Les souscriptions sur le marché des adjudications des valeurs du Trésor ont reculé de 9,8% à fin mai 2022

Rédaction Medias24 | Le 23/6/2022 à 17:19
La tendance se poursuit sur le marché des adjudications des valeurs du Trésor. A fin mai, les souscriptions sur le MAVT s’affichent à 57,7 MMDH, en retrait de près de 10%. 

Depuis le mois d’avril, on observe sur le marché du Trésor un recul des souscriptions. « Les soumissions sont très faibles. Il est parfois arrivé que le Trésor ne parvienne pas à combler le besoin de la séance », avait alors confié à Médias24 un analyste. Ceci dit, le besoin de financement est, globalement, toujours couvert.

En effet, les investisseurs craignent un risque de hausse des taux d’intérêt, qui pourrait se traduire par une baisse de la valeur des titres menant à une moins-value. D’autres craintes sont associées aux risques de dérapages budgétaires signifiant une hausse du déficit, et par conséquent, des besoins de financement du Trésor.

Le constat est toujours dressé par la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE) dans sa note de conjoncture, publiée sur le site du ministère des Finances ce jeudi 23 juin. Elle relève la poursuite du resserrement des conditions de financement sur le marché des adjudications des valeurs du Trésor (MAVT). Elle souligne qu’à fin mai 2022, sur une année glissante, les taux se sont bonifiés de 36 pbs pour les maturités à 5 ans, de 26 pbs pour les maturités à 52 semaines et de 25 pbs pour les maturités à 2 ans.

La DTFE met également en avant qu’à fin mai 2022, « les souscriptions sur le marché des adjudications des valeurs du Trésor (MAVT) se sont établies à 57,7 MMDH, en recul de -6,3 MMDH ou -9,8% par rapport à la même période de l’année 2021 ».

Un retrait qui concerne aussi bien les maturités court terme (-3,3%) que les maturités long terme (-35,6%). « Par contre, les maturités à moyen terme ont progressé de +1,4 MM.DH ou +8,8%, pour atteindre 17,5 MMDH (30,2% du total contre 25,1%) », souligne la DTFE.

lire aussi
  • | Le 24/6/2022 à 16:12

    Faible réaction sur les marchés boursier et obligataire face au maintien du taux directeur inchangé

    Les investisseurs sur les marchés des actions et des obligations ont faiblement réagi au maintien du taux directeur inchangé à 1,50%, d’après deux experts de la place qui nous livrent leurs explications. Analyse.
  • | Le 23/6/2022 à 19:51

    La présence du Maroc sur la liste grise du GAFI empêche son accès à une ligne de crédit modulable (FMI)

    Le Maroc a entamé les discussions avec le FMI pour l’octroi de la ligne de crédit modulable. Le Royaume est-il réellement qualifié pour obtenir cette ligne ? La question a été posée à Roberto Cardarelli, chef de la mission FMI au Maroc.
  • | Le 23/6/2022 à 16:03

    AGR anticipe une hausse du taux directeur au cours des deux prochains trimestres

    Pour la société de recherche Attijari Global Research, Bank Al-Maghrib fait face au dilemme entre stabilité des prix et relance économique. Dans ce contexte d’inflation persistante et de mollesse économique, au moins une hausse du taux directeur est anticipée d’ici la fin de l’année. 
  • | Le 23/6/2022 à 11:35

    Progression de 10,9% du montant de l’activité monétique au Maroc à fin mars 2022

    L’activité monétique marocaine globale a connu une reprise au terme du 1er trimestre 2022. Le volume global de l’activité est en progression significative par rapport à la même période de l’année 2021, de 15% en nombre d’opérations et de 10,9% en montant global.
  • | Le 22/6/2022 à 18:58

    Voici les prévisions de BAM pour l’économie en 2022 et 2023

    Le Maroc devrait encore demeurer fortement exposé à l’inflation cette année, avec un taux attendu à 5,3%, principalement appuyé par la composante sous-jacente, avant de redescendre à 2% l’an prochain. 
  • | Le 22/6/2022 à 17:07

    Défaisance des créances en souffrance : le projet avance bien (wali de BAM)

    Le projet d’externalisation des créances en souffrance des banques vers des structures de défaisance avance bien, d’après le wali de BAM, Abdellatif Jouahri. Voici les étapes qu'il reste à valider.