Menu
facebook twitter google
.
.

Shelter Afrique veut financer des projets de logement social au Maroc 

Vendredi 3 novembre 2017 à 11h38
PDF Imprimer
Shelter Afrique veut financer des projets de logement social au Maroc
 

Shelter Afrique souhaite "revenir au Maroc en 2019 pour tenir la réunion principale de son conseil d'administration" et prévoit de financer certains projets de logement social au Maroc.

 

L'annonce a été faite par le directeur général de Shelter Afrique, Femi Adewole, à l'issue de l'assemblée générale extraordinaire de l'institution, tenue jeudi 2 novembre à Rabat.

Les membres de l'assemblée ont parvenu à élaborer le plan d'action du conseil de la direction stratégique qui permettra de tracer le nouvel avenir de l'organisation, a relevé le DG de Shelter Afrique dans une déclaration à la MAP.

Les parties prenantes se sont également engagés à payer leurs dettes à l'institution d'ici le 31 mars 2018, ce qui générera environ 200 millions de dollars pour l'institution, a-t-il encore précisé.

Le troisième "bon résultat", selon le DG de l'organisation, est l’approbation de la nouvelle charte du conseil d'administration de Shelter qui servira de référence pour la méthode d'action et permettra d'améliorer sa performance et la gouvernance au sein de l'institution.

Shelter Afrique a demandé aux pays membres de payer leurs arriérées pour permettre à cette institution de négocier avec d'autres organisations, comme la Banque africaine de développement (BAD) et d'accepter de nouveaux actionnaires pour renforcer financièrement l’institution.

Cette assemblée générale extraordinaire s'est déroulée sous la présidence du ministre par intérim de l'Aménagement du territoire, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville, Moulay Hafid Elalamy, avec la participation des représentants des 44 Etats membres de l’institution.

Shelter-Afrique est une institution panafricaine de financement appuyant la promotion de l’habitat et du secteur immobilier en Afrique.

(Avec MAP)

.
Signaler une erreur
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.
.
.
Close