AstraZeneca, Vaxzevria, Covishield et Janssen. Ou bien si vous avez reçu un vaccin Sinopharm avec une troisième dose Pfizer ou Moderna : 

*au départ du Maroc, on exige de vous un test antigénique ou un PCR négatifs de moins de 48 H.

*à l’entrée en France, un test antigénique aléatoire est possible.

Au Maroc, l’injection de la 3e dose de rappel a démarré le 4 octobre au profit des Marocains ayant terminé leur vaccination contre le Covid-19 pendant une période d’au moins 6 mois. Celle-ci est à présent passé à 4 mois.  Ainsi, les personnes vaccinées par deux doses de Sinopharm et ayant effectué une troisième dose du vaccin Pfizer (disponible au Maroc), peuvent voyager en France au même titre que celles vaccinées par les vaccins autorisés par ce pays européen.

Le pass vaccinal délivré au Maroc est accepté en France. Il suffit de télécharger l’application française « TousAntiCovid » pour y intégrer le QRCode.

Attention, à partir du 15 février 2022, les règles relatives à la validité du pass vaccinal en France évoluent pour les personnes âgées de plus de 18 ans.  La dose de rappel devra être réalisée dès 3 mois après la fin du schéma vaccinal initial et dans un délai de 4 mois maximum :

  • 2 doses de vaccin : Rappel plus tard 4 mois après la deuxième injection.
  • Covid-19 suivi d’une seule dose de vaccin (Astra Zeneca, Pfizer, Moderna), : Rappel se fait au plus tard 4 mois après l’injection.
  • Une dose de vaccin (AstraZeneca, Pfizer, Moderna ou Janssen) suivi d’un Covid-19 plus de 15 jours après l’injection :  Rappel au plus tard 4 mois après l’infection  (équivalent de la durée du certificat de rétablissement)
  • Covid-19 suivi d’une dose de Janssen : Rappel au plus tard 2 mois après l’injection.

Si la personne n’est pas encore éligible à la dose de rappel, son certificat de vaccination de schéma vaccinal initial (monodose ou deux doses) reste valide. Cliquez ICI pour plus de détails.

Si vous avez reçu seulement Sinopharm ou si vous n’êtes pas vacciné :

Il faut avoir un motif impérieux de déplacement. Cliquez ICI pour consulter la liste des motifs impérieux. Le gouvernement français précise par ailleurs que le tourisme et les vacances à l’étranger n’en font pas partie.

Si vous avez un motif impérieux reconnu par les autorités françaises, vous devez alors :

*présenter un test antigénique négatif ou un test PCR négatif de moins de 48 à l’embarquement;

*subir éventuellement un contrôle antigénique aléatoire à l’arrivée;

*vous placer en auto-isolement de 7 jours à l’arrivée;

*subir un test PCR à la fin de cette période d’isolement.

Il est à rappeler que, dans tous les cas, les citoyens marocains désirant se rendre en France doivent être munis d’un visa en cours de validité.

> Maroc-Espagne

Dans sa dernière classification des pays, valable du 24 au 30 janvier, l’Espagne considère le Maroc comme étant un pays à risque. Ainsi, pour entrer sur le territoire espagnol depuis le Maroc, voici les conditions à respecter selon le gouvernement espagnol  :

-Etre vacciné par un vaccin autorisé en Espagne, à savoir les vaccin reconnus par l’EMA (Pfizer/BioNTech/Comirnaty, Moderna, AstraZeneca, Vaxzevria, Covishield et Janssen.) et par l’OMS, notamment Sinopharm.

Le gouvernement espagnol précise qu’à « partir du 1er février 2022, le pass vaccinal sera valable à partir de 14 jours après la date d’administration de la dernière dose du schéma vaccinal complet (2e dose, NDLR) et le restera 270 jours à compter de la même date. Par la suite, au bout de cette période, pour être valable, le certificat de vaccination doit faire état de l’administration d’une dose de rappel (3e dose, NDLR). Les certificats avec des vaccins non autorisés par l’OMS et l’EMA sont également acceptables, mais la dernière dose administrée doit faire partie de ceux autorisés ».

-Tous les passagers arrivant en Espagne par voie aérienne ou maritime, y compris ceux arrivant en transit vers d’autres pays, les résidents en Espagne rentrant chez eux et les enfants (de tout âge), doivent remplir un formulaire de contrôle sanitaire (FCS) avant le départ et obtenir leur QR code pour le présenter à l’embarquement et aux contrôles sanitaires à l’arrivée.

Selon le gouvernement espagnol, « à l’heure actuelle, il n’est pas obligatoire de présenter un formulaire si le voyage en Espagne se fait par voie terrestre ».

