Menu
facebook twitter google
.
.

Déclaration de Pékin: Vers "une communauté de destin" Chine-Afrique 

Mercredi 5 septembre 2018 à 14h01
Déclaration de Pékin: Vers
 

La Chine et les pays africains ont convenu d'œuvrer ensemble pour une communauté encore plus forte avec un avenir commun, selon la Déclaration de Pékin adoptée mardi 4 septembre à la 7e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC 2018).

 

"Nous nous engageons à renforcer le dialogue collectif, à intensifier l'amitié traditionnelle, à approfondir la coopération pratique et à œuvrer ensemble pour une communauté Chine-Afrique encore plus forte et dotée d'un avenir commun", indique la déclaration.

Qualifiant l'Afrique d’un acteur important de l'initiative "la Ceinture et la route", le document souligne que la coopération sino-africaine dans le cadre de l'initiative est à même de générer davantage de ressources et de moyens et d’élargir les perspectives de développement en Afrique.

Les pays africains soutiennent la tenue du deuxième forum de la Ceinture et la route pour une coopération internationale en 2019 en Chine, note la déclaration, ajoutant que Pékin et les pays africains se félicitent du rôle joué par le FOCAC au cours des 18 dernières années pour la promotion des relations sino-africaines.

Le géant asiatique continuera, conformément au principe de bénéfice mutuel et de coopération gagnant-gagnant, d’aider à renforcer la capacité de production de l’Afrique dans les secteurs secondaire et tertiaire, à promouvoir la transformation et la coopération économique et commerciale entre la Chine et l’Afrique en vue d’améliorer la croissance interne du continent et réduire la dépendance à l'exportation de matières premières, selon la déclaration.

"La Chine offrira, comme toujours, une assistance et un soutien au développement de l'Afrique, sans conditions politiques", affirme le document.

En parallèle, Pékin soutient les premiers progrès réalisés dans le développement de la zone de libre-échange continentale africaine et du marché unique du transport aérien en Afrique, selon la déclaration, qui invite les pays développés à honorer leurs engagements d'aide publique au développement en faveur des pays en développement, en particulier ceux d'Afrique.

S'agissant de la lutte contre le changement climatique et en faveur de la protection de l'environnement, la déclaration appelle les pays développés à respecter leurs engagements dans les meilleurs délais et à soutenir les pays africains par le financement, le transfert de technologie et le renforcement des capacités.

Par ailleurs, la Chine et les pays africains ont exprimé leur soutien ferme au multilatéralisme et leur opposition à toutes les formes d'unilatéralisme et de protectionnisme.

En ce qui concerne la coopération anticorruption, la Chine et les pays africains se félicitent du lancement de l'année africaine de la lutte contre la corruption, s’engageant à saisir cette opportunité pour combattre conjointement ce fléau et promouvoir l’intégrité.

Pékin s’est également engagée à travailler avec l’Afrique pour lutter contre le commerce illégal des espèces sauvages.

A l’issue de la 7e conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC 2018), le président chinois Xi Jinping a indiqué dans une conférence de presse que la Déclaration de Pékin traduit la vision commune de la Chine et de l'Afrique sur les grandes questions internationales et régionales d'aujourd'hui et envoie au monde le signal fort que la Chine et l'Afrique avanceront la main dans la main dans les années à venir.

M. Xi a déclaré que le sommet avait renouvelé durant les deux derniers jours l'appel à la coopération gagnant-gagnant et au développement commun entre la Chine et l'Afrique.

Selon lui, les dirigeants ont décidé à l'unanimité de construire une communauté de destin Chine-Afrique qui assume la responsabilité conjointe, poursuit la coopération gagnant-gagnant, apporte le bonheur à tous, bénéficie d'une prospérité culturelle, garantit la sécurité commune et promeut l'harmonie entre l'Homme et la nature.

Et d'ajouter que ces responsables internationaux ont décidé de défendre fermement une économie mondiale ouverte et le régime commercial multilatéral, tout en s'opposant au protectionnisme et à l'unilatéralisme.

Le Maroc a été représenté à la 7e conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine par le chef du gouvernement, Saâdeddine Elotmani, qui a été accompagné du ministre délégué chargé de la coopération africaine, Mohcine Jazouli, du secrétaire d’Etat chargé de l’investissement, Othman El Ferdaous, outre une délégation d’hommes d’affaires marocains conduite par le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar. 

(Avec MAP)

.
Signaler une erreur
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.
.
.
Close