Menu
facebook twitter google
.
.

Le Maroc participe à la réunion des Chefs d'Etat-major et des Chefs de services de sûreté et de sécurité africains 

Lundi 8 janvier 2018 à 12h54
PDF Imprimer
Le Maroc participe à la réunion des Chefs d'Etat-major et des Chefs de services de sûreté et de sécurité africains
 

Les travaux de la 13e réunion ordinaire des Chefs d'Etat-major et des Chefs de services de sûreté et de sécurité africains se sont ouverts, lundi 8 janvier, au siège de l'Union africaine (UA), à Addis-Abeba, avec la participation du Maroc.

 

Lors de cette rencontre, les participants seront appelés à examiner une série de questions importantes relatives à la sûreté et à la sécurité dans les sociétés africaines, outre l'examen du rapport de la réunion des experts du comité technique spécialisé sur la Défense, la sûreté et la sécurité (CTSDSS) et l'adoption des conclusions de la réunion des Chefs d'Etat-major et des Chefs de services de sûreté et de sécurité africains.

La réunion des experts (5-6 janvier) s'est tenue en préparation de la 13e réunion ordinaire des Chefs d'Etat-major et des Chefs de services de sûreté et de sécurité africains, et de la 10e réunion ordinaire du CTSDSS de l'UA (9 janvier).

Des délégués des Etats membres de l’UA et des Communautés économiques régionales/mécanismes régionaux (CER/MR) ont participé à cette réunion des experts, dont l’objectif était notamment d’examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre des directives des sessions précédentes du CTSDSS.

Sur la base des délibérations et des observations, il a été recommandé notamment d’adopter le plan de travail stratégique de Maputo sur le renforcement de la Force africaine en attente (FAA, 2016-2020) et de demander à la Commission de l’UA de mettre à jour le plan de travail à la lumière des recommandations pertinentes contenues dans le Rapport du panel d’experts indépendants sur la vérification, la confirmation et la validation des capacités annoncées à la FAA (2017), d'intégrer les délais, le budget, les indicateurs et les responsabilités et créer un mécanisme "robuste" de suivi et d’évaluation.

Il a été aussi recommandé de demander à la Commission de l’UA et exhorter les Communautés économiques régionales/mécanismes régionaux à finaliser avec la Commission de l’UA le cadre juridique de la FAA sur l’emploi de cette Force africaine d’ici fin 2018.

La délégation marocaine à ces réunions est composée des représentants du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, du ministère de l'Intérieur et de l'Administration de la défense nationale.

(MAP)

.
Signaler une erreur
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.
.
.
Close