Notons par ailleurs que la liste des pays à risque est mise à jour toutes les semaines. Cliquez ICI pour consulter les mises à jour hebdomadaires.

> Maroc – Italie

Le Maroc est toujours classé dans la liste E par l’Italie.  Il est donc toujours considéré comme étant un pays à risque. Ainsi, les Marocains ne peuvent s’y rendre que pour des raisons professionnelles, de santé, d’étude ou pour une urgence. Les voyages touristiques ne sont donc pas encore autorisés.

Les conditions à respecter pour se rendre en Italie, jusqu’au 15 mars 2022, sont les suivantes :

-Remplir un formulaire numérique de localisation (PLF), que les voyageurs peuvent imprimer ou garder sur leur téléphone. Ce document doit être présenté à l’embarquement et à toute personne chargée d’effectuer des contrôles ;

-A l’embarquement, présenter un test PCR négatif effectué dans les 72 heures ou un test antigénique effectué réalisé dans les 24 heures précédant l’entrée en Italie;

-Se soumettre à un isolement de 10 jours à l’adresse indiqué sur le PLF ;

-Effectuer un 2e test PCR ou antigénique de contrôle à la fin de la période d’isolement ;

-Les enfants de 0 à 6 ans sont dispensés des tests PCR ou antigéniques et de l’isolement s’ils voyagent avec un parent lui-même exempté d’isolement.

> Maroc – Belgique

Comme en Italie, le Maroc est classé par la Belgique comme étant un pays avec « un code couleur rouge » , où les personnes sont à haut risque d’infection, indique le gouvernement belge sur son portail.

Les citoyens marocains ne peuvent donc s’y rendre que pour des raisons essentielles ou s’ils possèdent un certificat de vaccination reconnu et complet. Notons que les vaccins autorisés en Belgique sont ceux acceptés par l’EMA, à savoir : Pfizer/BioNTech/Comirnaty, Moderna, AstraZeneca, Vaxzevria, Covishield et Janssen.

Voici les conditions à respecter par les citoyens Marocains pour se rendre en Belgique :

-Remplir un formulaire de localisation des passagers (PLF)  dans les 6 mois précédant leur arrivée en Belgique, même s’ils sont entièrement vaccinés. Le PLF doit être rempli par toute personne qui se rend, directement ou indirectement, en Belgique. Les personnes qui restent en Belgique pour moins de 48 heures ou qui étaient à l’étranger pendant moins de 48h, doivent également remplir le PLF dans les cas suivants :

  • Si elles se rendent en Belgique par avion ou par bateau;
  • Si elles se rendent en Belgique en train ou en bus depuis un pays situé hors de l’UE ou de l’espace Schengen ;
  • Si elles ont séjourné dans un pays à très haut risque au cours des 14 derniers jours.

-Présenter un certificat de vaccination prouvant la vaccination complète contre le Covid-19, soit 2 semaines après la dernière dose.

-Présenter un tests PCR (de moins de 72 heures) ou antigénique (de moins de 36 heures) avant le départ, quel que soit la durée du séjour.

-Effectuer un autre test PCR le 1er et le 7e jour à l’arrivée en Belgique.

-Se mettre en quarantaine jusqu’au résultat négatif du test du premier jour.

Voyager en Amérique du Nord : les conditions d’accès aux Etats-Unis

Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), le Maroc est classé au « niveau3 » par les Etats-Unis  , ce qui correspond à un niveau élevé de contamination au Covid.

Ainsi, pour se rendre aux Etats-Unis, voici les conditions à respecter par les voyageurs marocains :

-Etre entièrement vacciné. Le schéma vaccinal est considéré complet aux USA :

  • 2 semaines (14 jours) après votre dose d’un vaccin à dose unique accepté;
  • 2 semaines (14 jours) après votre deuxième dose d’une série acceptée de 2 doses.

Les vaccins autorisés aux Etats-Unis à ce jour sont Janssen, Pfizer-BioNTech et Moderna.

-Présenter un résultat de test Covid négatif, effectué au plus, un jour avant le voyage. Les enfants de moins de deux ans sont exemptés de ce test.

-Tous les passagers aériens sont tenus de fournir aux compagnies aériennes leurs coordonnées avant d’embarquer, afin d’identifier et de contacter rapidement les personnes qui pourraient être exposées au Covid durant le vol.

-Par ailleurs, il est recommandé à tous les voyageurs d’effectuer un test de diagnostic dans les 3 à 5 jours après le voyage, de s’auto-surveiller, et en cas d’apparition de symptômes de Covid, faire un test de diagnostic. S’il s’avère positif, s’isoler afin d’éviter de contaminer d’autres personnes.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Résultats annuels au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.