Menu
facebook twitter google
.
.

UA: un marché unique du transport aérien africain 

Lundi 29 janvier 2018 à 11h31
UA: un marché unique du transport aérien africain
 

Projet phare de l'agenda 2063 de l’Union africaine (UA), le marché unique du transport aérien africain (MUTAA), a été lancé lors d'une cérémonie lundi 29 janvier, en marge du 30e Sommet de l’UA, qui se déroule au siège de l'organisation continentale.

 

Cette initiative vise à créer un marché unifié du transport aérien en Afrique, à libéraliser l’aviation civile sur le continent et à y impulser l’intégration économique.

Elle permettra, selon la commission de l’UA:

- l’amélioration des niveaux de service aérien,

- renforcera la concurrence entre les itinéraires, ce qui entraînera des tarifs plus compétitifs,

- stimulera le volume des trafics supplémentaires,

- favorisera le commerce, les investissements et d’autres secteurs de l’économie,

- entraînera un accroissement de la productivité et une augmentation de la croissance économique et de l’emploi.

A ce jour, 23 d'Etats membres ont adhéré à l'engagement en faveur du marché aérien unique: Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cabo Verde, Congo, Côte d'Ivoire, Egypte, Ethiopie, Gabon, Ghana , Guinée, Kenya, Libéria, Mali, Mozambique, Niger, Nigéria, Rwanda, Sierra Leone, Afrique du sud, Swaziland, Togo et Zimbabwe.

Le lancement du MUTAA a été donné par le président rwandais, président en exercice de l’UA pour 2018, Paul Kagamé, en présence du président de la Commission du bloc panafricain, Moussa Faki Mahamat, ainsi que d'autres responsables de la commission de l'Union et de plusieurs personnalités africaines.

Pour rappel, le Marché unique du transport aérien en Afrique est le résultat de l’application "immédiate" des principes de la Décision de Yamoussoukro adoptée en 1999 et approuvée par l’Assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA à Lomé (Togo) en juillet 2000.

La Décision de Yamoussoukro prévoyait également la création de l'Agence d'exécution du transport aérien africain, chargée de superviser et de gérer la libéralisation du secteur aérien en Afrique. L'Agence d'exécution a finalement été créée en 2007, lors de la troisième Conférence des ministres responsables du transport aérien de l'UA tenue à Addis-Abeba en mai 2007. Elle a confié ses fonctions à la Commission de l'aviation civile africaine.

(Avec MAP)

.
Signaler une erreur
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.
.
.
Close