Menu
facebook twitter google
.
.

Maroc export: une première mission de prospection au Nigeria  

Lundi 13 novembre 2017 à 11h19
PDF Imprimer
Maroc export: une première mission de prospection au Nigeria
Quinze accords ont été signés lors de la visite royale au Nigeria en décembre 2016. 

Maroc export organise pour la première fois à Lagos une mission BtoB, du 14 au 16 novembre, dans le cadre du Plan d’accélération industrielle 2014-2020.

 

Cette mission concernera les secteurs du bâtiment et matériaux de construction, de l’électrique, des énergies renouvelables, des TIC et du pharmaceutique. Elle aura pour objectifs le renforcement des échanges commerciaux avec ce pays, d’une part et d'autre part, le développement d’un partenariat gagnant-gagnant basé sur les complémentarités entre les entreprises marocaines et leurs homologues nigérianes, indique un communiqué de Maroc export.

Cette manifestation comportera l’organisation d’un symposium sur les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, suivi de rencontres B to B au profit de 30 participants marocains et nigérians.

L'économie nigériane est dominée par le secteur pétrolier, lequel assure 15% du PIB du pays, 70% des recettes de l'Etat et plus de 77% des exportations totales du pays. Le pays est le 8e exportateur mondial du pétrole. Les réserves pétrolières sont estimées à environ 35 milliards de barils.

Le Nigeria est aussi devenu l'un des plus importants exportateurs de gaz naturel liquéfié. Le pays produit également du minerai d'étain et du charbon qui est destiné au marché domestique.

Lors de la dernière visite du Roi Mohammed VI au Nigéria en décembre 2016, 15 accords portant sur les énergies renouvelables, l’aviation, l’agriculture et la pêche maritime ont été signés entre les deux pays, notamment le partenariat autour de la mise en place d’un gazoduc de près de 4.000 kilomètres et qui traverse une dizaine de pays pour, à terme, être connecté au marché européen.

(Avec MAP)

.
Signaler une erreur
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.
.
.
Close