Le 23 février 2016, signature de l'accord entre l'ONEE et le ministère guinéen de la Ville.

Un atelier d’échange a été organisé, jeudi 6 juillet à Rabat, pour présenter les résultats de la note de cadrage du projet d’assainissement liquide de la ville de Conakry.

Cette note de cadrage définit les tranches prioritaires du projet, afin de permettre de démarrer les travaux avant la fin de l’année, conformément aux engagements pris.

Cette réunion a été consacrée à la présentation des premières étapes de l’étude du projet d’assainissement liquide de la ville de Conakry et à la prise des décisions nécessaires pour pouvoir continuer les études et démarrer la réalisation de la première tranche prioritaire du projet, avant la fin de l’année 2017.

"C’est une coopération axée sur l’échange du savoir-faire entre la Guinée et le Maroc, à travers l’expérience des bureaux d'études et des entreprises marocains", a affirmé Fadila Benosmane, de la direction assainissement et environnement à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Dans le cadre de la convention de coopération entre le Maroc et la Guinée, un accord de partenariat a été conclu pour l’établissement des études et l’assistance technique dédiées à la réalisation du projet d’assainissement liquide de la capitale guinéenne Conakry.

Cet accord a été signé le 23 février 2016 à Conakry devant le Roi Mohammed VI et le président guinéen, Alpha Condé.

Selon l’ONEE, suite à la signature de cette convention, plusieurs actions ont été entreprises pour la mise en œuvre d’un programme de formation destiné aux cadres et responsables guinéens et axé sur le renforcement des capacités à travers l’identification des compétences et des besoins en formation.

Le programme de formation réalisé par l’ONEE vise le renforcement des connaissances professionnelles des intervenants dans le domaine de l’assainissement liquide, notamment en ce qui concerne le développement et l’exploitation des stations d’épuration des eaux usées.

Le premier module de la formation, actuellement mis à exécution par l’Office (du 3 au 8 juillet) porte sur l’exploitation des installations et ouvrages d’assainissement, le contrôle qualité assainissement, la gestion commerciale du service d’assainissement, l’approche participative et la communication en rapport avec l’activité assainissement.

Le programme de cette formation prévoit une visite de la station d’épuration des eaux usées en boues activées (STEP) de la ville d’Ifrane et la STEP en lagunage naturel de la cité du Bouregreg à Rabat.

(Avec MAP)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?
Le 23 février 2016, signature de l'accord entre l'ONEE et le ministère guinéen de la Ville.

Un atelier d’échange a été organisé, jeudi 6 juillet à Rabat, pour présenter les résultats de la note de cadrage du projet d’assainissement liquide de la ville de Conakry.

Cette note de cadrage définit les tranches prioritaires du projet, afin de permettre de démarrer les travaux avant la fin de l’année, conformément aux engagements pris.

Cette réunion a été consacrée à la présentation des premières étapes de l’étude du projet d’assainissement liquide de la ville de Conakry et à la prise des décisions nécessaires pour pouvoir continuer les études et démarrer la réalisation de la première tranche prioritaire du projet, avant la fin de l’année 2017.

"C’est une coopération axée sur l’échange du savoir-faire entre la Guinée et le Maroc, à travers l’expérience des bureaux d'études et des entreprises marocains", a affirmé Fadila Benosmane, de la direction assainissement et environnement à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Dans le cadre de la convention de coopération entre le Maroc et la Guinée, un accord de partenariat a été conclu pour l’établissement des études et l’assistance technique dédiées à la réalisation du projet d’assainissement liquide de la capitale guinéenne Conakry.

Cet accord a été signé le 23 février 2016 à Conakry devant le Roi Mohammed VI et le président guinéen, Alpha Condé.

Selon l’ONEE, suite à la signature de cette convention, plusieurs actions ont été entreprises pour la mise en œuvre d’un programme de formation destiné aux cadres et responsables guinéens et axé sur le renforcement des capacités à travers l’identification des compétences et des besoins en formation.

Le programme de formation réalisé par l’ONEE vise le renforcement des connaissances professionnelles des intervenants dans le domaine de l’assainissement liquide, notamment en ce qui concerne le développement et l’exploitation des stations d’épuration des eaux usées.

Le premier module de la formation, actuellement mis à exécution par l’Office (du 3 au 8 juillet) porte sur l’exploitation des installations et ouvrages d’assainissement, le contrôle qualité assainissement, la gestion commerciale du service d’assainissement, l’approche participative et la communication en rapport avec l’activité assainissement.

Le programme de cette formation prévoit une visite de la station d’épuration des eaux usées en boues activées (STEP) de la ville d’Ifrane et la STEP en lagunage naturel de la cité du Bouregreg à Rabat.

(Avec MAP)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?