Le groupe terroriste Boko Haram a libéré, mercredi 21 mars, 104 lycéennes enlevées en février dernier dans un lycée de la ville de Dapchi, dans le nord du Nigeria.

"Les 104 lycéennes, en plus d’un autre garçon et une fille, ont été libérés sans condition, assurant qu’aucune rançon n'a été payée et aucun membre détenu de Boko Haram n'a été libéré en échange de cette libération", a annoncé le ministre nigérian de l'Information et de la culture, Lai Mohammed.

Les otages libérés ont été transférés au gouvernement nigérian par l'armée dans la ville de Maiduguri et transférés par avion à la capitale Abuja, a-t-il précisé. 

Au total, 110 lycéennes avaient été kidnappées le 19 février dans un lycée pour filles de Dapchi. 

(Avec agences)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Le groupe terroriste Boko Haram a libéré, mercredi 21 mars, 104 lycéennes enlevées en février dernier dans un lycée de la ville de Dapchi, dans le nord du Nigeria.

 

"Les 104 lycéennes, en plus d’un autre garçon et une fille, ont été libérés sans condition, assurant qu’aucune rançon n'a été payée et aucun membre détenu de Boko Haram n'a été libéré en échange de cette libération", a annoncé le ministre nigérian de l'Information et de la culture, Lai Mohammed.

Les otages libérés ont été transférés au gouvernement nigérian par l'armée dans la ville de Maiduguri et transférés par avion à la capitale Abuja, a-t-il précisé. 

Au total, 110 lycéennes avaient été kidnappées le 19 février dans un lycée pour filles de Dapchi. 

(Avec agences)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?