χ

ADM Projet. Hajar Boughaza, une ingénieure qui n’a pas froid aux yeux

Hajar Boughaza est cheffe de projet à ADM Projet, la filiale d’expertise technique de la Société nationale des autoroutes du Maroc. Mobilité, persévérance, rigueur, capacité d’adaptation… les qualités déployées par cette ingénieure sont légion.

ADM Projet. Hajar Boughaza, une ingénieure qui n’a pas froid aux yeux

Le 7 mars 2022 à 16h47

Modifié 8 mars 2022 à 14h51

Hajar Boughaza est cheffe de projet à ADM Projet, la filiale d’expertise technique de la Société nationale des autoroutes du Maroc. Mobilité, persévérance, rigueur, capacité d’adaptation… les qualités déployées par cette ingénieure sont légion.

Le métier de Hajar Boughaza consiste à assurer la gestion d’un projet autoroutier. Plus précisément, il s’articule autour de cinq axes: élaborer les études ; suivre et contrôler les travaux de construction ; veiller au respect du dispositif de sécurité et des normes de qualité régissant les grands projets d’infrastructure ; manager les équipes et assurer la coordination entre les différents acteurs concernés ; garantir la bonne réalisation du projet, dans le respect du phasage et des coûts.

Cela requiert une présence importante sur le terrain et un contact permanent avec les ressources humaines pour garantir la bonne marche du chantier.

Un solide parcours académique et professionnel…

Après l’obtention de son diplôme d’ingénieure en génie civil, Hajar Boughaza intègre ADM Projet en 2015 en tant que chargée d’études. Son poste consiste alors à contribuer à l’élaboration des études de projets autoroutiers, au Maroc et en Côte d’Ivoire.

Son parcours professionnel la conduit finalement sur les chantiers. Elle se voit en effet confier le poste d’ingénieure travaux avec l’encadrement d’un chef de projet. Son rôle ? Assurer le suivi et le contrôle des travaux de plusieurs projets comme la construction de l’aire de repos d’Amskroud, les travaux d’entretien des ouvrages d’art et l’élargissement des gares de péage sur l’axe autoroutier Casablanca-Agadir.

Cette expérience, ainsi que sa détermination et sa passion pour le terrain, la désignent comme la candidate idéale pour être nommée cheffe de lot terrassement et assainissement du projet de triplement de l’autoroute Casablanca-Berrechid, sur un linéaire de 12 km. Un projet particulièrement complexe, mené sous trafic sur l’un des tronçons les plus fréquentés du Maroc. A noter que le poste était occupé pour la première fois par une femme ingénieure marocaine.

Ce projet a d’ailleurs connu une prouesse technique inédite au Maroc : le remplacement de l’ancien pont ferroviaire au PK12 de l’autoroute Casablanca-Berrechid par deux nouveaux ponts métalliques fabriqués en dehors de l’entreprise autoroutière. Une technique innovante, qui a permis de réduire la durée d’arrêt de la circulation, généralement de dix jours, à quelques heures seulement.

… qui a conduit Hajar Boughaza à la tête d’importants projets

Aujourd’hui, Hajar Boughaza est cheffe de projet du chantier de création de l’échangeur El Massira sur l’autoroute Casablanca-Marrakech. Elle est désormais entièrement aux commandes de ce projet qu’elle pilote de bout en bout. Cet échangeur, qu’ADM réalise entre la ville de Settat et Skhour Rhamna, permettra de connecter la commune de Macheraa Ben Abou, la route nationale n°9 et le barrage El Massira au réseau autoroutier national.

Ce projet a mobilisé un budget de 85 millions de DH. Il comprend plusieurs composantes : les travaux de terrassement et d’assainissement, la réalisation d’un nouveau pont en précontrainte, la création d’un nouveau giratoire, la construction d’une nouvelle gare de péage en béton avec une charpente métallique pour l’auvent, les travaux d’éclairage public, les travaux d’enrobé…
Le chantier a nécessité de collaborer avec divers corps de métier, de travailler en équipe et avec une grande rigueur afin d’assurer une livraison dans le respect des délais, des coûts et des normes internationales de sécurité et de qualité.

Des valeurs personnelles alignées avec celles de l’entreprise

Hajar Boughaza partage et défend les valeurs de la Société nationale des autoroutes du Maroc. Portée par son engagement, elle a parrainé une école primaire adjacente au chantier de l’échangeur El Massira. Elle a su mobiliser l’écosystème d’entreprises partenaires et le budget nécessaire pour réaliser les travaux de réhabilitation, contribuant ainsi à l’épanouissement des jeunes élèves de la région.

Cette action s’inscrit dans le cadre du programme « J » que déploie ADM au profit des écoles attenantes au réseau autoroutier. Car en tant qu’entreprise publique citoyenne, soucieuse des territoires qu’elle traverse, elle est déterminée à les impacter positivement.

Sa persévérance et ses efforts en tant que femme et professionnelle du domaine de l’infrastructure autoroutière ont été hautement récompensés. Hajar Boughaza a en effet décroché une distinction dans la catégorie internationale.

Il s’agit d’un concours annuel organisé par la plateforme internationale Hexabim, qui vise à mettre en lumière les personnalités et les organisations les plus impliquées dans la méthodologie BIM, œuvrant pour la transformation digitale de la gestion de projet dans le secteur des BTP. Cette distinction est une récompense internationale symbolique qui met à l’honneur la femme ingénieure, une Marocaine dans le cas présent !

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SRM: Avis de convocation à l’Assemblée Générale Ordinaire du 17 juin 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.