χ

Politique du logement : ce que prépare la ministre Fatima-Zahra Mansouri

La ministre de l’Habitat a laissé entendre au Parlement qu’elle comptait soutenir le secteur immobilier par la demande et non plus par l’offre. Fatima-Zahra Mansouri révèle à Médias24 qu’elle envisage de supprimer le levier fiscal pour mettre en place une politique du logement qui passerait plutôt par une aide directe aux primo-habitants.

Politique du logement : ce que prépare la ministre Fatima-Zahra Mansouri

Le 21 avril 2022 à 16h56

Modifié 21 avril 2022 à 20h18

La ministre de l’Habitat a laissé entendre au Parlement qu’elle comptait soutenir le secteur immobilier par la demande et non plus par l’offre. Fatima-Zahra Mansouri révèle à Médias24 qu’elle envisage de supprimer le levier fiscal pour mettre en place une politique du logement qui passerait plutôt par une aide directe aux primo-habitants.

Lors d’une récente séance de questions orales à la Chambre des représentants sur ses intentions en matière de logement, Fatima-Zahra Mansouri a déclaré qu’elle comptait adopter une démarche différente pour soutenir le secteur de l’immobilier, en favorisant la demande plutôt que l’offre.

« Sans l’assentiment des professionnels, aucun programme de logement ne parviendra à son terme »

Tout en nous confirmant son intention de mettre en place une nouvelle vision, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville préfère ne pas fournir de détails tant qu’elle ne s’est pas concertée avec l’ensemble des professionnels du secteur privé.

« Tout l’intérêt de mettre en place un nouveau programme de logement est de le rendre effectif à un moment donné. Il convient cependant de rappeler que dans un passé pas si lointain, certains d’entre eux ont porté leurs fruits tandis que d’autres ont justement échoué, faute de concertation et d’assentiment des promoteurs. »

« Booster les achats de logement avec une aide de l’Etat aux primo-acquéreurs »

« Au lieu de continuer à offrir un levier fiscal aux entreprises qui commencent à s’essouffler, notre angle d’attaque, qui semble susciter l’assentiment des professionnels, sera de proposer un soutien direct aux acquéreurs », nous révèle la ministre. Elle précise qu’il est cependant trop tôt pour fournir des détails sur la forme ou le montant de ce soutien, sous peine de contredire ces informations plus tard.

« L’idée est de booster le marché en soutenant le consommateur final, à savoir l’acquéreur, mais à condition que les entreprises conventionnées fassent un effort en termes de qualité de cadre de vie. »

« Si en termes de production nous avons réussi, grâce à la belle cadence du secteur privé, le challenge du logement social fixé à 600.000 unités, il en reste encore 100.000 à construire d’ici 2026. »

« Un mécanisme qui ciblera trois catégories d’acquéreurs »

« Le mécanisme retenu ciblera trois catégories d’acquéreurs : vulnérable, logement social et moyen. Il ne passera plus par une logique fiscale, mais par une aide directe qui prendra donc une autre forme », explique Mansouri, révélant que l’Etat versera un certain montant aux primo-acquéreurs, si ce nouveau schéma est adopté.

Devant notre insistance pour connaître la qualité des futurs bénéficiaires de ces aides publiques, la ministre précise qu’aucun choix n’est définitif. Il ne s’agit pour l’instant que de simples pistes, nous dit-elle.

« Dans le viseur, un million de logements à produire »

« Dans la catégorie des acquéreurs les plus vulnérables, nous devrions inclure des veuves, des femmes célibataires et des seniors, avec un ciblage toutefois loin d’être définitif, car il devra être soumis à une concertation générale avant de devenir véritablement effectif et opérationnel », temporise la ministre. En attendant la mise en place du RSU (Registre Social Unifié), elle propose ce programme ciblant trois catégories de la population.

« Sachant qu’il manque aujourd’hui deux millions de logements, nous espérons à terme répondre à 50% de cette demande, soit un million d’unités », conclut Mansouri, insistant sur le fait qu’il ne s’agit que d’une vision qui n’est pas encore sous sa forme définitive.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis : Communiqué financier T1 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.