χ

Forsa : tout ce qu’il faut savoir sur le parcours du porteur de projet

Le porteur de projet doit franchir plusieurs étapes avant de décrocher le prêt d'honneur. Voici tout ce qu'il faut savoir sur le circuit de financement du programme Forsa.

Forsa : tout ce qu’il faut savoir sur le parcours du porteur de projet

Le 20 avril 2022 à 18h38

Modifié 20 avril 2022 à 20h20

Le porteur de projet doit franchir plusieurs étapes avant de décrocher le prêt d'honneur. Voici tout ce qu'il faut savoir sur le circuit de financement du programme Forsa.

La candidature pour le programme Forsa étant désormais ouverte, les porteurs de projet inscrits sur la plateforme s’interrogent sur les étapes suivantes et sur la teneur du programme.

En se basant sur les différents documents des appels d’offres, Médias24 a reconstitué le parcours du bénéficiaire du programme, de la soumission du projet jusqu’au remboursement du prêt.

Forsa a été pensé pour que l’octroi du prêt d’honneur soit associé à un programme de formation et d’accompagnement spécialisés. C’est la raison pour laquelle le porteur de projet devra s’attendre, avant de recevoir le crédit, à suivre ce programme. Il débouchera sur la présentation de son projet auprès d’une commission régionale de financement, qui décidera de l’octroi du financement et de son montant, le cas échéant.

La gestion du programme au niveau des différentes régions a été confiée principalement à des incubateurs choisis à travers des appels d’offres, qui vont gérer l’essentiel de la procédure depuis la sélection des projets jusqu’à l’octroi du crédit.

Les institutions de financement prendront le relais pour assurer le suivi et le recouvrement des prêts.

Avant l’étape de la commission de financement, le projet devra d’abord franchir l’étape de la commission de sélection. En cas d’acceptation, la commission décidera s’il devra emprunter le parcours normal (80% des projets retenus) de l’accompagnement au financement, ou bien le parcours de l’incubation (20% des projets retenus).

Entre la réception des projets par l’incubateur jusqu’au financement, la procédure ne devrait pas durer plus de 15 semaines pour les projets qui suivront le parcours normal, et 21 semaines pour les projets qui vont être incubés.

La sélection des projets

Cette étape, gérée principalement par l’incubateur régional, dure au maximum 9 semaines pour chaque projet, à partir de la réception de sa candidature par l’incubateur.

– Les porteurs de projet intéressés doivent s’inscrire sur la plateforme digitale Forsa.ma, joignant les informations et les fichiers relatifs à leurs projets.

– Une fois les projets déposés sur la plateforme digitale, ils sont dispatchés entre les incubateurs en fonction de leur domaine d’action géographique, pour être notés selon des critères validés par la SMIT.

– Une première sélection est faite sur la base de cette notation, les porteurs de projet sélectionnés seront invités à passer un entretien avec l’incubateur. 

– A la suite de cet entretien, les candidats présentent leur projet au niveau d’une commission régionale de sélection, qui comprend entre autres l’incubateur, l’institution de financement et le CRI.

– La commission établit la liste des porteurs de projet admis dans le programme, en indiquant s’ils emprunteront le parcours de l’accompagnement au financement (80% des projets), ou bien celui de l’incubation (20% des projets) qui, lui, est destiné aux idées les plus innovantes et présentant le plus grand potentiel.

– Une fois admis, les porteurs de projet pourront se connecter à la plateforme de e-learning mise à leur disposition pour suivre une formation en ligne. L’incubateur assure le suivi de cette formation à travers l’évaluation des quiz proposés.

Parcours de l’accompagnement au financement

Ce parcours, qui concerne 80% des porteurs de projet, se déroule sur une période de 6 semaines maximum. L’accompagnement est assuré par le même incubateur qui a géré la phase précédente.

– Les porteurs de projet suivent une formation, d’une durée totale de 8 heures, sur l’élaboration du plan de financement, par groupes de dix.

– Ils bénéficient ensuite d’un accompagnement et d’un suivi d’une durée moyenne de 16 heures par projet, jusqu’à la tenue de la commission de financement.

– Ils présentent leur projet et leur plan de financement à la commission régionale de financement.

La commission décide alors de l’octroi éventuel du prêt d’honneur. En cas d’avis favorable, elle décide également du montant qui sera octroyé.

Parcours de l’incubation

Les projets les plus innovants et les plus prometteurs (20% des projets admis) sont incubés au niveau d’un incubateur spécifique, qui peut être différent de celui qui a géré le début du processus. Le parcours dure 12 semaines en totalité, dont 11 semaines d’incubation, et débouche également sur la commission de financement.

– L’incubation commence par des formations thématiques durant 10 jours par groupes de dix, sous forme de bootcamps, hackathons et masterclasses.

– Les porteurs de projet bénéficient ensuite d’un coaching individuel et collectif, équivalent à 20 heures par projet.

– Ils participent à des événements régionaux organisés par l’incubateur.

– Ils bénéficient également d’un accompagnement pour l’élaboration de leur plan de financement, à hauteur de 4 heures par projet.

– Les projets sont présentés devant la commission de financement qui décide de l’octroi éventuel du prêt d’honneur. En cas d’avis favorable, elle décide également du montant qui sera octroyé.

L’octroi de financement

Cette étape est gérée intégralement par les institutions de financement. Ces dernières débloquent les fonds qu’elles reçoivent de l’Etat au profit des porteurs de projet, et assurent le suivi et le recouvrement pendant dix ans.

– Le porteur de projet signe un contrat de prêt avec l’institution de financement.

– L’institution reçoit les fonds de l’Etat et débloque les crédits pour les porteurs de projet.

– Pendant les deux premières années, le porteur de projet ne verse aucune mensualité. Il commence à payer à partir de la troisième année. En revanche, un suivi de l’utilisation des fonds est assuré par l’institution de financement.

– Sur le montant octroyé, 10.000 DH sont versés sous la forme d’une subvention non remboursable.

– Le porteur de projet doit rembourser le reste du montant sur une période de huit ans

Gouvernance du programme

La SMIT a prévu plusieurs mécanismes de pilotage et de suivi du programme, parmi eux :

– Une fiche projet est mise à jour constamment par l’incubateur, permettant de suivre continuellement l’avancée du projet dans le programme.

– Un reporting est fait par les différents intervenants, notamment les incubateurs et les institutions de financement, à chaque étape du programme.

– Les commissions régionales de sélection et de financement sont des commissions mixtes qui connaissent la participation de différents acteurs.

– Un comité de pilotage national est mis en place pour assurer le suivi du programme.

 

Fatim-Zahra Ammor : « Forsa a toutes les chances de réussir »

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA:Indicateurs Financiers T2 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.