χ

Nous avons testé la plateforme de vente d’ovins et de caprins “My Anoc Market”

Déclinée sous forme d'application mobile pour Android, la plateforme publique “My Anoc Market” offre une solution simple et accessible aux utilisateurs. Le coût de la livraison reste toutefois élevé.

Nous avons testé la plateforme de vente d’ovins et de caprins “My Anoc Market”

Le 23 juin 2022 à 17h50

Modifié 23 juin 2022 à 18h48

Déclinée sous forme d'application mobile pour Android, la plateforme publique “My Anoc Market” offre une solution simple et accessible aux utilisateurs. Le coût de la livraison reste toutefois élevé.

Cette année au Maroc, la demande en ovins et caprins pour Aïd Al Adha devrait légèrement dépasser les cinq millions, et l’offre les huit millions de têtes. Si le rituel veut que l’acheteur se déplace pour choisir son mouton en se basant sur certains critères, une alternative existe grâce à “My Anoc Market”.

Cette application mobile d’e-commerce, lancée ce mercredi 22 juin, permet aux particuliers comme aux professionnels d’acquérir une grande variété d’ovins et de caprins, toute l’année, sans avoir à se déplacer et sans passer par des intermédiaires.

Pour en profiter, il suffit de télécharger l’application via Play Store. Seule la version Android est actuellement disponible en attendant les versions IOS, Web et Web mobile. Après son installation, la création du compte prend moins de deux minutes.

L’interface d’accueil aux couleurs vives est simplifiée. Elle consiste en un menu déroulant pour consulter l’historique des transactions et deux catégories principales : les animaux et les éleveurs. Des filtres permettent aux utilisateurs d’affiner leur recherche selon l’espèce (ovin ou caprin), la race, le poids, le prix, l’âge et la localisation.

La navigation est fluide malgré quelques bugs et ralentissements “qui peuvent être dus à la connexion internet”, d’après Jamal Benhamou, directeur du Soft Center à Oujda, où il a veillé au développement de l’application.

Deux modes de livraison

La majorité des offres sont illustrées par des photographies. Un exercice auquel plusieurs éleveurs adhérents de l’ANOC ont été formés, ainsi qu’à la mise à jour du catalogue d’offres. Après avoir sélectionné l’animal, deux modes de livraison, express et standard, sont disponibles.

En plus de pouvoir récupérer l’ovin ou le caprin en se déplaçant chez l’éleveur, le mode standard propose une livraison à domicile, ou via un point relais, 24h à 48h avant l’Aïd. Un timing qui semble serré en cas de problème pendant la livraison.

“Nous avons opté pour cette solution en nous basant sur les retours d’expérience des clients, lorsque l’application a été lancée dans la région de l’Oriental en 2021”, précise Jamal Benhamou. “A l’époque, certains clients nous ont même demandé de leur livrer le mouton la veille de l’Aïd au soir, à cause des difficultés pour l’entreposer.”

En parallèle, l’application offre la possibilité de se faire livrer l’ovin ou le caprin à n’importe quelle date, à domicile ou dans un point relais, à travers le mode livraison express.

La livraison est assurée par le réseau de livreurs partenaires de l’Association nationale ovine et caprine (ANOC). Pour un mouton de 2.400 DH, livré de Jerada vers Casablanca (615 km de distance), le coût de la livraison équivaut à près de la moitié du prix d’achat (1.100 DH). “Le montant de la livraison est fixé de manière dynamique en fonction de la distance”, nous indique Jamal Benhamou.

Concernant le règlement, trois modes sont proposés :

– Par virement bancaire, mais uniquement si l’acheteur possède un compte dans la même banque que celle de l’application, en raison de l’approche de l’Aïd.

– Via une agence de transfert d’argent. Dans ce cas, le client devra envoyer un justificatif de paiement à travers l’application.

– Par cash, mais seulement après avoir versé une avance de réservation par le biais des deux méthodes précédentes. L’acheteur a un délai de 24h pour fournir un justificatif de paiement, autrement sa commande sera annulée.

Le règlement par carte bancaire n’est en revanche pas disponible. Selon Jamal Benhamou, “la carte bancaire était la solution de départ, mais la majorité des acheteurs préfèrent passer par des circuits de paiement en cash”.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SAHAM ASSURANCE: Indicateurs d’activité du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Présentation du rapport national sur la qualité des eaux de baignade et du sable