χ

L’association des étudiants marocains d’Ukraine se veut rassurante

Une majorité d’étudiants a décidé de ne pas rentrer au Maroc parce qu'elle juge la situation stable dans le pays ou par manque de moyens financiers.

Arrivée des premiers étudiants établis en Ukraine. (Archives MAP)

L’association des étudiants marocains d’Ukraine se veut rassurante

Le 15 février 2022 à 17h11

Modifié 16 février 2022 à 12h44

Une majorité d’étudiants a décidé de ne pas rentrer au Maroc parce qu'elle juge la situation stable dans le pays ou par manque de moyens financiers.

Un avion de la compagnie aérienne Air Arabia en provenance de Kiev a atterri ce mardi matin 15 février 2022, à l’aéroport international de Tanger Ibn Battouta, avec à son bord 99 étudiants marocains. Il s’agit des premiers rapatriés d’Ukraine. Deux autres vols sont prévus par Air Arabia, les 16 et 17 février, en plus de deux autres assurés par RAM ce 15 février.

L’ampleur des manœuvres militaires russes le long des frontières avec l’Ukraine a incité plusieurs pays à demander à leurs ressortissants de quitter le territoire, dont le Maroc qui a appelé ses citoyens, via son ambassade à Kiev, à quitter l’Ukraine.

Depuis, une inquiétude s’est emparée des familles des ressortissants marocains, qui sont essentiellement des étudiants. Selon nos informations, cette communauté est estimée à 10.000 étudiants environ.

Cependant, cette inquiétude grandissante ne semble pas partagée par les étudiants sur place. Contacté par nos soins, Mohamed El Basri, président de l’association des étudiants marocains en Ukraine s’est dit « surpris par l’ampleur médiatique prise par la situation aux frontières ukrainiennes ».

Des tensions beaucoup moins graves qu’en 2014, selon un témoignage

« La vie suit son cours comme si de rien n’était. Par exemple, les prix des produits alimentaires dans les supermarchés n’ont pas augmenté, et il n’y a aucune pénurie », nous rapporte-t-il.

Bien que préoccupantes pour plusieurs familles d’étudiants, les tensions actuelles entre la Russie et l’Ukraine sont jugées par Mohamed El Basri comme « beaucoup moins graves que les événements de 2014 ». A l’époque, de nombreux Ukrainiens avaient fui leurs foyers après l’annexion de la Crimée par la Russie.

Si nombre d’étudiants ont décidé de rentrer au Maroc, soit « 40% des étudiants en 1re et 2e année, et 10% des 4e et 5e année, la plupart resteront en Ukraine. Certains ne se sentent pas en danger, et d’autres n’ont pas les moyens de payer un billet d’avion », nous confie le président de l’association des étudiants marocains en Ukraine.

Les universités demandent aux étudiants marocains d’assumer leurs responsabilités

Le départ des étudiants vers le Maroc en cours d’année va à l’encontre des directives émises par les universités ukrainiennes. Principalement celles qui n’ont pas jugé utile d’opter pour les cours en ligne. « Les universités n’ont pas explicitement menacé d’exclusion les étudiants qui ont décidé de rentrer au Maroc », indique notre interlocuteur.

« Elles les ont prévenus qu’ils devaient assumer leurs responsabilités en cas d’absence, car ni le ministère de l’éducation ukrainien ni le gouvernement du pays n’ont émis une quelconque notification au sujet d’une guerre imminente à l’adresse des universités », ajoute-t-il.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

STROC Industrie: Communiqué trimestriel – Indicateurs au 31 Mars 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Spirit Aerosystems Maroc livre ses premières parties de fuselage de l’avion Airbus A220