Menu
facebook twitter google
.
.

Rabat accueille la Conférence ministérielle pour un agenda africain sur la migration  

Mardi 9 janvier 2018 à 14h24
Rabat accueille la Conférence ministérielle pour un agenda africain sur la migration
 

Cette rencontre a pour objectif de convenir d’une vision commune africaine sur la migration, selon une approche inclusive et participative, où l’ensemble des Etats africains seront à la fois auteurs et acteurs.

 

Les travaux de la Conférence ministérielle pour un agenda africain sur la migration se sont ouverts, mardi 9 janvier à Rabat, avec la participation d'une vingtaine de ministres et responsables gouvernementaux africains.

Cette conférence vise à harmoniser la vision pour un agenda africain sur la migration, sur la base des principes de l’inclusivité et partage de responsabilité, le respect des droits humains, le développement et la lutte contre la migration irrégulière, à travers la création de voies de migration régulière et la facilitation de la circulation des entrepreneurs, étudiants, chercheurs et artistes.

La Conférence ministérielle sur la migration s’inscrit dans la continuité des concertations avec les partenaires africains en vue d’élaborer, en perspective du prochain sommet de l’UA à Addis-Abeba (janvier 2018), un agenda africain pour la migration.

"L’Agenda africain sur la migration doit tendre à faire de la migration un levier du co-développement, un pilier de la coopération sud-sud et un vecteur de solidarité", a souligné à cette occasion, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

Le recrutement équitable des travailleurs migrants, la reconnaissance et le développement des compétences, l’intégration économique, sociale et civique des migrants, ainsi que le partage des responsabilités en matière de gestion des frontières, de retour, de réadmission, d’intégration et de réintégration, sont quelques-uns des volets majeurs de l’agenda africain sur la migration, a fait observer le ministre.

Lors du 28e sommet de l’UA, le Roi Mohammed VI avait accepté de coordonner l’action de l’UA en matière de migration. En juillet dernier, le Souverain a présenté une note préliminaire qui définit une "Vision pour un agenda africain sur la migration".

(Avec MAP)

.
Signaler une erreur
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.
.
.
Close